Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides et maintenant des humains, à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Prise la main dans le sac - Masamune Asano -

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 21 Aoû - 8:06
Cela faisait déjà quelques temps que la petite gazelle qu’était Rosalynn s’était enfuie de l’animalerie. Elle en avait une marre d’être toujours enfermée dans cette petite cage en verre. C’était loin d’être confortable. Donc elle avait fait la plus grande folie de sa vie et voilà qu’elle devait errer dans la ville pour ne pas se faire attraper et ramener dans cette fameuse cage.

Donc ce matin, elle était en train de se cacher encore une fois. La petite ne savait plus où aller pour rester tranquille. Et puis elle ne savait pas non plus si les employés de l’animalerie tenteraient quelque chose pour la trouver… Elle pouvait quand même leur rapporter des sous. Bref… La petite demoiselle marchait dans les ruelles en silence et comme un ninja. C’est-à-dire aussi discrètement que possible. Par chance personne n’était là. Il était tout de même tôt. Donc les gens devaient dormir.

Rose avait trébuché et s’était égratignée souvent en s’échappant. Il lui fallait vite se soigner au moins un mini peu avant qu’elle ne continue sa fugue. La petite connaissait bien la ville maintenant et savait qu’une clinique vétérinaire n’était pas loin de l’endroit où elle se trouvait. Elle décida donc d’y aller sans plus attendre. Il n’y aurait personne à cette heure-ci. Enfin normalement.

Rose dû marcher encore quelques minutes avant d’y arriver. Mais elle ne passa pas par l’entrée principale. Au cas où il y aurait des gens qui la verrait… elle passa donc par la porte des employés qui était toujours verrouiller. La gazelle fut obligée de crocheter la serrure pour entrer dans la clinique. Elle y entra en silence. Personne. Bon ok. Allons y. Rose avançait lentement vers une salle où les vétérinaires soignaient leurs petits patients.

Une fois à l’intérieur, elle se précipita vers la trousse de premiers soins. Elle l’ouvrit et retira son haut déchiré pour s’examiner un peu. Elle ne savait pas vraiment de quoi elle avait l’Air mais elle devait paraitre très très louche pour les autres. Elle essaya donc de se débrouiller du mieux qu’elle le pouvait pour ses petites blessures. Sans grand succès. Mais ce qu’elle ne savait pas c’était qu’elle n’était plus seule dans la clinique et elle faisait quand même du bruit…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 26 Aoû - 14:41
Il était tard, la nuit était bien avancée et Masamune n'avait donc pas prit la peine de rentrer chez lui pour dormir. Il devait rester à la clinique, il avait eut des soins importants à prodiguer à une hybride qui était arrivé blessé et à moitié inconscient. Son état avait requit le fait qu'il soit disponible pour le surveiller toutes les deux heures car il était toujours inconscient et dans un état préoccupant. Masamune s'était donc assoupit dans le canapé de son bureau. Tout était calme, il espérait que l'hybride allait reprendre du poil de la bête assez rapidement et éviter une rechute. Son but était de sauver des vies, qu'ils soient des adoptables, des révolutionnaires ou même des rabatteurs. Il n'était pas du genre à prendre partit, il se contentait de soigner un point c'est tout.

Un vacarme qui venait sans doute de l'une des salles de consultation avait réveillé le vétérinaire qui dormait. Son sommeil était léger à cause de ses aller retours pour sa surveillance de nuit. Il se leva et se dirigea lentement vers l'origine du bruit. Il vit de la lumière et ouvrit doucement la porte. Son regard n'exprimant que peu de surprise se posa alors sur une tête rose et cornue. Masamune s'était alors avancé en refermant la porte derrière lui sans pour autant quitter l'hybride du regard. Le vétérinaire gardait son calme olympien, cherchant à comprendre sans poser de question sur ce qui se passait. La demoiselle semblait blessée et avait donc essayé de se signer elle-même comme elle le pouvait.

''Besoin d'aide peut-être ?'' lança t-il calmement en la regardant droit dans les yeux.

''C'est bien la première fois qu'on l'on rentre par effraction dans ma clinique...en général c'est plutôt les banques non? Ou les bijouteries ou les restaurants...''

Il s'approcha de la demoiselle, prenant compresses et désinfectant pour s'occuper de ses petites blessures sans gravités. Ses gestes étaient doux, précis et calmes, comme à son habitude. Il n'avait pas jeté un seul regard à la demoiselle, trop concentrée pour lui prodiguer les meilleurs soins.

''Alors? Comment t'appelles-tu et qu'est-ce que tu fais dehors aussi tard ? Hormis te faufiler dans une clinique vétérinaire pour tenter de te soigner toi-même ?'' lança t-il en l'observa par dessus ses lunettes.

Masamune était parfois de nature curieuse, surtout si cela avait attrait à son métier, mais il fallait bien engager la conversation pour savoir ce qu'elle cherchait bien évidemment, à part se soigner bien sûr.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 28 Aoû - 0:55


La petite Rose faisait tout pour faire le moins de bruit possible sans vraiment y parvenir. Elle ne voulait pas que personne ne vienne la voir et la ramène dans l'animalerie. Elle ne voulait vraiment pas y retourner.... Bref, la demoiselle avait cherché dans tous les tiroirs et armoires qu'elle voyait pour prendre ce qu'elle avait besoin pour ses petits soins. Elle se mit aussitôt qu’elle eut tous trouver à se soigner tant bien que mal. Il fallait avouer qu’elle ne savait pas vraiment ce qu’elle devait faire. Elle n’était pas vétérinaire ni médecin. Donc… Et bien elle devait se débrouillée comme elle avait fait jusqu’à aujourd’hui. Et ce n’était certainement pas maintenant qu’elle changerait ses habitudes. Surtout qu’elle ne pouvait pas payer rien, elle volait les choses habituellement. Mais sans qu’on la remarque. De toute façon qui porterait attention à elle ?

Rose faisait beaucoup de dégât pendant ce petit moment où elle tamponnait ses blessures avec du désinfectant. Elle sursautait à chaque fois. Elle ressentait une petite sensation de brulure, preuve que ça se désinfectait. Non ? Bref, Rose continua ses petites affaires en se disant qu’elle pourrait peut-être profiter du fait qu’elle était ici pour se laver un peu et laver ses vêtements. C’était même une excellente idée.

''Besoin d'aide peut-être ?''

La petite gazelle sursauta et lâcha tous ce qu’elle avait dans les mains. Elle se retourna vers l’endroit où elle entendit la voix. Un humain… Elle était mal barrée.

''C'est bien la première fois qu'on l'on rentre par effraction dans ma clinique...en général c'est plutôt les banques non ? Ou les bijouteries ou les restaurants...''

Il s’approchait d’elle. Rose fit un petit pas vers l’arrière. Devrait-elle avoir peur de cet humain ? Elle ne disait pas un mot, trop obnubilée par cet humain qui s’approchait encore. Il prit des compresses et se mit à la soigner. Elle le regarda faire en tenant son haut dans les mains. Contre toute attente, il se montrait très doux envers elle, ce qui la fit rougir bien sûr.

''Alors ? Comment t'appelles-tu et qu'est-ce que tu fais dehors aussi tard ? Hormis te faufiler dans une clinique vétérinaire pour tenter de te soigner toi-même ?''


Elle tourna la tête. Que pouvait-elle lui dire ? Pourquoi était-elle ici ?

-Je…

Elle avala sa salive et posa les mains sur les siennes pour qu’il s’arrête.

-Ne me ramenez pas là-bas… Je vous en prie.

Elle ne voulait pas retourner dans cet endroit. Elle le regarda avec un air terrifié puis elle se recula un peu.

-Je suis désolée. Je… je m’appelle Rosalynn. Je… Je me suis enfuie…

Elle baissa la tête, voulant se cacher dans un coin et y rester pendant un bon moment. Que voulait-elle vraiment ? Un maitre qui prendrait soin d’elle et qui l’aimerait comme on aime les gens en général. Qu’on ne la traite plus comme un animal. Elle voulait vivre une vie tranquille avec une personne qu’elle aime. Était-ce trop demander ? Elle en avait l’impression en tout cas. La petite avala sa salive.

- Je suis désolée. Je ne voulais pas entrer par infraction... mais je... J'en pouvais plus.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 31 Aoû - 17:18
Le vétérinaire qui avait été réveillé et attiré par du bruit qui venait de l'une des salles de consultation s'y était dirigé calmement. Rien ne servait de se précipiter, même si on essayait de voler des médicaments, ils étaient sous scellés dans une armoire en métal. Ils auraient bien du mal à forcer les serrures d'un seul coup de crochetage. Dans les salles de consultation, il n'y avait que le nécessaire de soins. Lorsqu'il poussa la porte, son regard s'était posé sur une petite hybride aux attributs de gazelle semble t-il. Il fit alors entendre sa voix calme, il s'était approché de la demoiselle, aussi calme que sa voix quelques secondes plus tôt. Prenant un tabouret, il s'était mit près d'elle pour la soigner, même si elle avait eut un mouvement de recul juste avant.

Elle restait silencieuse la demoiselle cornue, Masamune ne faisait aucun geste brusque et était doux lorsqu'il la soignait. Il lui avait posé quelques questions, et lui fit une remarque qui ne se voulait pas méchante, il était simplement curieux de savoir comment elle s'était blessée et comment elle était rentrée dans sa clinique. Il releva son regard sur son visage alors qu'elle l'implorait tout en posant ses petites mains sur les siennes, de ne pas la ramener là-bas.... 'Là-bas' de quoi voulait-elle parler ? Une pensée lui traversa l'esprit et lui donna la réponse qu'il cherchait. Son regard terrifié, il le soutenait sans ciller, sans trahir une seule émotion, restant d'un calme olympien.

''Tu veux parler de l'animalerie je présume ? Pourquoi te ramènerai-je là-bas ? Je suis vétérinaire, j'aide les hybrides quels qu'ils soient, le reste ne me concerne pas, à par leur santé....'' lâcha t-il d'un ton qui semblait froid et distant.

Puis la petite voix de l'hybride se fit entendre de nouveau, hésitante et douce, elle lui disait enfin comment elle s'appelait. Masamune la regarda un instant, silencieux. Elle baissait la tête, elle semblait avoir toujours aussi peur alors qu'il terminait ses soins. Il se leva doucement, et jeta les compresses usagées dans une poubelle et se retourna. Il observait la petite demoiselle.

''Ce n'est pas la peine de t'excuser autant Rosalynn... je comprends un peu pourquoi donc cela ne fait rien... si tu n'as rien cassé pour rentrer, je n'aurai donc pas besoin de faire effectuer des réparations et personne ne sera donc au courant...'' avait-il lancé calmement.

''Tu peux rester ici cette nuit si tu veux. Il y a un canapé dans mon bureau. Si tu as faim il doit rester quelque chose dans le frigo de la salle de pause...''

Il pouvait paraître froid et distant, mais cela était dans sa nature, il savait se détacher parfois pour ne pas être comme toutes ces personnes qui succombaient à leurs émotions.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 1 Sep - 1:59
Rose faisait vraiment n’importe quoi aujourd’hui. Entrée par infraction dans une clinique vétérinaire, essayer de se soigner elle-même, réveiller un humain qui était dans l’établissement. Elle était vraiment perdue aujourd’hui. Pauvre elle. Quelle tête en l’air. Mais bon… que voulez-vous. Elle était comme cela parfois. Malgré tout cela, la demoiselle n’aurait jamais pensé que cet humain viendrait la soigner avec tant de tendresse. Il ne la connaissait pas et il l’aidait ? Elle ne comprenait pas vraiment ses gestes. Cependant, elle ne disait pas un mot même lorsqu’il lui posait des questions. Elle l’observait avec une petite attention particulière. Après tout il la touchait. Peut-être pas de manière intime mais il la touchait quand même et cela la gênait un peu donc elle le surveillait. Enfin si on veut. Elle l’avait donc détaillée en silence, en réfléchissant si elle devait lui répondre ou pas.

Comme il semblait plus sympathique qu’il ne semblait l’être, la petite répondit aux nombreuses questions. Mais elle paniqua quand même, toujours effrayée à l’idée de se refaire enfermer dans une cage dans l’animalerie. Il devait bien savoir d’où elle venait quand même… Non?

''Tu veux parler de l'animalerie je présume ? Pourquoi te ramènerai-je là-bas ? Je suis vétérinaire, j'aide les hybrides quels qu'ils soient, le reste ne me concerne pas, à par leur santé…''

Elle frissonna rien que d’y penser. Elle ne voulait pas y aller. Mais lorsqu’il lui dit qu’il ne la ramènerait pas elle fut soulagée. Mais… qui lui disait qu’il n’allait pas profiter d’elle ? Ou bien la ramener quand même dans cet enfer qu’était l’animalerie ? elle ne pouvait pas avoir la certitude de pouvoir être libre. Le jeune homme ne semblait pas méchant par contre. Peut-être qu’il pourrait… Non non… elle ne pouvait pas lui demander cela. Il ne voulait probablement d’une nunuche comme elle…

''Ce n'est pas la peine de t'excuser autant Rosalynn... je comprends un peu pourquoi donc cela ne fait rien... si tu n'as rien cassé pour rentrer, je n'aurai donc pas besoin de faire effectuer des réparations et personne ne sera donc au courant...''

La petite ne répondit pas mais elle devenait quelque peu mal à l’aise. Elle avait eu l’impression de faire une bêtise et que maintenant on la grondait pour.

''Tu peux rester ici cette nuit si tu veux. Il y a un canapé dans mon bureau. Si tu as faim il doit rester quelque chose dans le frigo de la salle de pause...''

Elle le regardait en silence avant d’hocher la tête. Dormir sur quelque chose de confortable pour une fois ? Que pouvait-elle demander de mieux. Elle se frotta doucement le bras sans savoir quoi dire d’intéressant.

-Et vous ?... Je veux dire vous êtes sûr que je peux rester ici ?Je ne voudrais pas déranger non plus...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Sep - 18:00
Heureusement pour elle qu'il avait passé la nuit à la clinique pour veiller sur un de ses 'patients' et qu'il pouvait s'occuper d'elle, même si ses blessures étaient toutes sans gravité. Masamune avait été doux et appliqué dans ses gestes, il avait une certaine aisance, cela dû à des années de pratique et d'études. Certes au départ elles n'avaient rien à voir avec les hybrides, mais en arrivant ici il fallait qu'il étende son savoir, et il y avait besoin d'un tel vétérinaire sur cette île, bien qu'il se disait qu'il ne serait pas seul par la suite qui sait. Il n'y avait eut aucune brutalité dans sa voix non plus, même s'il paraissait assez froid d'aspect, cela pouvait dérouter et contraster avec sa façon doux de parler qui pouvait être cependant parfois cinglante.

Mais la demoiselle n'avait rien fait de mal à part s'introduire de nuit par effraction dans un établissement de soins aux animaux. Cela était moins risqué qu'une banque ou un magasin d'alcool cela dit. Le vétérinaire avait posé quelques questions à l'inconnue, sur le coup elle avait hésité à lui répondre mais petit à petit elle y répondait. Sans doute se sentait-elle moins apeurée ou terrifiée pour enfin lui répondre.

Elle s'était échappée de l'animalerie et alors ? Il n'allait pas pour autant la ramener là-bas, même s'il le pouvait et demander des dommages et intérêts pour l'effraction et présenter la facture des soins mais Masamune n'était pas ce genre de vétérinaire. Au vu de ses réactions, elle semblait y être maltraitée, alors pourquoi l'y ramener ? Elle pouvait être rester ici et chercher son maître d'elle-même en essayant de ne pas se faire attraper une nouvelle fois. Elle s'excusait de tout et n'importe quoi, le vétérinaire lui avait alors dit qu'elle n'en avait pas besoin et qu'il n'avait pas l'intention de l'y reconduire. Il ne savait pas trop ce qu'il allait faire d'elle en attendant. Les gens pourraient se poser des questions s'ils la voyaient se balader en liberté dans la clinique, quoi que cela ne serait pas si étrange que cela, il trouverait bien un prétexte.

Le vétérinaire avait rangé la salle de consultation pour faire en sorte que rien ne s'était passé. Demain il allait désinfecter les instruments qu'il avait utilisé pour soigner la gazelle. Il n'y avait pas grand chose, mais il avait le soucis de la minutie. Se retournant vers la demoiselle, il lui avait donc indiqué qu'elle pouvait rester ici cette nuit et que si elle avait faim, il y avait de quoi manger dans le frigo. Elle semblait le regarder comme si elle se méfiait de lui. Ce qui pouvait être normal car elle venait d'avoir une mauvaise expérience avec d'autres humains, elle ne pouvait pas lui faire confiance, même s'il l'avait soignée. Elle pouvait même dormir sur le canapé, lui irait finir sa nuit dans une autre pièce, cela ne le dérangeait pas il lui restait quelques heures avant d'attaquer une nouvelle journée. Son patient sortirait demain et il pourrait rentrer normalement chez lui la nuit suivante. La gazelle lui avait demandé si vraiment elle pouvait rester ici. Il la regarda un instant et lui répondit.


''Si je te le propose, c'est que cela ne me dérange pas tu sais ? Oh, et moi c'est Masamune. Masamune Asano...'' avait-il donc répondu.

''Et tu ne me dérange pas le moins du monde Rosalynn. Nous verrons demain ce que l'on fera, peut-être pourras-tu rester ici en attendant de trouver un maître, je ne sais pas trop encore...'' avait-il ajouté en enlevant sa blouse pour l'accrocher au porte manteau.

''Bien, tu as peut-être faim je présume ? Je n'ai pas grand chose mais je pense que j'ai bien quelque chose qui fera bien l'affaire pour cette nuit'' lâcha t-il en la regardant.

''Si tu as faim bien entendu''

Il esquissa un légère sourire pour rompre le sérieux de son visage pour ne pas la rendre inquiète davantage.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 14 Sep - 3:31
Rose était un peu mal à l’aise avec lui. Il semblait tellement froid comme humain. Pourtant il prenait soin d’elle avec douceur. Il était… spécial et troublant. Vraiment troublant. Comme voulait-il qu’elle reste immobile ? Ou bien qu’elle n’ait pas peur de lui s’il était aussi distant avec elle. Oui. Ils ne se connaissaient pas mais ce n’était pas une raison suffisante. Il devrait peut-être se montrer plus rassurant ? Ou bien sourire un peu ? elle voulait qu’il lui dise que tout irait bien et qu’elle serait en sécurité avec lui. Qu’il allait prendre soin d’elle, qu’elle n’avait plus à s’inquiéter. Mais il ne le fit pas. Il lui assura simplement qu’il n’allait pas la ramener à l’animalerie. Même si cela l’avait soulagée, elle était toujours inquiète du sort qu’il lui réservait.

Elle était quand même entrée par infraction dans sa clinique. Elle aurait pu briser des choses. Même si elle avait fait attention, elle n’était pas idiote quand même. Juste un peu nunuche ce n’était pas la même chose. Non ? Enfin bref, la petite gazelle avait fixé cet humain qu’elle trouvait plutôt… comment dire ? Il était assez joli garçon ? Oui quand même. Mais ce n’était pas cela l’important.

Donc la petite demoiselle s’était fait soigner par un inconnu et maintenant cet inconnu lui posait pleins de questions auxquelles elle se devait de répondre. Et c’était ce qu’elle fit. Enfin plus ou moins. Elle lui avait simplement dit son nom. Elle devait se présenter quand même. Vous savez pour mettre toutes les chances de son côté. C’était la meilleure idée qu’elle avait eue. Enfin non mais l’autre elle n’aurait jamais pu le faire. Cela ne se faisait pas voyons. Assommer les gens qui nous vienne en aide pour pouvoir s’éclipser. Il avait eu la gentillesse de l’aide alors elle ne pouvait tout simplement pas faire ça. La petite s’excusait encore. Elle le ferait tout le temps. C’était comme cela qu’elle faisait à l’animalerie lorsque les vendeurs lui faisaient croire qu’elle avait mal fait. Et pour ne pas manger des coups, désolée pour cette expression, elle se faisait toute petite et s’excusait.

Et comme elle ne savait pas comment cet humain allait réagir mieux fallait jouer la sécurité. Mais elle fut terriblement surprise lorsque cet homme l’invita à rester ici pour la nuit. Elle le regarda avec surprise. Ce n’était pas tous les jours que des humains aidaient les hybrides qui ne leur appartenaient pas. Dormir dans un vrai lit, enfin plutôt un canapé. Cela serait tellement agréable. Haa… elle en rêvait déjà et elle n’avait même pas dit oui. Mais même si elle rêvait de dormir sur quelque chose de confortable, elle ne voulait pas déranger personne. Ni forcer rien. C’était un peu l’impression qu’il lui donnait en l’invitant ainsi. Elle lui demanda donc si cela le dérangeait d’une façon assez contourner. Pouvait-elle vraiment rester ici ?

''Si je te le propose, c'est que cela ne me dérange pas tu sais ? Oh, et moi c'est Masamune. Masamune Asano...''

Elle le regardait en assimilant le nom qu'il avait. Masamune ? C'était chouette comme nom ça. Puis elle réfléchit. S'il lui avait donner son nom pouvait-elle le dire ? ou devrait-elle l'appeler Monsieur ?

''Et tu ne me dérange pas le moins du monde Rosalynn. Nous verrons demain ce que l'on fera, peut-être pourras-tu rester ici en attendant de trouver un maître, je ne sais pas trop encore...''

La petite demoiselle ne voulait pas chercher elle-même. Enfin si mais non en même temps. Bref. C’était plus compliqué…

''Bien, tu as peut-être faim je présume ? Je n'ai pas grand-chose mais je pense que j'ai bien quelque chose qui fera bien l'affaire pour cette nuit''

Rose resta silencieuse.

''Si tu as faim bien entendu''


Si elle avait faim ? C'est sûr qu'elle avait faim. Depuis combien de temps elle n'avait pas manger autre chose que des feuilles d’arbres ? Depuis qu'elle s'était échapper. Elle hocha donc la tête pour lui montrer qu'elle voulait bien manger. La petite le vit ensuite sourire. Cela la fit rougir un peu. Il était définitivement plus beau lorsqu'il souriait.

-Ma...Masamune...est-ce que vous avez une... douche ? ou bien un bain ?

La petite gazelle rougit encore plus.

- J'aimerais me laver un peu s'il-vous-plait.

La petite se disait qu’elle ne devait pas sentir très bon. Et cela la rendait encore plus intimidée.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 8 Oct - 18:04
Exprimer ses émotions n'était pas une mince affaire pour Masamune. Il ne les exprimait que très peu, sans doute par automatisme car il e avait toujours été ainsi. Il paraissait donc froid au premier abord et cela pouvait changer petit à petit suivant la personne et la situation dans laquelle ils se trouvaient et après avoir analysé le tout. L'esprit observateur et analytique avant tout, ce qui pouvait le rendre aussi froid qu'une machine parfois. Il était pourtant d'une extrême douceur dans les gestes qu'il avait eut pour les soins de la petite gazelle. Elle avait si peur de retourner à l'animalerie qu'elle l'avait suppliée de ne pas y être emmenée de nouveau. Ce n'était pas dans les intentions du vétérinaire et il la rassura sur ce point. Il n'avait aucune envie ni intention de la ramener dans sa cage. Masamune était du genre à aider tous les hybrides quels qu'ils soient et ce sans vraiment oser de questions, il n'était pas assez curieux pour se mêler de ce qui ne le regardait pas.

Quelques mots s'échappèrent de la bouche de la petite hybride, Masamune avait réussit à avoir un nom et s'était présenté à son tour. Une fois les soins terminés, il s'était levé pour se défaire de la blouse et la mettre au porte manteau non loin de la porte communicante à un couloir. Chose qu'il ne comprenait pas vraiment, c'était cette manie de s'excuser à tout bout de champs. Elle était entrée par effraction mais n'avait rien cassé, il n'allait pas en faire tout un foin, qui plus est la clinique lui appartenait, il n'allait donc en aucune manière la dénoncer ou quoi que ce soit. Tout en l'observant, il lui avait proposé de rester ici cette nuit en occupant le canapé. Où irait-elle donc en pleine nuit sinon ? Elle ne devait avoir aucun autre endroit ou aller en cet instant. Cet élan de bonté eut pour effet de surprendre la demoiselle apparemment. Elle semblait gênée mais Masamune lui avait dit que s'il le proposait c'était que cela ne le dérangeait pas du tout. Sinon il lui aurait dit de partir ou d'une façon plus joliment formulée.Il lui avait même proposé de manger si elle le souhaitait, il y avait un frigo non loin.


''Je te laisse donc aller voir ce qui te ferai envie, bien que ce ne soit pas diversifié. J'espère que tu y trouveras quelque chose qui te plaise'' lâcha t-il en laissant un infime sourire s'inscrire sur ses lèvres.

Puis la voix mal assurée et tremblante de la demoiselle se fit entendre. Elle souhaitait prendre une douche. Masamune posa son regard sur elle, puis le dévia sur le côté comme pour réfléchir.

''Huuuuum il y a une petite salle de bain non loin de là, mais elle n'est pas vraiment utilisée. Je pense qu'elle fonctionne quand même, elle est nettoyée régulièrement. Mais je ne dois pas avoir ce qu'il faut niveau savon par contre... cela va donc te poser problème, je n'ai que les produits de la clinique... mais tu peux en utiliser quand même au cas où si vraiment tu veux te décrasser et enlever l'odeur de l'animalerie. Ce pendant je n'ai pas de vêtements pour toi ici, a part les tenues de chirurgie et une blouse.''

Il passa une main derrière sa tête et se gratta l'air quelque peu gêné.

''Tu pourras mettre ma blouse en attendant, il y a une machine à laver, tu y mettras tes vêtements et on essaiera de les faire sécher assez vite pour que tu puisses les remettre, ils ne sont pas trop abîmés, le temps pour toi de te trouver un maître qui t'offrira de nouveaux vêtements...'' avait-il ajouté en replaçant correctement ses lunettes sur son nez.

Tout vétérinaire qu'il était, il n'avait jamais eut d'hybride à lui. Il se contentait seulement de les soigner et les laissait repartir comme ils étaient venus. Il n'avait jamais eus l'envie d'en posséder, ou tout du moins cela ne lui avait jamais traversé l'esprit. Mais en voyant Rosalynn, il se demandait ce qu'il devait faire. L'aider à lui trouver un maître acceptable ou la garder avec lui? Vraiment il ne savait pas.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 31 Oct - 4:42
C’était…. Assez spéciale comme situation. Rosalynn venait de se faire soigner par un vétérinaire qui semblait se ficher complètement du fait qu’elle venait d’entrer par infraction dans sa clinique. La petite gazelle était un peu perdue surtout quand elle sue qu’il ne lui ferait aucun mal ni qu’l ne la renverrait à l’animalerie. Ce n’était pas comme cela que les humains agissaient normalement… enfin pas d’après ce qu’elle avait pu voir et vivre à l’animalerie... Bref. Cet humain était différent de ce à quoi elle s’attendait. C’était peut-être pour cela qu’elle n’était pas très sûre d’elle… parce qu’elle était lancée dans l’inconnue.

''Je te laisse donc aller voir ce qui te ferai envie, bien que ce ne soit pas diversifié. J'espère que tu y trouveras quelque chose qui te plaise''

La petite gazelle n’était vraiment pas assurée dans cette situation. Même si cet humain était tout à fait poli avec elle.  Mais lorsqu’elle vit le sourire qu’il fit, elle se sentit un peu plus à l’aise. Mais en même temps…. Bref. La situation la rendait complètement nerveuse.

''Huuuuum il y a une petite salle de bain non loin de là, mais elle n'est pas vraiment utilisée. Je pense qu'elle fonctionne quand même, elle est nettoyée régulièrement. Mais je ne dois pas avoir ce qu'il faut niveau savon par contre... cela va donc te poser problème, je n'ai que les produits de la clinique... mais tu peux en utiliser quand même au cas où si vraiment tu veux te décrasser et enlever l'odeur de l'animalerie. Ce pendant je n'ai pas de vêtements pour toi ici, a part les tenues de chirurgie et une blouse.''

Rose l’écoutait en le regardant. Elle restait silencieuse. De toute façon que pouvait-elle dire ? Absolument rien.

''Tu pourras mettre ma blouse en attendant, il y a une machine à laver, tu y mettras tes vêtements et on essaiera de les faire sécher assez vite pour que tu puisses les remettre, ils ne sont pas trop abîmés, le temps pour toi de te trouver un maître qui t'offrira de nouveaux vêtements...''
-Oui. D’accord je mettrais les vêtements que vous me prêterez.

Elle joua avec une mèche de ses cheveux quelque peu gênée. Ce n’était pas évident de rester debout comme cela devant un humain qui semblait distant et froid avec nous. Elle était vraiment mal à l’aise mais elle finit par se diriger vers la porte pour aller dans la salle de bain. Mais elle s’arrêta en chemin et se retourna vers l’humain qui la regardait d’une curieuse façon. Il semblait se demander quoi faire avec elle.

-Hum…. La salle de bain… est de quelle côté ?

Elle ne savait pas si elle allait pouvoir se retrouver dans la clinique….
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 18 Jan - 15:02
Bien qu'il soit vétérinaire, Masamune ne s'était jamais exposé plus que cela envers les hybrides, à part lors de banales consultations. Il n'était pas homme à s'étaler sur ses sentiments pour un aspect extérieur. Il n'était pas du genre a les étaler au grand jour, c'est pour cela qu'on le pensait introverti. Il s'était donc montré comme à son habitude avec la demoiselle à cornes, au risque que paraître froid et distant au premier abord. Il s'était tout de même feint d'un sourire pour la rassurer, elle qui pensait qu'il allait la ramener à son animalerie. Le vétérinaire lui avait donc dit qu'il n'était en aucun cas question de la ramener là-bas et elle finit par le croire. Elle lui demanda si elle pouvait prendre une douche, Masamune lui fit comprendre alors qu'ici ce n'était pas comme dans une maison ou un appartement avec le confort nécessaire. Pour ce qui était de manger, il lui avait indiqué le frigo présent non loin de là et qu'elle pouvait prendre ce qu'elle voulait.

Le vétérinaire se disait qu'il s'était sans doute lancé dans un monologue car la petite demoiselle se contentait de l'écouter sans parler. Pourtant, elle avait une jolie voix, pourquoi ne parlait-elle pas plus que cela ? Il lui avait expliqué où était la salle de bain, qu'il n'avait pas les produits adéquats et une tenue de rechange. Mais apparemment cela ne la dérangeait pas plus que cela car elle avait acquiescé sans poser de questions. Le fait qu'elle se mette à jouer avec l'une de ses mèche de cheveux était en quelque sorte un geste 'mignon' qui semblait trahir sa gêne. Masamune esquissa alors un léger sourire. Il la suivit du regard alors qu'elle se dirigeait vers la porte du bureau pour en sortir, mais elle se retourna vers lui en lui demandant de quel côté était la salle de bain. Un autre sourire ourla les lèvres du vétérinaire, puis il s'approcha d'elle tout en lui passant devant.

''Viens, je vais t'y conduire et en même temps je vais te donner quelques petites choses'' lança t-il en prenant sa blouse blanche avant de sortir.

Il la lui tendit, puis se retourna et se mit en marche. La dite salle de bain n'était pas si loin que cela. Elle se trouvait en fait au bout du couloir. Une fois devant la porte, il l'ouvrit, alluma la lumière et inspecta les lieux. Elle avait été lavée il y a deux jours donc elle était propre et prête à l'emploi. Il sortit une serviette d'une armoire et trouva par miracle un pain de savon. Elle n'aura donc pas à se laver à la bétadine par exemple. Il se retourna vers elle et la regarda au travers de ses lunettes.

''Voilà, je t'ai même trouvé un pain de savon, tu as de la chance, il y a une serviette pour te sécher, tu as ma blouse pour te couvrir en attendant que je te trouve autre chose. Le temps que tu puisse laver tes vêtements. La machine est là en plus donc tu peux mettre tes vêtements a laver immédiatement si tu le souhaite. Il y a un cycle court en plus. Si tu as froid tu peux brancher le petit chauffage avant de prendre ta douche, cela te seras plus agréable.''

Il se dirigea vers la porte et se retourna.

''Si tu as besoin de moi lorsque tu as finis, je serai dans mon bureau, mais prends ton temps Rosalynn personne ne viendras te chercher ici, du moins pas à cette heure de la nuit donc ne te fais pas de soucis. On changera tes pansements au besoin.''

Il lui adressa un sourire léger, puis partit en direction de son bureau, laissant la demoiselle prendre une bonne douche. Qui sait, peut-être reviendra t-elle moins stressée?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 27 Jan - 16:53
Rose avait eu de la chance d’être tombée sur cet humain. Il ne semblait pas méchant et faisant tout pour qu’elle se sente bien. Enfin pas tout mais il ne se montrait pas hostile envers elle et c’était déjà beaucoup plus que ce que les autres humains qu’elle croisaient faisaient pour elle. Il l’avait soigné et maintenant il lui proposait plusieurs choses. Manger, dormir ici… Il lui donnait le choix sans l’obliger à quoi que ce soit. Rose se sentait terriblement bien avec lui mais elle ne faisait aucun commentaire sur cela. Elle allait garder certaines informations pour elle. Il n’avait pas besoin de savoir ce qu’elle ressentait présentement. Comme le fait qu’elle se sentait en sécurité avec lui-même s’il était distant avec elle. Il lui avait montrer le frigo et affirmer qu’elle pouvait prendre tout ce qu’elle voulait, qu’elle n’avait pas à se gêner pour se nourrir. Mais pour le moment la seule chose qu’elle voulait s’était de se laver. Elle en fit la demande, le jeune homme lui expliqua certaines choses. Mais le fait qu’elle ne trouverait probablement pas tout ce qu’elle allait avoir besoin pour se laver ne la dérangeait pas. Elle s’était ensuite diriger vers la porte mais comme elle ne savait pas où elle, Rose se retourna pour lui demander. Il n’avait qu’à lui indiquer la direction à prendre et c’était tout.

''Viens, je vais t'y conduire et en même temps je vais te donner quelques petites choses''
-Vous n’êtes pas obligez…

Elle rougit un peu de gêne. Il était gentil. Enfin quand même un peu. Il prit la blouse blanche et sortit de la pièce. Rose le suivit en silence jusqu’à ce qu'ils arrivent à la petite pièce.


''Voilà, je t'ai même trouvé un pain de savon, tu as de la chance, il y a une serviette pour te sécher, tu as ma blouse pour te couvrir en attendant que je te trouve autre chose. Le temps que tu puisses laver tes vêtements. La machine est là en plus donc tu peux mettre tes vêtements à laver immédiatement si tu le souhaite. Il y a un cycle court en plus. Si tu as froid tu peux brancher le petit chauffage avant de prendre ta douche, cela te sera plus agréable.''

-D’accord.

Elle le regarda puis regarda la douche. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’en avait pas pris une.

''Si tu as besoin de moi lorsque tu as fini, je serai dans mon bureau, mais prends ton temps Rosalynn personne ne viendras te chercher ici, du moins pas à cette heure de la nuit donc ne te fais pas de soucis. On changera tes pansements au besoin.''

Elle hocha la tête sans le regarder. Elle avait plutôt hâte de retirer ses vêtements poisseux et de se laver complètement. Elle attendit qu’il parte pour se déshabiller rapidement. Elle les regarda avant de les mettre dans la laveuse pour les laver eux aussi. Ils avaient bien le droit d’être propres, même s’ils étaient usés. Sans plus attendre, elle se glissa dans la douche et fit couler l’eau sur elle. La petite cornue poussa un soupir de bien-être. Elle prit le savon que le jeune homme lui avait donner et se lava. C’était agréable de sentir toute la crasse disparaitre. Elle continua comme cela pendant quelques minutes encore avant de fermer l’eau et de sortir de la douche. Elle se secha rapidement et enfila la chemise blanche de son nouvel ami? Bref du jeune homme. Elle fit en sorte que rien ne paraisse et sortit de la petite salle de bain.

Elle se promena dans le couloir afin d’explorer un peu sans vraiment s’éloigner, au cas où elle se perdrait. Ce qui était son genre. Elle finit par retrouver le jeune homme en silence. Il était dans son bureau comme il le lui avait dit mais elle n’y entra pas. Elle se contenta de l’observer. Puis elle se demanda pourquoi il était ici aussi tard. Elle se risqua à faire un pas dans le bureau.

-… Merci.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 11 Mar - 15:31
Si jolie et si timide petite hybride, cela changeait grandement Masamune de voir une telle jeune femme dans sa clinique, même s'il avait eut à faire avec bon nombre d'hybrides, qu'ils soient dociles et bien même assez sauvages et froid dans leur façon d'être. Elle semblait si frêle qu'il pourrait bien avoir envie de la protéger du monde extérieur, mais ce ne serait pas vraiment lui rendre service. Peut-être seulement de l'adopter pour lui éviter de se faire prendre par une animalerie ou un centre de dressage. La question était à se poser. Voulait-il un hybride pour lui-même ou se contenterait-il de les soigner et de les rendre à qui de droit ? Bien qu'il se montrait assez distant, il n'en était pas moins aimable avec elle pour la mettre en confiance. Il lui avait montré le frigo puis la salle de bain avec ce qu'il avait trouvé pour qu'elle puisse se laver convenablement. Une blouse blanche était tout ce qu'il avait trouvé pour qu'elle ne reste pas nue pendant que ses vêtements tournaient dans la machine.

''Je ne suis pas obligé c'est vrai, mais cela ne me dérange pas de te montrer le chemin, tu sais ?'' avait-il lâché gentiment.

Il esquissa un léger sourire en la voyant rougir. Elle parlait peu mais il s'efforçait de faire quelque peu la conversation. Une fois devant la salle de bain il lui dit alors encore quelques mots et s'éloigna pour la laisser seule. Il était retourné dans son bureau, le nez dans ses papiers en faisant abstraction de ce qu'il se passait autour. Le vétérinaire releva le nez de ses papiers lorsque la petite voix de la demoiselle se fit entendre. Sa blouse était trop grande mais au moins elle couvrait bien son corps pour ne rien laisser paraître. Masamune posa ses lunettes devant lui et regarda la demoiselle.

''La douche a du te faire du bien, assis toi sur le canapé en attendant que tes affaires terminent de tourner. Si tu as froid il y a une couverture, n'hésite pas'' avait-il dit d'une voix calme et posée.

Il espérait qu'elle se sente un peu mieux après et bonne douche dans l'attente de vêtements propres. Il fallait vraiment qu'il réfléchisse au fait de l'adopter ou non car cette idée lui trottait dans la tête mais il en pesait encore le pour et le contre...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 14 Avr - 1:39
Rose ne savait toujours pas comment se comporter avec cet humain qui lui donnait un coup de main avec autant de gentillesse. Même s’il la rendait mal à l’aise, il faisait tout pour être gentil. Enfin elle le pensait car il ne lui avait fait encore aucun mal. Ce n’était qu’une fois sous la douche qu’elle se calma un peu. Il ne la gronderait pas. Il l’aidait beaucoup plus qu’elle ne le pensait. Une douche, un ‘’repas’’ et même un lieu où dormir cette nuit que demander de plus? La gazelle rejoignit simplement son ‘’sauveur’’ une fois toute propre. La veste qu’il lui avait prêtée était beaucoup trop grande mais cela ne la dérangeait pas car elle se sentait si bien vêtue comme cela. Mais avant de le rejoindre, Rose avait fait une petite visite sans trop s’éloigner de peur de se perdre. Pendant sa petite escapade, Rose se mit à penser à la vie d’un hybride adopté. Elle voulait le savoir.

''Je ne suis pas obligé c'est vrai, mais cela ne me dérange pas de te montrer le chemin, tu sais ?''

Les mots qu’il lui disait ne cessaient de revenir dans son esprit. Il était tellement gentil que cela la rendait un peu mal à l’aise. Elle n’avait pas l’habitude qu’on la chouchoute autant. Elle était maintenant devant lui et se demandait ce qu’elle devait faire. Devrait-elle l’aider comme il l’avait aidé? Ce serait la moindre des choses non? Quand même… Ce n’est pas évident de savoir quoi faire lorsqu’on doute autant de soi.

''La douche a dû te faire du bien, assis toi sur le canapé en attendant que tes affaires terminent de tourner. Si tu as froid il y a une couverture, n'hésite pas''
-Oui. La douche fait vraiment du bien. Je me sens beaucoup plus détendue maintenant merci.

Elle alla s’asseoir sur le canapé et s’enroula dans la couverture en frissonnant un peu. Elle fixait le jeune humain sans même se soucier qu’il pourrait la voir. Elle le trouvait tout simplement très intéressant et en plus il ne la chassait pas ni tentait rien de méchant contre elle…. Elle continua ainsi pendant un bon moment avant de fermer les yeux et de sourire. Elle voudrait tellement rester comme cela, tranquille, pour toujours. Puis elle finit par s’endormir sans bouger emmitouflée dans la couverture.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 25 Avr - 16:15
Après lui avoir montré le chemin jusqu'à la petite salle de bai, Masamune était retourné dans son bureau. Il avait quelques papiers à remplir et des dossiers à mettre à jour. Cela avait été une chance pour la demoiselle qu'il soit là à cette heure de la nuit mais il avait une permanence à faire car l'un de ses patients avait réclamé toute son attention. D'ailleurs il était allé voir ce dernier avant de revenir et il se portait plutôt bien. Il pourrait repartir dans la journée s'il le souhaitait en faisant attention à prendre son traitement. La petite gazelle éveillait son intérêt de vétérinaire et d'homme simplement par le fait de vouloir savoir ce que cela faisait d'avoir son propre hybride. Il avait l'esprit bien trop scientifique pour penser aux choses de la vie, chose que ses proches lui reprochaient parfois.

La petite demoiselle était revenue de sa douche, vêtue de la blouse du vétérinaire pour ne pas se retrouvée nue alors que ses vêtements étaient dans la machine à laver. Il lui avait dit de prendre place dans le canapé sous une couverture en attendant que la machine ne se termine pour mettre rapidement ses vêtements à sécher. Elle l'avait remercie de la douche et de la veste. Le vétérinaire s'était replongé dans sa paperasse et leva le nez au bout d'un moment pour poser son regard sur une petite hybride qui s'était assoupie. Il esquissa un léger sourire en la regardant. Elle avait l'air si innocente. Elle devait être fatiguée de sa course pour échapper au personnel de l'animalerie qui devait sans doute la chercher. Si jamais ils venaient la chercher jusqu'ici, il se disait qu'il allait la prendre sous son aile et dire qu'elle lui appartenait. Dans d'autres circonstances, il l'aurait peut-être laissée partir avec les hommes de l'animalerie mais quelque chose lui disait de la retenir, de la garder avec lui. Elle semblait si fragile, elle ne supporterait pas l'animalerie de nouveau, c'était ce qu'il pensait. Le jeune homme s'étira un instant puis une vague de fatigue l'envahit. Il finit par s'assoupir sur son bureau. Il restait encore une heure ou deux avant le lever du jour, il pouvait bien s'autoriser une ou deux petites heures de sommeil. Ses yeux se fermèrent petit à petit avant de sombrer.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 30 Avr - 0:40
Rose sentait lentement la fatigue la gagner. Sa douche lui avait fait un bien fou et elle était maintenant beaucoup plus détendue. Peut-être même trop détendue. Surtout enrouler dans une couverture chaude comme cela.... Elle n'avait pas pu résister à l'envie de fermer les yeux. Et elle sombra presque aussitôt dans un sommeil réparateur qui l'avait tant attendue. Elle n’avait pas peur que le jeune homme qui l’avait soigné lui fasse du mal durant son sommeil. Et puis elle était épuisée…. Alors comment aurait-elle pu faire pour résister à la fatigue qui grimpait de plus en plus en elle? La petite gazelle respirait calmement, un doux sourire sur les lèvres, s’emmitouflant encore plus dans la couverture qui l’entourait. Si ce n’était que d’elle, la demoiselle resterait ainsi pendant…. Peut-être trois jours sans bouger. Mais elle savait parfaitement qu’elle ne pourrait pas rester ici indéfiniment.

Elle finit par tomber sur le canapé et se réveilla en sursaut à cause de sa petite chute. Un peu perdue, elle se mit à regarder les alentours pour voir où elle se trouvait. Avec un soupir de soulagement, elle s’aperçue qu’elle était toujours dans le bureau de son sauveur. Elle jeta, justement un regard vers lui. Il s’était assoupi lui aussi. Elle se mit à rougir en souriant encore plus. Il était très mignon comme cela. Rien ne semblait le perturbé et il semblait si calme. La demoiselle se leva timidement en retirant la couverture de ses épaules pour se diriger vers le jeune endormi. Elle le couvrit avec la couverture et se baissa vers lui pour lui embrasser le haut de la tête, lui soufflant un petit merci timide. Rose se redressa ensuite et se retourna vers le canapé. Puis elle entendit la sécheuse se terminer. Maintenant que ses vêtements étaient secs, elle allait devoir le remettre. En soupirant elle alla les chercher dans la petite pièce où elle était plus tôt afin de se revêtir avec ses propres vêtements. Une fois qu’elle remit ses vêtements, elle remit la veste blanche que le jeune homme lui avait prêtée et sortit de la pièce. La petite demoiselle entendit du bruit de l’autre côté du couloir et prise d’un élan de curiosité, elle se dirigea vers l’endroit d’où il provenait. Elle finit par entrer dans une pièce, vérifiant qu’elle était vide et vit un hybride étendu sur un lit médical.

Le pauvre! Rose se rapprocha doucement de lui sans faire de bruit et s’assit sur la petite chaise qui était à côté du lit en l’observant. Elle aimerait tellement lui apporter de l’aide. Lui retirer une partie de la souffrance qu’il devait ressentir. Le voyant grimacé, la demoiselle se releva rapidement et alla chercher un linge humide et revint lui passer sur le visage avec douceur. Cela lui brisait le cœur de voir un hybride aussi mal en point. Prise d’une vague de compassion, la petite se mit à s’occuper de lui sans se soucier du fait que peut-être quelqu’un la surprendrait.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 17 Mai - 17:10
Une fois la paperasse faite, il avait eut un regard pour la petite demoiselle qui semblait dormir du sommeil du juste emmitouflée dans une couverture sur le canapé. Il avait des dossier de facturation a établir mais il avait finit par s'effondrer lentement sur son bureau, gagné par la fatigue lui aussi. Il n'avait pas dormit depuis la veille car il avait enchaîné un garde. Étant encore seul dans la clinique, il n'avait pas le choix il faut dire. Le vétérinaire n'avait pas réellement sentit la couverture qu'on mettait sur ses épaules, et eut une étrange impression par la suite mais il ne bougea pas. Rosalynn venait de poser un baiser sur son front. Il se réveilla quelques temps plus tard, enlevant ses lunettes qui lui faisait quelque peu mal. Masamune se massa alors l'arrête du nez, puis passa sa main dans ses cheveux en regardant vers le canapé: Rosalynn n'était plus là. Il prit ses lunettes et les mit dans la poche de sa chemise.

Masamune se leva alors, s'étirant de tout son long en se demandant où elle était passée. Peut-être avait-elle eut envie de partir ou simplement de prendre l'air. Mais il s'était dit par la suite qu'elle n'avait pas pu partir au risque de se faire prendre de nouveau. Il connaissait sa peur de retourner en animalerie, et si un vendeur était venu la chercher jusqu'ici, il pensait savoir ce qu'il aurait dit. Il finit donc par partir en quête de la petite demoiselle, voyant un trait de lumière dans le couloir, il se doutait de savoir où elle se trouvait. Entrouvrant la porte de la salle où se trouvait le patient pour lequel il était resté cette nuit, il vit Rosalynn s'occuper de ce dernier qui semblait légèrement agité. Il finit par entrer, faisant juste ce qu'il fallait de brut pour signifier à la petite gazelle qu'il venait d'entrer. Il prit son stéthoscope et vérifia toutes les constantes de son patient. Il était agité mais il allait bien. Il posa ensuite son regard sur Rosalynn.


''Tu as bien dormis Rosalynn ? Enfin autant que l'on peut dormir sur un canapé...'' avait-il lâché en esquissa un léger sourire à la fin de sa phrase.

''J'apprécie le fait que tu reste à son chevet, c'est très gentil. Heureusement il va beaucoup mieux que lorsqu'il est arrivé.'' dit-il en posant un regard sur son patient.

Après quelques heures, il pourrait sans doute sortir et retourner vivre sa petite vie, en faisant attention la prochaine fois.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 22 Mai - 19:58
Malgré le fait qu’elle était un peu anxieuse, la petite Rose s’était endormie sans demander son reste. La fatigue qu’elle avait, depuis plusieurs jours fuit, venait de la rattraper. Elle tomba rapidement dans un sommeil profond pendant un bon moment. Mais elle n’avait pas été la seule à s’endormir comme cela. Masamune, son sauveur, lui aussi s’était laissé aller dans un moment de fatigue. En tout cas c’était ce qu’elle avait conclu lorsqu’elle s’était réveiller et qu’elle l’avait vu endormi. Comme elle n’avait pas voulu qu’il attrape froid elle lui avait laisser la couverture dans laquelle elle avait été emmitouflée. Bien qu’elle ne le connaissait pas elle l’appréciait déjà un peu. Et puis il n’avait plus rien d’intimidant maintenant. Il avait quand même pris soin d’elle malgré le fait qu’elle était entrée par infraction dans sa clinique. Alors elle n’avait plus vraiment peur de lui. Quand même un peu mais pas autant qu’au début. Elle souriait en pensant à l’air serein qu’il avait sur le visage lorsqu’il était endormi. Il était mignon pour un être humain.

Comme elle ne voulait pas le déranger et qu’elle souhaitait remettre ses vêtements malgré leurs états débraillés, elle se dirigea vers les machines à laver et reprit ses vêtements. Elle les enfila rapidement et se mit à explorer les lieux jusqu’à ce qu’elle arrive dans une salle éclairée. Il y avait un lit avec un pauvre hybride couché dedans. Il semblait tellement malade que la demoiselle n’avait pas pu faire autrement que d’essayer de lui venir en aide. Rose avait un grand cœur et était un peu naïve mais elle était comme cela. Cela lui faisait vraiment mal au cœur de voir que quelqu’un pouvait faire autant de mal à un hybride. Ils ne pouvaient même pas se défendre… alors pourquoi leur faire du mal ? La petite ne comprenait pas et cela lui donne des frissons. Bref… La petite gazelle fit tout pour rassurer et calma le malade. Pourquoi elle faisait cela? Peut-être qu’elle se voyait à sa place… comme les fois où à l’animalerie… Non pas de souvenirs comme cela. Puis du bruit se fit entendre. Est-ce que Masamune était réveillé? Elle tourna la tête pour voir s’il était là. Et oui. Il venait d’entrer dans la pièce et se mit lui aussi à s’occuper de l’hybride mal en point.

''Tu as bien dormis Rosalynn ? Enfin autant que l'on peut dormir sur un canapé...''

-Oui… Le canapé est très confortable. D’habitude je dors sur le sol… Donc

Elle rougit et baissa les yeux vers l’hybride malade.

''J'apprécie le fait que tu restes à son chevet, c'est très gentil. Heureusement il va beaucoup mieux que lorsqu'il est arrivé.''
-Que lui ai-t-il arrivé?

La petite gazelle observait tous les gestes que faisait Masamune. Soigner les gens était quelques choses de bien. Et elle aurait tant souhaiter pouvoir faire cela elle aussi. Mais elle ne pouvait pas puisqu’elle est une hybride. Personne ne viendrait la voir comme elle n’était pas humaine. Rose regarda ensuite le jeune humain en souriant. Il était vraiment plus gentil qu’il ne le montrait en réalité.

-Vous avez de la chance. Vous pouvez vous occuper des malades. J’aimerais moi aussi pouvoir soigner les gens comme cela…

Elle fit un triste sourire et regarda l’hybride en se plongeant dans le silence. Elle se mit aussitôt à jouer avec ses petits doigts, laissant à Masamune toute la place dont il aurait besoin pour continuer les soins au besoin.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 15 Juin - 13:14
La fatigue l'avait gagné et il s'était endormi, il n'avait pas pu résister en voyant la gazelle dormir, cette sensation était comme celle que l'on pouvait ressentir en voyant quelqu'un bailler, on le fait automatiquement, et parfois, rien que de penser au bâillement, on le fait également. Réaction étrange que voilà venant de la part du corps humain. Au bout d'un moment ils 'était réveillé et était partit pour chercher Rosalynn sans trop avoir si elle était réellement resté ou non, bien qu'il pensait qu'elle ne serait pas partie de peur de se faire attraper une nouvelle fois par l'animalerie. Il était l'heure de la visite a son patient et c'était dans sa chambre qu'il avait retrouvé la petite gazelle. Le vétérinaire ne s'était pas directement annoncé, observant la petite demoiselle s'occuper de son patient. Elle avait tourné la tête vers la porte, il était donc rentré pur observer les constantes de son patient. Il lui avait demandé par ailleurs si elle s'était bien reposée et si le canapé avait été assez confortable. Il fut ravi lorsqu'elle lui répondit, bien qu'il fut intérieurement peiné de l'entendre dire qu'elle dormait à même le sol jusque maintenant. Il se rappelait que les conditions de détention des hybrides en boutique n'étaient pas des plus fameuses.

Le vétérinaire avait remercié la demoiselle pour le fait qu'elle restait au chevet de son patient, cela devait peut-être le tranquilliser inconsciemment car il ne semblait plus agité dans son sommeil. Rosalynn lui demanda alors ce qui était arrivé à l'hybride. Masamune n'en savait trop rien, mais il était arrivé suffisamment amoché pour se retrouver en clinique.

''Un homme l'a amené ici l y a quelques jours, il a de multiples blessures plus ou moins importantes, mais ses jours ne sont plus en danger. S'il n'avait pas été amené, je ne sais pas ce qui lui serai arrivé, mais cela n'aurait auguré rien de bon pour lui...'' lança t-il d'un ton neutre et professionnel en posant son regard sur l'hybride alité.

Masamune finit par poser son stéthoscope sur la table de chevet après l'avoir minutieusement ausculté. Il posa son regard sur la petite gazelle et fut légèrement surprit des mots qu sortirent de sa bouche par la suite. Il resta silencieux un instant, comme s'il cherchait de quoi répondre. Puis sa voix se fit entendre.


''Cela peut être possible, si tu restes à mes côtés....'' lâcha t-il d'une voix douce tout en posant son regard sur elle.

Il n'ajouta rien de plus, se contentant de la regarder avec un léger sourire sur ses lèvres. Il sous-entendait là qu'il la gardait avec lui, faisant d'elle son hybride, bien qu'il se demandait s'il devait réellement aller remplir des papiers pour que cela soit officiel.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 17 Juil - 19:55
Comme c’est étrange. La demoiselle était un peu troublée. Elle avait tellement peur de ce qu’il pourrait lui arriver mais aussi se sentait en sécurité avec cet humain en blouse blanche. Et s’il devenait son maitre? Cela serait vraiment agréable… Elle pourrait l’aider dans son travail. Ou bien faire toutes les autres tâches ingrates ou faire le ménage… Ce genre de chose quoi. Et puis il pourrait s’occuper d’elle aussi. Elle n’aurait donc plus besoin de voler pour se nourrir ou bien faire des choses qui étaient criminelles pour survivre. Plus d’entrées par infraction chez des gens qu’elle ne connaissait pas. Bref… Elle pouvait continuer à rêver sur une future adoption…. Elle ne devait pas se faire de faux espoirs et se dire qu’il allait devoir partir un jour ou l’autre. Elle ne pouvait pas rester ici ce n’était pas un hôtel. Et puis le jeune homme devait avoir d’autres choses à faire…

Il était important comme humain puisqu’il s’occupait des hybrides mal en point. Elle le pensait en tout cas. Ce pauvre hybride couché sur ce lit la rendait triste. Masamune qui était maintenant à ses côtés avait pris le relais et s’occupait de lui maintenant. La demoiselle observait le moindre de ses gestes. Elle souhaitait tant aider elle aussi. C’était un peu pour cela qu’elle s’informa à propos du patient.

''Un homme l'a amené ici l y a quelques jours, il a de multiples blessures plus ou moins importantes, mais ses jours ne sont plus en danger. S'il n'avait pas été amené, je ne sais pas ce qui lui serai arrivé, mais cela n'aurait auguré rien de bon pour lui...''
-Oh… pauvre petit…

La petite gazelle était triste pour cet hybride. Elle se demandait comment les humains pouvaient les traiter de la sorte… C’était tellement triste. Rosalynn regardait l’hybride en sentant son cœur se serrer. Ils méritaient tellement mieux que d’être traité comme de la vermine… SI seulement les humains pouvaient comprendre qu’ils avaient eux aussi des émotions. C’était peut-être pour cela qu’elle souhaitait prendre soin d’eux ?

''Cela peut être possible, si tu restes à mes côtés…''


À ses côtés? Est-ce que… La demoiselle se mit à le regarder la bouche grande ouverte. Était-ce une demande d’adoption ? Rose baissa la tête et se mordilla la lèvre. Bien sûr qu’elle voudrait rester à ses côtés. Il était si calme qu’il la faisait se sentir en sécurité.

-Je… Oui. J’aimerais beaucoup.

Un peu gênée, elle se mit à jouer avec ses doigts, un peu nerveuse. Elle qui souhaitait tant avoir un maitre voyait son rêve se réaliser. Elle se mit à sourire, heureuse en rougissant un peu. Elle releva la tête pour le regarder. Elle se rapprochait de lui et prit un bout de la chemise qu’il portait.

-Je … merci…

Elle baissa la tête.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 22 Aoû - 14:24
Après avoir pris les constantes de l’hybride, il les avait notifiées dans son dossier pour en garder une trace par la suite. Il espérait tout de même qu’il ne revienne pas dans cet état. Ou pire encore, car e n’était jamais drôle de devoir s’occuper d’un mourant voire même malheureusement d’un mort. Cela ne lui était pas encore arrivé ici, mais il se souvenait des animaux auxquels il devait mettre fin à leurs souffrances, c’était aussi dur pour lui que pour les maîtres qui devaient dire au revoir à leur animal de compagnie tant aimé. Mais au moins ils avaient le courage d’offrir d’une mort sans douleur pour certains cas. Masamune secoua légèrement la tête pour chasser ses souvenirs du Japon du temps où il n’était qu’un simple vétérinaire.

La jolie gazelle avait émis le souhait de pouvoir aider l’hybride, le vétérinaire la regarda un instant en réfléchissant, puis il avait soufflé que cela était possible si elle restait avec lui. Il y avait réfléchit depuis un moment et s’était sentit prit d’affection pour cette demoiselle, bien qu’il n’aurait jamais pu l’imaginer, étant de nature fermée et trop sérieux. Comme quoi une nouvelle présence près de lui pourrait peut-être améliorer les choses ? D’ailleurs aux mots que le jeune homme avait prononcés, il avait haussé un sourcil devant la réaction de l’hybride. Elle semblait bouche bée comme s’il avait sorti une aberration ou quelque chose d’incroyable. Puis un sourire s’afficha sur les lèvres du vétérinaire lorsqu’elle lui répondit qu’elle acceptait.


‘’J’en suis ravi alors’’ lâcha-t-il simplement.

Une expression de surprise passa sur son visage avant de se transformer en un doux sourire timide. La demoiselle s’était rapprochée de lui et lui tenait le bout de sa chemise avec son expression de petite fille timide. Masamune leva alors sa main pour la poser délicatement sur le haut de la tête de Rosalynn, lui caressant légèrement les cheveux, comme pour lui signifier qu’il n’y avait pas de quoi le remercier.


‘’Pas la peine de me remercier, on ira faire les papiers à l’animalerie comme ça tu n’auras plus de soucis’’ lâcha-t-il en enlevant sa main du haut de sa tête.

‘’On va le laisser se reposer maintenant, je reviendrai dans une heure ou deux voir comment cela va…’’ dit-il en se levant.

‘’Tu peux aller te rendormir dans le canapé si tu veux Rosalynn’’ avait-il ajouté.

Masamune s’étira de tout son long puis s’était dirigé vers la porte en ayant un regard pour les deux hybrides avant de passer la porte et disparaître. IL était retourné dans son bureau se préparer une tasse de café car la nuit n’était pas encore terminée.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 26 Aoû - 19:02
La petite gazelle souhaitait de tout son cœur que cet hybride récupère rapidement et qu’il puisse rejoindre son maitre qui devaient l’attendre avec impatience. Ou bien qu’il puisse retourner avec l’être qui lui était cher. La demoiselle ne portait aucun jugement, elle ne voulait pas faire de mal à personne et souhaitait simplement que tous trouvent le bonheur. Alors c’était normal qu’elle s’inquiète de ce petit blessé. C’était vraiment dure pour elle de ne pas agir. Elle aimerait protéger les membres de son espèces… enfin les hybrides peu importe de quelle race ils appartenaient. Même celui qui était devant ses yeux tristes. En le regardant comme cela, elle annonça qu’elle souhaiterait aider elle aussi. Le jeune homme semblait tout d’abord surpris mais il lui fit une proposition encore plus surprenante. Il voulait qu’elle soit son hybride. Comment pouvait-elle refuser? Elle se dépêcha d’accepter, surprise mais elle était si heureuse qu’il lui propose.

‘’J’en suis ravi alors’’

Rose rougit en voyant son ‘’rêve’’ se réaliser enfin. Elle avait un maitre. Elle souriait, heureuse. Elle avait trouvé la personne qui allait devenir spéciale pour elle. Et en plus elle allait pouvoir l’aider et se rendre utile. C’était comme si un énorme poids venait de s’enlever de sur ses frêles épaules. Il pouvait se rendre compte qu’il venait de faire son bonheur simplement en lui proposant cela. La gazelle s’était rapprochée de lui et le tenait par un bout de sa chemise. Elle le regardait. Il leva la main pour la poser sur sa tête, sur ses longs cheveux roses.

‘’Pas la peine de me remercier, on ira faire les papiers à l’animalerie comme ça tu n’auras plus de soucis’’
-Oui
La demoiselle se laissait faire, le sourire aux lèvres. Il semblait avoir envie de lui caresser la tête alors pourquoi pas. Mais peu après il retira sa main.

‘’On va le laisser se reposer maintenant, je reviendrai dans une heure ou deux voir comment cela va…’’

Rose le regarda. Il se leva.

‘’Tu peux aller te rendormir dans le canapé si tu veux Rosalynn’’

-… Oui d’accord.

Elle fit un petit sourire. Avant de partir elle regardait l’hybride couché. Il semblait aller un peu mieux maintenant. Soulagée, elle retourna donc dans le bureau de son nouveau maitre et alla sur le canapé. La gazelle ferma les yeux en souriant. Enfin. Elle allait pouvoir arrêter de fuir et de se cacher. Elle allait pouvoir vivre légalement maintenant. Grace à lui… Elle tomba rapidement endormie, apaisée et sereine maintenant. Elle avait la tête penchée sur le côté et dormait comme cela, assise sur le canapé. Puis, au bout d’un moment, elle tomba naturellement sur le côté sur le canapé en dormant encore.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 2 Oct - 15:46
Il fallait le reconnaître, Masamune avait été attiré inexorablement parce l’empathie que pouvait éprouver Rosalynn envers ses semblables. Ça et le fait qu’elle était une hybride assez touchante, au point de titiller l’intérêt du vétérinaire qui était de nature plutôt taciturne. Elle souhaitait aider le blessé, il lui en donnait l’occasion en devenant son hybride. Ainsi, elle pourrait l’aider autant qu’elle le souhaitait à présent. La gazelle semblait rayonner de bonheur, Masamune semblait surprit du degré de bonheur que la jeune femme ressentait, c’était nouveau et étrange en même temps. Comme être heureuse de devenir l’hybride de quelqu’un ? Bien qu’il ressemblait de très loin  à un tyran, elle n’aurait aucun problème a se plaire à ses côtés, du moins il l’espérait.

Il avait été surpris par le fait que la demoiselle s’était rapprochée de lui pour prendre un bout de sa chemise entre ses doigts tout en rougissant, c’était si attendrissant que le vétérinaire avait posé l’une de ses mains sur le haut du crâne de la demoiselle pour lui administrer une ou deux caresses qui semblaient bien maladroites pour une première fois. Elle parlait peu, tout comme lui, cela allait parfois être problématique mais il ferait avec. Il lui avait assuré qu’ils iraient faire les papiers le lendemain pour officialiser son ‘achat’ pour qu’elle devienne son hybride pour qu’elle n’ait plus de problème lorsqu’elle se baladerait seule lorsqu’elle le souhaiterait.

Le vétérinaire avait regagné son bureau, disant à Rosalynn que si elle le voulait elle pouvait se recoucher dans le canapé. Il fallait que l’hybride blessé continue de se reposer pour pouvoir éventuellement sortir demain. Il posa son regard sur l’hybride qui dormait dans son canapé, elle semblait sereine. Il se leva, posa la couverture qui était à côté sur elle et se remit à son bureau pour terminer ses dossiers. Demain il l’emmènerait à l’animalerie faire les papiers et faire également les boutiques pour lu constituer une nouvelle garde-robe.


[Pour moi ça se finit ici ^^" Désolé c'est pas très long mais je séchais ^^" on ré-entamera un rp plus tard mêlant signature des papiers adoption et visite centre commercial et suite chez Masa ^^]
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit