Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

[Hentai] Comment faire cuire une tomate

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 3 Aoû - 23:11
En fait, il était incapable de lire plus que ça sur le visage des gens. Il supposait beaucoup et Oki suivant toujours. Ils venaient de passer des heures ensemble, ce qui se révèle assez redoutable pour apprendre à se connaitre. Et une fois sans son masque, Oki devient très expressive.

D’accord, pas de karaoké… mais je ne te laisserais pas fuir pour autant.

Il aimait trop l’embêter pour s’arrêter maintenant, surtout que c’était facile d’y arriver. Oki n’avait en prime aucune défense contre les compliments, surtout sincère. Il en était à se demander quand est-ce qu’elle lui ferait une syncope sous le coup du trop-plein d’émotions. Ils quittèrent les lieux, après qu’une Oki rouge écarlate soit allé payer. Avec un peu de motivation, ils trouveraient bien un moyen de continuer la nuit. Comme Oki, une part de lui trouvait ça dommage qu’ils arrêtent maintenant. Une fois dehors, il offrit de nouveau son bras à Oki le temps d’atteindre la voiture où il lui ouvrit la porte avant de monter à son tour et démarrer. Elle lui indiqua aussi de ne pas l’appeler comme ça au travail. Ce qui lui tira un petit rire.

Le travail, c’est le travail, on s’y montre pro. Rassures-toi, tu ne seras ma petite tomate qu’en cas de rencard comme maintenant.

Clin d’œil complice alors qu’ils roulaient dans la nuit pour atteindre un petit pavillon de banlieue. La maison était simple, dans le style japonais, juste ce qu’il fallait pour Oki. Il laissa passer devant pour ouvrir et allumer.

Et bien c’est mignon chez toi. Maintenant, il faudra que je t’invite aussi chez moi pour égaliser le score un de ces jours.

Il observa autour de lui mais sans non plus donner l’impression de fouiller, il fallait tout de même respecter l’intimité de la maîtresse des lieux et un minimum de politesse.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 0:49

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Elle fit un léger sourire taquin. Elle savait qu'il ne la laisserait pas en paix, c'était sûr maintenant. De toute façon, elle n'avait jamais pensée à qu'il arrête de l'embêter. Si un jour il le faisait, c'était sûrement qu'il était à l'article de la mort, et encore, Oki était persuadé qu'il arriverait à l'embêter même dans cet état.

Elle accepta volontiers son bras puis monta dans la voiture. Une fois qu'il démarra, elle lui disait de ne pas l'appeler tomate au travail. Elle fut rassurée de savoir qu'il ne ferait pas, quoi que… Il allait toujours l'appeler ainsi dans ce genre de rendez-vous… Elle soupira, mais elle lui fit un petit sourire.

-Parfait.

La verte ne pouvait pas répondre autre chose à part ça. De toute façon, même si elle refusait, il le ferait pour l'embêter alors autant l'accepter. Elle lui indiqua où aller et les passages les plus rapides. Étrange pour une femme qui ne prenait pas le volant de savoir les petites routes secrètes pour faire un raccourci, non ? Comment se faisait-elle qu'elles les connaissaient alors qu'elle ne conduisait pas, sa mère non plus et son père ne prenait pas la voiture ? Ha, un mystère de plus chez la demoiselle. Elle regardait en même temps par la fenêtre les paysages défiler. Elle ne pouvait pas les voir ne pouvant pas conduire à cause de son problème de vue… Elle adorait les balades en voiture.

Elle descendit de la voiture une fois devant son chez soit et laissa Kyle passer devant. Elle le fit entrer pour éviter qu'il ne meure sur le paillasson. Elle lui fit un sourire pour la proposition d'aller faire un tour chez lui.

-Je serai ravi de voir ton chez-toi. Mets-toi à l'aise, je vais chercher ton t-shirt.

En disant cela, elle montra le canapé pour qu'il puise s'asseoir. Comment dire qu'elle ne savait pas si elle avait mis le t-shirt dans la salle de bains ou bien dans sa chambre. Alors, elle allait chercher dans les deux.

Sa maison était ce qu'il n'y avait de plus normal pour une famille totalement japonaise. Je vous laisse imaginer le genre. Oki avait retiré quelques masques et peintures que sa mère avait emportés avec elle, mais on voyait bien que sa culture était bien présente dans cette maison, voulue ou non. Enfin, passons.

La demoiselle retrouva le fameux vêtement qui n'était qu'entrain se sécher dans la salle de bains. Bah quoi… Elle n'allait pas lui redonner alors qu'elle l'avait porté. C'était une question de respect… Maintenant qu'il était propre, elle retourna dans le salon et montra le T-shirt à Kyle, l'air triomphant.

-Et voilà monsieur ! En plus, il est propre et sec.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 12:45
Malgré toutes les taquineries, il saurait tout de même se montrer pro, il n’avait pas pour but de l’humilier au travail devant les collègues et le contenu de leur relation ne regardait qu’eux de toute façon. Elle sembla satisfaite de ça et ils repartirent de plus belle, la jeune femme semblant apprécier de se trouver en voiture. Ils ne mirent pas longtemps à atteindre la maison d’Oki. Kyle lui proposa de voir la sienne un de ces jours. En attendant, il fut convié à s’installer dans un canapé pour attendre la maîtresse des lieux. Le style intérieur était radicalement différent. Lui était un américain habitué à un style de maison typique des états du nord. Oki ne laissait pas tant paraitre que ça son petit côté traditionnel. Tiens, il avait sa prochaine idée, faire en sorte qu’elle mette un kimono, ca serait amusant. Elle revint avec un air triomphant en lui tendant son t-shirt qui sentait le propre, tout fière d’elle en plus.

Déjà ? Et bien dis donc c’est du rapide. Merci ma petite tomate. Assieds-toi avec moi.

Il lui prit le t-shirt des mains, le posa et lui fit signe de s’installer à côté de lui sur le canapé. Maintenant qu’ils étaient bien plus intimes et au calme, il voulait en profiter pour poser une autre question.

Je peux te poser une question bien plus… intime ? Pourquoi est-ce que tu caches ton œil ? Dans l’ascenseur et sous la douche, j’ai furtivement aperçu qu’il était encore à sa place.

Tout en parlant, il avait posé une main douce sur la joue gauche d’Oki et l’avait relevé gentiment pour dégager un peu les cheveux de la rabatteuse qui masquaient eux-mêmes le cache-œil qu’elle portait. Après tout ce qu’ils avaient vécu depuis cette soirée, il estimait qu’il pouvait demander.

Tu pourras me poser une question très intime en retour si tu veux.

Lui dit-il avec le sourire. Un prêté pour un rendu comme on dit.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 15:01

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Tendant le t-shirt à Kyle avec son sourire triomphant, elle sentit ses joues rougir légèrement encore une fois à son nouveau surnom. Elle allait s'y habituer, mais il allait lui falloir un moment. Elle s'exécuta et alla s'asseoir près de lui. Elle se demandait bien ce qu'ils allaient bien pouvoir ce dire à présent… En attendant, elle profita du calme de sa maison tout en regardant Kyle qui prit la parole.

Hm… La question sur son œil, enfin ses deux yeux en soit vu qu'ils étaient tout deux en rapport avec ce cache œil. Rougissant un peu plus en sentant sa main s'approcher de son visage, elle détourna le regard. Il lui proposa ensuite de poser une question très intime si elle répondait. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien lui demander à part une question taquine ? Elle ne voulait rien lui demander de spéciale. Pour lui répondre, elle retira son cache-œil avant de le regarder, elle ferma l'œil qui n'était pas habitué à être caché.

-Je te regarde de mon œil caché. Du moins, c'est ce que tu crois. Mais je ne vois rien. J'ai une maladie qui me fait baisser la vue progressivement ou rapidement. Celui-ci a été le plus touché. J'arrive à savoir quand il fait nuit ou jour parce que j'arrive à voir la lumière, mais ça me gêne. Alors, je le plonge dans le noir.

Elle rouvrait son œil qui était capable de voir et fit un sourire au rabatteur. Celui-ci pouvait donc comprendre pourquoi elle ne prenait pas le volant, c'était beaucoup trop dangereux pour les civils et pour elle. Elle ne remit pas son cache-œil, le laissant sur le côté. La lumière n'était pas trop forte dans sa maison, elle le faisait exprès justement. Elle reprit après avoir posé deux doigts sur la paupière de son œil à la vue correcte.

-Pour l'instant, celui-ci ne bouge pas niveau vue. Mais on ne sait pas quand la maladie va reprendre le dessus et me faire devenir totalement aveugle… Mais bon, cela arrivera quand ça arriva. Pour l'instant, je profite de pouvoir voir avec un œil, ça me suffit amplement.

Elle offrit un magnifique sourire, non-triste plutôt dans la sérénité, au brun. Elle ne s'apitoyait pas sur son sort, elle avait une chance unique de pouvoir encore voir, alors cela la convenait. Le jour où elle ne verra plus rien, elle s'habituera, changera de travail et se fera aider ou non comme toutes les personnes handicapées.

Elle chercha dans sa tête une question qu'elle pourrait lui poser. Elle regarda un tableau devant elle, l'admirant et sortie la première question qui lui venait en tête, pas forcément la meilleure.

-Tu es déjà tombé amoureux Kyle ?

Question absurde et question dont elle ne savait pas pourquoi elle l'avait posé. Elle ne savait pas quoi lui demander alors bon… C'était une question comme une autre.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 16:35
La petite tomate méritait bien son surnom tant elle prenait cette carnation à chaque mot et chaque geste de son collègue, à croire qu’elle n’avait jamais dépassé le stade de la collégienne mais cela lui donnait un petit charme. Une fois qu’ils furent installés, Kyle en profita pour poser la question qui lui brûlait les lèvres, à savoir pourquoi le cache-œil. Elle se décida de lui répondre, enlevant l’objet pour lui montrer un œil à première vue normal. Elle lui expliqua alors sa maladie et l’inéluctable qui l’attendait. Oki était une aveugle en sursit. Kyle n’enleva pas sa main, il continua à lui caresser le visage, comme si son inconscient cherchait à la réconforter.

Crois bien que je suis désolé de l’apprendre. C’est dommage en plus, tu as des yeux magnifiques. Il a beau être aveugle, il continue d’exprimer tant de choses pourtant. Tu as beaucoup de force de caractère Oki.

Inutile de s’apitoyer plus, la façon dont Oki en parlait montrait qu’elle avait dépassé ce stade et qu’elle accueillait tout ça avec une certaine sérénité. Ce fut ensuite elle qui lui posa une question, elle était simple mais complexe à la fois, il lui fit un petit sourire et répondit.

Je ne sais pas, ou plutôt je ne pense pas. J’ai passé ma vie au combat, sans jamais vraiment me lier, toujours rester distant, voir les gens partir ou mourir. Je ne me suis jamais vraiment posé la question. J’ai eu plusieurs amantes, je les ai respecté, beaucoup apprécié pour certaines. Mais je n’ai jamais ressenti quelque chose de particulièrement fort ou différent. Je viens à peine de commencer une vie plus… stable si on peut dire, j’ai encore beaucoup à découvrir.

Il y avait bien Lorelei mais il ne savait pas où il en était avec elle. Cela avait été une rencontre fugace, magique, un désir soudain qu’aucun n’avait eu le courage d’assouvir. Et elle n’était jamais revenue le voir, au point qu’il se demandait parfois si la louve n’était pas qu’un magnifique rêve.

Et toi ?

La contre-question était venue d’elle-même, sans qu’il n’y réfléchisse.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 17:46

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Après son récit, elle lui fit un sourire, mais elle ne pue s'empêcher de rougir pendant que le rabatteur continuait de lui caresser la joue. Il essayait de la réconforter ? C'était bien gentil de sa part, mais elle n'en avait pas besoin. Elle n'était pas triste, bien au contraire. Elle avait appris à vivre avec sa maladie, de toute manière, elle était obligée. Alors, à quoi bon se morfondre jusqu'à perdre les yeux ? Non, il fallait profiter. Mais les petites attentions de Kyle, comme caresser la joue de la verte, la faisait de moins en moins rougir. Attention, elle était toujours susceptible de revenir la tomate.

-Merci beaucoup.

Ce n'est pas parce qu'on devient aveugle qu'on ne peut rien exprimer par nos yeux… C'est moins expressif, peut-être, mais il y a toujours quelque chose.

Elle posa ensuite la question qui lui passa dernière la tête. Elle s'avait que ce n'était pas facile d'y répondre, elle-même ne s'aurait pas quoi dire. Elle écoutait la réponse de son collègue. Hm, elle savait qu'il allait répondre ça… En même temps, n'ayant pas de vie stable, c'est vrai que c'était difficile de trouver le grand amour. Au moins maintenant, il pourrait peut-être chercher ou attendre que ça lui tombe dessus du jour au lendemain. Elle fut surprise de la contre-question.

-Peut-être, enfin… Je ne sais pas. Du moins, je n'ai pas eu le temps de le savoir vu que je l'ai tué avant de me poser la question. Sinon, je n'ai jamais cherché et je n'ai jamais voulu être avec quelqu'un alors je ne suis pas tombée amoureuse de quelqu'un d'autre.

Elle était un peu comme Kyle dans un sens. Beaucoup essayaient de lui faire des propositions, mais ils se prenaient son poing dans le visage. Alors, plus personne essayait de la draguer et elle ne voulait pas vraiment tomber amoureuse. Sachant comme son dernier « amour » - elle n'en était même pas sûre- ait fini une balle dans le crâne. Elle le regarda après avoir répondu.

-Tu veux boire quelque chose ? Parler de quelque chose en particulier ? Je n'ai pas vraiment d'idée pour dire vrai.

Elle n'était pas douée pour parler aux autres en général et surtout quand c'était pour poser des questions.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 19:39
Il n’y avait pas besoin d’en dire plus, il lui avait posé une question, elle avait répondu avec une grande honnêteté, elle ne s’apitoyait pas sur son sort et ne demandait pas d’aide, il n’y avait donc rien à ajouter. Kyle avait apprit un peu à la lire et là, il voyait qu’elle ne cherchait pas à mentir pour dissimuler une gêne. Elle acceptait cette fatalité avec bravoure. Alors il lui répondit à son tour et sa réponse fut horriblement banale concernant l’amour. Il n’y avait rien pour lui, il avait combattu, vécu, s’était éloigné des gens et n’avait jamais eu de vrais relations approfondis avec une femme. Cette île ferait peut-être la différence. Il lui posa la même question et sa réponse lui fit lever un sourcil circonspect. Parce que bon, sorti complètement de son contexte, il y avait de quoi se poser des questions quand une nana disait avoir tué le seul mec dont elle était tombé amoureuse.

Je sens qu’il y a derrière tout ça une histoire très compliqué, que j’écouterais seulement si tu as envie d’en parler. Parce que sinon, rappelles-moi de faire en sorte que tu ne deviennes pas amoureuse de moi, ça pourrait être dangereux pour mes fesses.

Il avait volontairement utilisé l’humour pour changer de sujet, il ne voulait déprimer Oki à force d’enchainer les sujets tristes. Par la suite, elle avoua sécher sur le contenu de la soirée mais il y avait un point important, elle essayait de trouver des choses pour le faire rester. Kyle remarqua alors un détail du coin de l’œil.

Ha ! Je vois que ta chaine hi-fi a la Bluetooth, parfait, ca me donne une idée.

C’et quand même génial la technologie. Kyle sortie son smartphone et chercha à se connecter à la chaine hi-fi de la rabatteuse et réussit son coup, le salon fut alors envahit de la musique sur laquelle ils avaient dansés dans le bar sensuellement l’un contre l’autre.

Je t’avais dit qu’on ferait ça dans ton salon, loin du regard des gens et chose promise, chose due, tu n’y couperas pas !

Lui dit-il avec un air amusé avant de lui prendre la main, se lever et l’entrainer au milieu pour la faire danser, la collant à lui pour se déhancher de nouveau l’un contre l’autre.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 21:38

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Elle ne pue se retenir de rire légèrement à sa réponse après lui avoir dit qu'elle avait tué l'homme qu'elle aimait peut-être. Cela ne la dérangeait pas de lui raconter vu qu'elle n'était même pas sûre que c'était de l'amour, cela aurait pu être une simple attirance. Mais il n'avait rien à craindre, elle ne tuait pas ses amants.

-Mais non ! Ne t'inquiète pas pour tes fesses, elles n'auront rien du tout. Je l'ai tué pendant une de mes crises de folie, malheureusement. Mais comme je t'ai dit, je n'étais même pas sûre de l'aimer vraiment.

Elle lui fit un sourire pour lui dire que cela ne lui dérangeait pas d'en parler et que ce sujet ne la déprimait pas tant que ça. C'était du passé, alors elle essayait de ne pas y penser.

Après avoir demandé ce qu'ils pouvaient bien faire, elle savait bien que Kyle allait savoir qu'elle voulait qu'il reste. Elle ne s'en cachait pas après tout. Il parla d'une chaîne hi-fi et elle tourna la tête vers l'objet. Ah oui, c'était sa mère qui lui avait laissé. Tellement qu'Oki s'en servait peu, elle avait complètement oublié son existence.

-Ah, oui… J'avais complètement oublié que je l'avais.

Elle fit un rire et alla vérifier si elle était branchée avant de retourner s'asseoir près du rabatteur en lui faisant signe que oui, même si elle ne savait pas pourquoi il avait fait attention à cet objet… Elle s'en rendit vite compte quand elle entendit la musique du bar. Oh non…

Elle voulut lui dire que c'était un refus total de danser après ce qu'il avait dit, mais elle fut entraînée au milieu du salon sans avoir pu ouvrir émettre un seul son. Ils s'étaient remis à danser comme dans le bar, se collant à nouveau l'un contre l'autre. Le brun aura sûrement remarqué qu'Oki était plus à l'aise, mais pas tellement en fait. Elle était rouge pivoine, son cœur battait rapidement, encore pire que sur la vraie piste de danse. Elle voulait qu'à tout prix que tout s'arrête et vite… Les secondes lui paraissaient des minutes et elle décida d'arrêter elle-même. Douer comme elle était et vu que ses envies ne voulaient faire qu'une chose, elle se retourna, mais sans faire lâcher Kyle et l'embrassa. Elle ne se rendit pas compte tout de suite de son geste, l'embrassant pendant quelques secondes. Quand elle prit conscience, elle recula d'un coup, encore plus rouge et mit ses mains devant sa bouche.

-J-Je ne voulais pas ! C'est en me retournant… J-Je…

Elle ne voulais pas ? Hm... Oui et non, une partie d'elle avait voulu cela, celle qui commençait à prendre possession de son corps. L'autre essayait de résister.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 21:58
Kyle leva un autre sourcil encore plus circonspect à sa réponse, à croire qu’elle ne se rendait pas compte de ce qu’elle disait parfois. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ne fasse plus de grosse crise de folie et qu’elle ne soit pas du genre veuve noire à zigouiller ses amants s’ils manquent de performance une fois la phase critique engagée.

Tu as l’art de rassurer les gens, c’est dingue…

Alors pour le coup, il estima qu’il valait mieux zapper tout ça et faire quelque de plus stimulant. Oki ne se servait pas souvent de sa chaine hi-fi visiblement, alors elle la contrôla pendant que Kyle s’y connectait avec son téléphone pour lancer la même musique que dans le bar. Sachant que s’il proposait, elle refuserait tout net, alors il devait attaquer sans lui laisser le temps de construire ses défenses. Il la prit par la main et l’entraina sur la piste, à savoir le milieu du salon. Il n’eut pas besoin de voir son visage pour deviner qu’elle était redevenue sa petite tomate. Pourtant, ses gestes montraient un petit peu plus d’assurance alors ils continuèrent ainsi un petit instant. Ce fut alors qu’Oki, restant tout de même collée à lui, se retourna et… l’embrassa à pleine bouche. Loin de la repousser, il lui rendit son baiser avant qu’elle ne se recule morte de honte. Kyle lui fit un sourire et s’approcha d’elle, lui prenant la main pour la rassurer.

Oki, ne viens pas me dire que tu ne voulais pas après m’avoir embrassé de la sorte. N’ai pas honte de tes envies, assumes-les pleinement. Et puis, regarde ma tête, j’ai l’air vexé ou d’attendre des excuses ? Non, c’était une surprise que j’ai plutôt aimé.

Avec délicatesse, il enlaça à nouveau à la jeune femme, son autre main lui caressa le visage avec tendresse avant qu’il ne vienne à nouveau sceller ses lèvres aux siennes pour un baiser tendre et délicat qui ne demandait qu’à s’approfondir.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Aoû - 23:21

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Oki ne comprenait pas ce qu'il voulait dire… Elle avait tué l'homme qu'elle pensait aimer parce qu'elle avait eu un coup de folie pendant une arrestation qui avait mal tourné… Elle ne voyait pas pourquoi Kyle ne pourrait pas être rassuré… Peut-être parce qu'elle n'avait pas expliqué le contexte en entier.

-C'était une crise de folie pendant une intervention, Kyle. Je ne fais jamais des crises de folies autres pars.

Entrainée dans cette danse forcée, elle ne pouvait rien faire d'autre que de jouer le jeu au début. Mais elle ne pensait pas que ses envies arriveraient qu'un coup sans prévenir. En se retourna, étant tellement près de lui, elle n'avait qu'une envie : l'embrasser. Ce qu'elle fit, contre sa volonté cérébrale qui lui interdisait de faire cela. Essayant de justifier son geste, elle se mentait à elle-même. Elle sentit la main de Kyle qui prenait la sienne. Elle osa lever la tête pour le regarder et l'écouter. Non… C'était faux… Elle ne voulait pas faire ça… Elle… Le voulait ? Tout s'embrouillait dans sa tête, ne sachant pas quoi choisir entre ses envies et sa raison. Elle avait toujours utilisé sa raison, pourquoi aujourd'hui, elle flancherait ? Parce que ce rabatteur avait réussi à détruire son masque et à la faire se sentir bien, même si ce n'était le temps que d'une soirée ? Oui… C'était ça.

Surprise, elle regarda le brun l'enlacer, lui caresser le visage et de l'embrasser. Tous ses gestes étaient délicats et tendres… Elle ne savait pas comment réagir. Elle avait d'abord opté pour un petit débattement, comme pour lui dire et se dire à elle-même que ce n'était pas possible. Mais… Elle se laissa aller par ses envies, enlaçant Kyle en approfondissant leur baiser. Après tout… Ce n'était qu'un simple baiser… Cela ne voulait pas forcément dire qu'il allait se passer autre chose après, hein ? La verte aurait-elle peur de ce qu'il pouvait se passer après ? Intéressant… Cependant, elle arrêta tout en décollant doucement ses lèvres du brun, le regardant dans les yeux.

-Je… Je ne veux pas que cela aille plus loin…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 5 Aoû - 0:40
Kyle avait effectivement découvert plus de choses sur Oki mais il oubliait un petit peu qu’elle avait des soucis de santé psychique. Mais avec un peu de chance, il pourrait l’aider à se contenir quand il serait là. Ils préférèrent partir sur quelque chose de plus léger, Kyle mit la musique et entraina la petite tomate sur la piste de son salon pour la faire danser. A son grand étonnement, elle se retourna pour l’embrasser, visiblement, toujours déchirée entre sa raison et ses désirs. Le désir lui disait visiblement de sauter sur Kyle alors que la raison lui disait de rester… raisonnable. Kyle essaya de la rassurer et lui offrit un nouveau baiser qu’elle approfondie d’elle-même. Avant de s’arrêter à nouveau pour dire qu’elle ne voulait pas plus. Une chance pour elle que Kyle était respectueux et patient, beaucoup d’autres hommes n’auraient guère apprécié une telle girouette. Il la gardait enlacée contre lui en la faisant danser et lui sourit.

Oki, il y a un dicton qui dit « l’homme propose, la femme dispose ». Tu sais tout de moi à ce sujet, je ne t’ai pas menti, tu sais clairement à quoi t’attendre et ce que tu peux me demander. Cette nuit, je suis tout à toi, après tout, demain nous sommes de repos après tout.

Il lui fit un clin d’œil complice pour lui rappeler qu’ils allaient prendre un jour de congé suite à la mésaventure de l’ascenseur qui les avait fait rentrer à pas d’heure.

Alors profites-en, prend ce que tu veux, aussi loin que tu veux. Laisses parler tes envies si tu le veux, nous n’avons qu’une vie après tout.

Oui, bon d’accord, ça faisait un peu vendeur d’assurance cherchant à pousser à la consommation mais Kyle avait une démarche sincère. Comme il lui avait dit, il avait trop apprit à profiter de la vie pour se prendre la tête. Après un petit sourire, il déposa un autre baiser fugace sur les lèvres d’Oki, comme pour la taquiner à nouveau. Après tout, elle avait dit pas plus loin après le baiser, ce qui signifie qu’elle les acceptait pour le moment dans ses limites.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 5 Aoû - 14:38

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Oki c'était laissée emporter, Kyle en avait profité voyant qu'elle avait craqué. Après tout… Qui ne profiterait pas d'une occasion pareille ? Après l'avoir embrassé une deuxième fois et l'avoir prévenu qu'elle ne voulait pas aller plus loin, elle resta enlacée contre lui en continuant de danser. Elle l'écoutait pendant qu'ils dansaient à ce qui pourrait ressembler à un slow. Pourquoi il disait ça ? Ça lui déréglait encore plus le cerveau et l'incitait à faire parler ses envies qui après le baiser… N'étaient pas du tout pures et innocentes. Elle fit un léger sourire à son client d'œil toujours en l'écoutant. C'est vrai… Elle avait oublié le jour de congé. Laisser parler ses envies… Qu'une vie… Elle soupira intérieurement. C'est vrai que toute sa vie, elle avait fait plaisir aux autres et ne s'était pas tellement fait plaisir…

Elle fut sortie de ses pensées par un léger baiser, elle lui fit un sourire et fit de même avec lui. Elle déposa sa tête contre lui, continuant de réfléchir. Voilà le problème de la verte : elle réfléchissait trop, beaucoup trop ce qui l'empêchait de profiter de petits moments comme celui-ci. Cependant, grâce au rabatteur, elle avait réussi à profiter. Elle redressa la tête pour le regarder en souriant légèrement.

-Merci beaucoup Kyle…

Elle osa, malgré ses joues qui étaient légèrement rosées, l'embrasser délicatement en posant doucement ses mains sur son visage puis de lui sourire. Elle commençait peu à peu à s'écouter, à se laisser aller… Elle repensa à une question que le brun lui avait dite dans les douches et elle pensa que c'était le meilleur moment pour en parler, aller, savoir pourquoi.

-Au fait, c'est ma poitrine. Dans les douches, tu m'as demandé sur quoi je complexais, c'est ma poitrine.

Oui, ce n'était pas forcément le moment pour parler de ça, elle-même ne comprenait pas pourquoi elle lui disait ça maintenant alors qu'ils n'avaient parlé de rien en rapport.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 5 Aoû - 16:43
On aurait pu reprocher à Kyle de se comporter en marchand de tapis mais son but n’était pas d’obtenir des faveurs sexuelles d’Oki, juste de lui apprendre à se laisser aller dans le bon sens du terme et profiter de la vie. Elle réfléchissait trop et cela se voyait, elle ne savait pas se laisser porter par le courant. Mais il y avait déjà du miens, elle dansait enlacée contre lui, ils partageaient des caresses fugaces et des baisers légers, cela suffisait à leur bonheur pour le moment et même si elle disait ne pas vouloir plus, peut-être changerait-elle d’avis plus tard, ou peut-être non, mais dans tous les cas, cette soirée serait parfaite. Elle le remercia avec le plus tendre des sourires.

Mais de rien ma petite tomate.

Plus de taquinerie, le surnom avait gagné un certain stade affectif, vu qu’ils étaient maintenant proches. Oki prit l’initiative d’un baiser que Kyle lui rendit, posant lui aussi une main caressante sur le visage de la verte. Suite à cela, elle changea de sujet soudainement et lui avoua complexer sur sa poitrine. Notre homme lui fit un sourire avant de répondre.

Et bien, je ne vois pas pourquoi. J’ai eu l’occasion d’avoir un aperçu de ton corps au naturel, tu es très jolie et très bien proportionnée. Tu ne devrais pas complexer et être fière d’être belle, mettre des tenues qui te mettent plus en valeur comme ce soir. En ce qui concerne ta poitrine, ce n’est pas moi qui lui reprocherais quoi que ce soit…

Il la fit se pencher en arrière un instant et vint déposer un fugace et léger baiser juste en bas de sa gorge, à la naissance de la vallée qui creusait ses deux jolies collines. Bon, c’était plus que le baiser sur les lèvres, mais cela n’avait été qu’un instant fugace. Il la ramena contre lui et lui sourit.

Et je mentirais si je disais que je ne la trouvais pas très inspirante mais je ne te limiterais jamais à ça, tu es intéressante dans ta globalité ma petite tomate.

Après cette tirade, il scella de nouveau ses lèvres aux siennes, tout doucement, avec délicatesse…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 5 Aoû - 21:55

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Elle fit un sourire quand elle entendit son nouveau surnom qui lui plaisait de plus en plus sachant qu'il était prononcé, non pas pour la taquiner, mais de façon beaucoup plus affective. Elle n'y rougissait plus et se contentait de faire un petit sourire.

Elle décida après un petit moment de l'embrasser délicatement en posant ses mains sur son visage. Elle ne pue s'empêcher de sourire lorsqu'il lui rendit tout en lui caressant le visage. Ces moments-là lui faisaient du bien… Énormément de bien. Ça l'apaisait et la calmait. Si leur chef apprenait ça, ils seraient tout le temps en mission tous les deux. Elle ne pue s'empêcher de sourire lorsqu'il lui rendit tout en lui caressant le visage. Mais elle n'avait jamais été dans une crise de folie auprès de lui alors, peut-être que dans les moments calmes comme celui-ci, il arrivait à l'apaiser, mais seulement dans ses moments-là.

Après avoir changé de sujet sans réelle raison, elle écoutait le rabatteur répondre. Elle ne perdait aucune miette de ses paroles et elle se laissa pencher en arrière, faisant totalement confiance au brun. Elle ne pue s'empêcher de rougir légèrement avec ce léger baiser en bas de sa gorge qui lui fit avoir un frisson sur tout le corps. À la fin de tirade, elle lui fit un sourire et lui rendit son baiser aussi délicatement que lui.

-Alors, je vais arrêter de complexer dessus.

Elle lui fit un sourire et arrêta de danser, le regardant dans les yeux. Voulait-elle qu'il reste pour la nuit ? Était-ce raisonnable sachant qu'ils n'allaient sûrement rien faire ? Ce serait bizarre de le laisser dormir ici alors que rien ne se passerait, non ? Et puis… Il était alcoolisé, pas énormément, mais ce n'était pas bien de repartir avec de l'alcool dans le sang. Quoi ? Une nouvelle excuse pour le faire rester ? Non voyons, ce n'est pas le genre d'Oki…

-Tu devrais dormir ici. Prendre le volant aussi tard et avec l'alcool, ce n'est pas bon.

Bon, cette excuse était tellement déchiffrable ! Mais elle voulait qu'il reste, elle se sentait bien près de lui… Elle ne cherchait pas à se cacher et elle disait ce qui lui passait par la tête. Bon, elle n'était pas encore au stade de faire ce qui lui passait par la tête, mais cela allait sûrement venir. D'ailleurs, elle fixa le haut de Kyle, sans vraiment avec une raison particulière. Elle se rappelait simplement ce qu'elle avait ressenti lorsqu'elle l'avait touché… Une petite main furtive vint se poser sur son torse avant de venir déposer sa tête comme si de rien était, écoutant sa respiration calme ainsi que les battements de son cœur. Il était… Si apaisant…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 5 Aoû - 22:43
On pouvait dire que cela allait dans le bon sens entre eux. Maintenant qu’ils s’étaient réconciliés, qu’ils se comprenaient, ils en étaient à faire tomber lentement mais sûrement les barrières entre eux. Ou alors Oki commençait simplement à laisser parler ses envies et les désirs qu’elle ne devait pas assouvir souvent. Maintenant, ils s’embrassaient l’un et l’autre plus librement. Oki ne rejetait plus les baisers, elle les acceptait, elle les rendait, elle les sollicitait même. Elle lui avoua ensuite complexer sur sa poitrine et Kyle lui répondit franchement qu’elle n’avait pas à complexer de son corps et qu’il la trouvait bien faite. Il alla jusqu’à déposer un baiser à la naissance de ses beaux monts mais elle ne dit rien, ne le prit pas mal, elle semblait même avoir aimé ça.

Tu peux ma petite tomate, tu peux…

Il préférait largement une Oki qui ne complexait pas sur son corps, cela l’aiderait à mieux aller dans sa tête… avec un peu de chance. Ce qu’elle lui dit ensuite le surprit, elle était en train de l’inviter à rester chez, semblant chercher avec désespoir la première excuse venue. Kyle n’était pas si imbibé que ça, il avait conduit jusqu’à chez elle sans problème. En revanche, elle se colla à lui d’une manière bien plus parlante. S’il restait ici ce soir… ou pour le peu de temps de nuit qu’il restait, il n’était pas sûr d’avoir envie que ce le soit en dormant sur le canapé.

C’est gentil ma petite tomate, j’ai bien envie de rester. Enfin, si tu n’as pas peur de passer la nuit en compagnie du terrible prédateur prêt à dévorer ta poitrine que je suis…

Dit-il d’un ton aussi doux que taquin avant de poser une caresse sur son visage pour la regarder à nouveau dans les yeux et lui déposer un nouveau baiser, légèrement plus intense qu’avant…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Aoû - 0:40

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Elle allait sûrement avoir du mal à apprendre à accepter sa poitrine, elle l'a toujours détestée dès qu'elle était apparue. Mais une fois que ce sera fait, elle pourrait moins se soucier de ça et peut-être, peut-être arriverait-elle à plus se lâcher et peut-être, aussi, elle irait mieux psychologiquement. Après tout, son cas n'était peut-être pas désespéré

Après lui avoir proposé de rester chez elle en trouvant une excuse bidon qui était simplement qu'il avait bu et qu'il était tard, elle se colla contre lui en écoutant les battements de son cœur et sa respiration. Elle se laissait aller de plus en plus, peut-être à cause de la légère fatigue et le fait que Kyle l'apaise autant. Elle ferma légèrement les yeux en l'écoutant. Elle ne pue retenir un rire en ouvrant les paupières et le regardant dans les yeux.

-Non, je n'ai pas peur du terrible prédateur que tu es.

Avait-elle dit avec un ton plus taquin que lui. Elle le laissa caresser son visage et l'embrasser avec plus d'intensité, même si c'était léger. Elle en avait marre de se battre avec son esprit et la fatigue n'arrangeait rien. Elle décida alors, pour peut-être la seule et dernière fois, de se laisser, aller et laisser son corps et son esprit être dominé par ses désirs. Elle répondit donc au baiser du brun, mais en intensifiant plus que lui, passant ses mains dans son dos et remontant petit à petit jusqu'à son cou où une main resta pendant que l'autre osa s'aventurer dans sa chevelure. Bon… À part toucher son corps totalement parfait, elle avait voulu aussi toucher quelque chose : ses cheveux. Savoir s'ils étaient doux ou secs, épais ou non… Elle lui fit un sourire en coin, tout en restant proche de son visage et lui parla doucement.

-Et toi, tu n'as pas peur de passer la nuit avec une tomate folle qui tue ses amants ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Aoû - 1:27
Oki se battait visiblement contre elle-même. Kyle ne voulait la forcer à rien et il serait partie depuis longtemps s’il n’avait pas senti qu’Oki le désirait, même un peu. Il ne lui avait pas menti, elle savait ce qu’il était, ce qu’il offrait, ce qu’elle pouvait obtenir de lui. Elle fixait les limites mais était libre de les changer quand elle voulait. Et petit à petit, elle les repoussait, elle aurait pu se contenter de la danse et lui dire de partir mais là voilà qui inventait des excuses pour le faire rester. Il tenta une nouvelle taquinerie pour la tester, voir si un autre aspect de la chose la ramènerait à d’autres considérations mais non, elle avait fait un choix, il devait rester.

Je savais que tu étais quelqu’un de courageux ma petite tomate. J’accepte ton invitation avec grand plaisir alors.

Ils s’embrassèrent une nouvelle fois et elle se laissa complètement aller, elle lui rendit un baiser bien plus fougueux et passionné. Leurs langues se cherchèrent et dansèrent ensembles avant que la demoiselle. Il la sentait qui envoyait ses mains explorer un peu plus son corps et ses cheveux, telle une enfant qui découvrait son cadeau de noël. Elle lui fit ensuite une petite boutade à son tour.

Je suis un grand garçon qui sait se défendre… Et toi une femme délicieuse qui donne envie de courir le risque.

Il l’embrassa à nouveau, de ce baiser plus profond, plus suave, plus sensuel, plus emplie de désir. Lui lançant un sourire taquin, il la souleva et se dirigea vers le canapé où il s’assit avant d’installer Oki face à lui à califourchon sur ses cuisses.

Donc madame la maîtresse de maison, je suis tout à vous cette nuit…

Dit-il en l’embrassant à nouveau, laissant ses main caresser lentement et doucement les courbes du corps de sa partenaire, curieux de voir ce qu’elle allait faire ensuite…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Aoû - 12:46

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Elle lui fit un nouveau magnifique sourire lorsqu'il accepta une nouvelle fois de rester. Il avait sûrement dû deviner que ce qu'elle avait dit était une simple excuse pour ne pas dire directement qu'elle voulait qu'il reste dormir chez elle, mais maintenant qu'il avait accepté, elle s'en fichait un peu.

Après s'être embrassé une nouvelle fois, puis intensément, fougueusement, passionnément et leurs langues dansant ensemble… Les mains d'Oki se baladaient sur le corps du brun en allant jusqu'à ses cheveux, elle les caressait même inconsciemment. Elle arrêta en lui demandant la même chose que lui avant. Cela la faisait rire intérieurement, même si en soit c'était la pure vérité. Elle l'écoutait répondre et elle fit un nouveau sourire, plus tendre et charmeur avant d'accepter le baiser de Kyle et lui répondre avec le même désir, sensuel et profond. Elle s'abandonnait à ses envies cachées tout en l'embrassant, faisant totalement le vide dans sa tête pour ne pas qu'elle que son cerveau se mette à réfléchir et l'empêcher de faire ce qu'elle avait envie.

Elle fut surprise quand elle se fit soulever par le rabatteur pour aller vers le canapé. Personne ne l'avait porté jusqu'à maintenant et c'était assez étrange. Elle fit un rire léger et le laissa la poser à califourchon sur ses cuisses. Elle fit un grand sourire à ses paroles en répondant à son baiser et le laissant caresser ses courbes. Maintenant, elle devait choisir ce qu'ils allaient faire. Continuer ou arrêter et en rester là ? Non, se serait méchant pour Kyle et elle-même parce qu'elle savait ce qu'elle voulait maintenant. Mais ils iraient petit à petit, c'est ce qu'elle voulait.

-Cette nuit… Il doit être déjà une ou deux heures du matin, tu sais ?

Elle lui fit un sourire et lui déposa un baiser délicat sur l'une de ses joues en lui retirant son haut en faisant attention à ne pas lui faire mal. Elle regarda avec un léger sourire, son corps, son corps qu'elle adorait admirer… Toucher… Ce qu'elle fit d'ailleurs. Elle passa ses mains doucement sur le corps de Kyle en le caressant inconsciemment, profitant de chaque recoin de sa peau. Il était vraiment magnifique, tout chez lui plaisait à la verte. Que ça soit son corps d'athlète ou son caractère…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Aoû - 13:41
Effectivement, les choses devenaient lentement mais sûrement plus intenses entre eux. Oki définissait les limites et elle les repoussait petit à petit. Les baisers étaient devenus bien plus intenses, ils ne se contentaient plus de sceller leurs lèvres, ils envoyaient leurs langues danser ensemble. Il la souleva et cela sembla l’amuser alors qu’il l’installait à califourchon sur lui. Le regard de sa collègue exprimait maintenant le désir et plus l’hésitation.

En fait, il est quatre heure. Mais on s’en fout je crois, demain c’est congé on a dit…

Dit-il en capturant ses lèvres une nouvelle fois. Oui, l’heure importait peu, seul le temps ensemble comptait pour le moment, c’était ainsi que l’on partageait ce genre de moment, en le ressentant, pas en y réfléchissant. Kyle la laissa lui enlever son haut et révéler son torse musclé de soldat. Il se sentit soudain comme une pièce de viande face à une prédatrice et elle ne se privait pas le regarder avec le feu dans les yeux, et même de toucher sans honte.

J’espère que ce que tu découvres te plait Oki… mais permets-moi de nous mettre à égalité.

Petit clin d’œil complice avant de se plaquer contre elle pour l’embrasser à nouveau avec délice. Les mains du rabatteur passèrent sous le haut de sa collègue, le remontant tout doucement en caressant sa peau, il atteint l’attache de son soutien-gorge et le dégrafa d’une main sûre. Il lui enleva ensuite cette couche de tissu et ils se retrouvèrent à égalité l’un avec l’autre.

Je confirme ma pensée, tu es magnifique et tu n’as aucune raison de complexer sur ton corps.

Dit-il en embrassant son cou, la faisant délicatement se cambrer pour se pencher en arrière alors que sa bouche descendait et papillonnait ici et là sur les généreux globes de chairs de celle qui était en train de devenir son amante ce soir. La grande question qui se posait était de savoir s’il arriverait à atteindre la chambre avant de continuer ce jeu délicieux.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Aoû - 23:46

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
Elle ne pensait pas qu'autant de temps se serait écoulé depuis le restaurant à maintenant. Mais quand Kyle lui disait qu'il était quatre heures, elle ne pue s'empêcher d'être choquée. Mais elle fit un sourire au brun, oui, ils s'en foutaient, demain, ils pourraient se reposer tranquillement. Étrangement, Oki qui dormait sur les coups de vingt-trois heures, minuit n'était pas du tout fatiguer cette fois.

-Tu as raison…

Elle embrassa une nouvelle fois le rabatteur, sans plus réfléchir. Elle lui avait retiré son haut et touchait, caressait, admirait chaque recoin de son magnifique torse de soldat. Il était parfait, tout simplement parfait. Elle pourrait passer des heures à faire ça. Elle écoutait l'ancien militaire et fit un sourire, bien sûr que ça lui plaisait ! Comment ça ne pouvait pas lui plaire après tout. Elle fut surprise quand il disait de mettre à égalité. Qu'est-ce qu'il voulait dire ? Son clin d'œil lui fit comprendre. Elle se laissa totalement faire, plaquer contre lui en l'embrassant de la même façon que lui, voir plus passionnément. Elle ne pue se retenir de rire en s'entend qu'il avait dégrafé son soutien-gorge d'une main, Monsieur l'Expert !

-Eh bien, eh bien. Vous êtes un expert pour dégrafer de soutien-gorge à une main monsieur.

Lui disait-elle avec un petit rire taquin avant qu'il retire ses vêtements le laissant voir sa poitrine dont elle était complexée. Ses joues dévirent légèrement rosé, elle voulait cacher son complexe, mais elle fit un effort et laissa ses mains sur le torse de Kyle. De plus, ce qu'il lui disait la fit prendre plus confiance en elle. Elle le laissa lui embrasser le cou, se cambrant et le laissant aller jusqu'à où il voulait pendant qu'elle frissonnait sur toute cette « affection » et le désir grandissant en elle. Mais aurait-elle le courage d'aller plus loin ? Elle le voulait en tout cas, mais elle sortit la première chose qui lui sortie de la tête et ce qui était largement très important dans ce genre de situation.

-Kyle, je suis vierge.

L'informait-elle, les joues totalement cramoisie. Elle lui avait enfin répondu et c'était aussi cela qui repoussait à chaque fois la chose avec un homme. Elle avait déjà eu des aventures, mais avec des femmes. Avec le sexe opposé… Ça s'était arrêté aux préliminaires seulement. Elle n'était jamais allée plus loin, sûrement l'appréhension et parce qu'elle n'avait pas le même désir qu'avec le brun.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Aoû - 0:40
L’heure, en fait ils s’en fichaient pas mal en fin de compte, que pouvait représenter l’heure alors qu’ils prenaient leur congé demain pour cause de compensation d’ascenseur ? Et que valait l’heure face au moment qu’ils partageaient ? Plus grand-chose. Ce genre de considérations se retrouvaient englouti dans leurs baisers. Oki décida de passer la marche au-dessus et débarrassa son ami de son haut, jouant avec délectation des muscles de l’ancien soldat, comme une gamine qui ouvrait ses cadeau à noël. Finalement, ce fut Kyle qui la surprit à nouveau en parlant de la mettre à égalité. Elle se laissa faire alors qu’il la débarrassait de son haut et qu’elle faisait un commentaire sur sa technique de dégrafe de soutien-gorge.

Rien d’exceptionnel, le truc est tout bête.

Oui, vraiment tout bête et ca ne nécessitait pas des années d’entrainement. Malgré son complexe, Oki se laissa faire quand il commença à honorer son buste magnifique et ferme de ses attentions, elle semblait même en redemander. Il ne fut interrompu que quand elle lui avoua simplement être vierge. Il la ramena vers lui et lui fit une caresse au visage.

J’ai au moins la réponse à ma question.

Le ton taquin laissa ensuite place à un ton plus doux et plus rassurant.

Dans ce cas… il suffit de prendre notre temps… y aller doucement. Fais-moi confiance, tout ira bien si tu te détend le plus possible…

Mais le principe faisait qu’une femme vierge appréhendait naturellement ce genre de chose et ne pouvait donc pas se détendre entièrement. La seule chose que pouvait faire son amant, s’il tenait à faire ça bien était de tout faire pour réduire cette peur le plus possible. Les baisers et les caresses s’intensifiaient et Kyle estima que pour sa première fois, le canapé ne suffirait pas à Oki, il leur fallait un endroit plus confortable pour s’exprimer par leurs corps. Ses mains descendirent sur les fesses de la rabatteuses et il se le va en la tenant dans ses bras, la faisant s’accrocher à lui.

Guides-moi jusqu’à la chambre s’il-te-plait, nous y serons bien mieux…

Et tant pis s’il fallait courir après les vêtements dans toute la maison le lendemain, ils verraient ce détail en temps et en heure.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Aoû - 14:57

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
La technique de Kyle pour dégrafer était assez simple, oui, mais peu d'hommes lui avaient fait cela et c'était toujours très drôle, du moins pour elle, qu'on lui fasse ceci. Mais si un jou, elle arrivait à le faire, ça lui faciliterait la vie pour le retirer plus vite.

Le laissant totalement embrasser délicatement son buste, trouvant ça très agréable, elle arrêta tout en faisant une annonce qui était plus qu'importante dans ses conditions. Elle se fit ramener vers le brun et le laissa caresser son visage. Elle fit un léger sourire à son ton taquin, oui, elle s'était enfin décidée à lui dire après qu'il l'ai taquiné à plusieurs reprises sur le sujet. Continuant de l'écouter, sa voix rassurante l'aidait à être plus détendue, elle se sera contre lui.

-Détendu… J'ai l'impression de l'être déjà énormément avec toi.

Ce qui n'était pas faux. Il avait quelque chose qui la détendait plus. Justement, rien que le fait de lui retirer son masque était déjà parfait pour la faire de détendre. Elle appréhendait, comme chaque femme qui le faisait pour la première fois, c'était automatique. On ne pouvait pas le retirer de notre tête temps, on pouvait être détendu, mais pas totalement.

Elle embrasse tendrement Kyle avant de faire un petit hoquet de surprise quand elle sentit se faire lever par le brun. Elle ne pue s'empêcher de rougir légèrement en s'entend qu'il avait posé ses mains sur ses fesses. Elle s'accrocha à lui et lui fit un sourire en pointant du droit l'endroit.

-Tu vas à droite par là et puis tout droit.

Elle attendit qu'il l'amène jusqu'à la chambre avant de partir de ses bras et de s'asseoir sur le lit en regardant le rabatteur dans les yeux. Sa chambre était quelque chose d'assez basique, simple, sauf qu'elle n'avait pas rangé et il y avait deux trois petits vêtements par terre. Bon, il y aura des vêtements partout après alors bon, ça ne faisait rien. Oki fit donc un sourire à Kyle avant de le faire venir sur le lit avec elle en lui tenant la main et l'embrasser passionnément, laissant danser sa langue avec sa sienne.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Aoû - 22:58
Bon, il semblerait que la volonté d’Oki de ne pas aller plus loin soit définitivement plus qu’un souvenir noyé dans le désir ardent qui les animait. Ils s’embrassèrent avec de plus en plus d’ardeur, commencèrent à se déshabiller l’un l’autre pour admirer le buste de l’autre et le savourer. Oki lui donna ensuite réponse à sa question taquine tout autant qu’une donnée fondamentale pour la suite de la soirée. Si elle était vierge, alors il allait devoir être deux fois plus attentif à elle. Au moins, il arrivait à la mettre à l’aise.

Ca veut dire que tu me fais confiance, ca me fait plaisir.

Ils reprennent alors leur jeu de baisers et de caresses avant que notre homme ne décide que le canapé ne serait pas suffisant pour un évènement aussi important pour Oki, il valait mieux un lit bien confortable où ils auraient la place de s’exprimer. Alors il la souleva et elle se laissa faire, lui donnant les indications pour la chambre.

C’est partie…

Ils se mirent en chemin et mirent du temps à atteindre la chambre, ne serait-ce que parce que tous les trois pas, Kyle s’arrêtait, calait Oki contre le mur et échangeait un baiser avec elle. Ils finirent par atteindre leur but. Oki descendit alors de ses bras, s’assit sur le lit et l’attira à elle pour une nouvelle danse de leurs langues. Très rapidement, ils furent mieux installés sur le lit. Kyle lui offrit un long baiser avant de descendre ses lèvres sur son cou et sa gorge, puis il passa un long moment sur ces beaux globes de chairs qui n’avaient plus l’air de la complexer. Il en titilla les pointes durcies de sa bouche avant de reprendre son exploration, savourant le ventre finement musclé de sa collègue, puis ses cuisses. Avec des gestes doux, il la débarrassa de son short et de son dessous, caressant longuement ses jambes et ses cuisses de gestes attentionnés. Il fit tout pour la mettre en confiance, pour que doucement, elle écarte ses cuisses délicieuses pour laisser son temple de plaisir en vue. Kyle y plongea le visage et sa langue partit explorer les lèvres basses d’Oki pour venir à la rencontre de sa perle de plaisir. Oui, il savait faire ça et espérait ainsi la rendre toute chose, la mettre dans le meilleur état possible pour quand ils passeraient au plat de résistances. Et aussi, parce qu’il avait très envie de lui faire plaisir…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 11 Aoû - 21:26

CRESCENT
Kyle

MURAKAMI
Oki

Comment faire cuire une tomate
C'est vrai que bizarrement, elle était très à l'aise pour l'instant. C'était assez rare, c'est pour cela qu'elle était encore vierge. Kyle allait avoir l'honneur de lui donner le plaisir ultime. L'honneur ? À ce point ? Oui. Elle lui fit un grand sourire en l'entend dire qu'elle lui faisait confiance. Oui, totalement. Elle lui fit un baiser sur la joue, gardant son magnifique sourire.

Continuant leur petit jeu, elle accepta d'aller dans la chambre bien décidée à passer le pas cette fois. Elle se laissa soulever en riant et lui donna les indications pour y aller. Elle ne pue se retenir de rire, au début, à chaque fois que le rabatteur s'arrêtait pour la plaquer contre le mur et échanger un baiser. Mais au fur et à mesure, elle arrêta de rire pour rendre plus profonds les baisers qu'ils échangeaient, laissant totalement son envie augmenter en elle et l'excitation d'être pressée pour arriver à son nid douillet.

Une fois arrivée, elle descendit sur le lit pour l'attirer avec elle en faisant danser leurs langues. Il n'y avait pas à dire, le lit était beaucoup mieux confortable que le canapé. Oki laissa le brun faire ce qu'il voulait, ne pouvant s'empêcher de frissonner à chaque fois que ses lèvres touchées sa peau. Elle se mit à rougir légèrement quand il arriva à sa poitrine, mais cette couleur disparue vite, commençant à s'habituer et à être totalement à l'aise. Elle se pinça légèrement les lèvres quand il vint titiller les pointes avec sa bouche, s'entend son corps déjà bien excité par la situation. Elle le laissa continuer d'explorer et riait intérieurement en l'imaginant en aventurier tel Indiana Jones. Oui, comparaison complètement idiote et illogique. La verte l'aida, quand il voulut retirer son short et ce qui se trouvait en dessous, en levant légèrement son bassin. Frissonnant à chaque caresse, elle écarta les cuisses instinctivement, naturellement. Elle sentit une chaleur intense arriver à son entre-jambe avec le plaisir qui monta directement en flèche. Elle était assez sensible à cet endroit et elle ne pue retenir quelques gémissements qui, parfois, avait du mal à sortir dû à sa respiration qui était devenue beaucoup plus rapide. Est-ce parce qu'elle était très détendue qu'elle ressentait autant de plaisir ou l'expérience de Kyle ? Elle ne pouvait pas vraiment juger vu son état actuel. Elle passa sa main dans les cheveux du brun en serrant légèrement. Elle n'allait pas pouvoir résister longtemps avec les magnifiques gestes.

-Kyle… J-Je ne vais pas…

Trop tard, elle n'avait pas eu le temps de finir sa phrase qu'elle sera fort d'un coup la chevelure de l'ancien militaire, ayant un orgasme qu'elle ne s'attendait pas à avoir aussi rapidement. Le manque de pratique depuis quelques années étaient aussi en cause, n'ayant plus vraiment l'habitude de ressentir un tel plaisir. Elle lâcha le rabatteur en se redressant légèrement et le regardant. Elle avait aussi envie de lui procurer du plaisir, mais lui laisserait-il le temps de le faire ? Mais avant, elle devait s'excuser.

-Pardon pour tes cheveux…

Elle n'avait pas oublié qu'elle les avait un peu tirés sa magnifique crinière et que ce n'était pas forcément très agréable.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 11 Aoû - 21:41
Kyle prenait conscience de ce qu’elle lui offrait et du moment qu’ils passaient ensemble. Elle avait le même âge que lui, si elle était toujours vierge passée la trentaine, cela signifiait qu’elle n’avait jamais eu l’occasion d’être suffisamment en confiance pour le faire. De ce fait, cela signifiait qu’elle lui accordait une confiance qu’elle n’avait jamais donnée à personne d’autre, c’était touchant. En plus, elle riait et semblait s’amuser follement. Elle le guida jusqu’à la chambre mais il prit son temps, la plaqua contre le mur pour l’embrasser, plusieurs fois. Ils arrivèrent et elle ne se fit pas prier, l’attirant à elle pour des jeux plus explicites.

Thomas commença par taquiner son buste magnifique, histoire de l’aider à cesser définitivement de complexer dessus. Il se mit ensuite en tête de l’aider à se retrouver en tenue d’Eve, constatant qu’il avait une aide plus que bienvenue et qu’elle lui facilitait la vie pour accéder à son corps. Ce soir, il voyait une nouvelle facette d’Oki, celle de la femme qui désir. Et ce côté de sa personnalité était aussi franc et direct que les autres. Elle savait ce qu’elle voulait et ce que Kyle devait lui offrir.

Ce dernier se mit ensuite en tête de lui offrir un long jeu de langue sur cette partie si sensible de son anatomie, histoire de la faire mettre dans de bonnes conditions. Soit il était devenu trop bon, soit elle était trop sensible par manque de pratique mais il ne s’était pas attendu à sentir ses mains l’agripper comme ça alors qu’elle explosait de plaisir. Il la laissa reprendre son souffle et elle s’excusa pour ses cheveux. Il se redressa pour revenir à son niveau et l’embrassa langoureusement avant de lui parler de leur ton taquin préféré.

Ce n’est pas grave ma petite tomate… Je suis sûr que tu sauras te faire pardonner…

Il les fit rouler de manière à se retrouver sur le dos avec la jeune femme au-dessus de lui, tout en continuant de l’embrasser. D’une certaine façon, il lui donnait la main, elle avait bien le droit de s’amuser elle aussi non ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit