Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

A la recherche d'informations (18+ violence, torture )

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 26 Juil - 2:02
Cela faisait plusieurs jours que Aelia était perdue dans ses pensées. Depuis la disparition de Syolkïr et l'ascension de Enjin elle se sentais de moins en moins à sa place chez les révolutionnaires. Ses idées n'allant pas dans le même sens, mais plus elle réfléchissait à ce qu'elle allait faire, plus tout s'embrouillait dans sa tête. Se trouvant allongée dans son lit, regardant le plafond faiblement éclairé par une torche, elle finit par se relever. Elle avait besoin de prendre un peu de temps pour elle, décidée, elle pris quelques affaires et commença à partir. La nuit étant tombé depuis un petit moment, elle ne croisa personne dans le repaire, elle croisa juste ceux qui gardait l'entré, mais elle n'eut aucun soucis, ils n'avaient aucune raison de l'empêcher de partir.

Après un petit moment de marche, elle se posa un instant, elle était partit, mais ne savait pas quoi faire pour le moment. Elle se rappela alors sa famille, c'était l'une des raisons pour laquelle elle avait rejoins les révolutionnaires, mais la louve n'avait jamais vraiment eu le temps de rechercher sa mère qui avait été capturer. Mais au moins grâce au temps passer chez les révolutionnaire, elle avait réussi à avoir quelques informations, notamment à propos d'un centre de dressage, le propriétaire étant Vladimir, elle avait aussi une chance d'apprendre ce qui est arrivé à Syolkïr. Elle se remis alors en route, se dirigeant vers la maison de Vladimir, elle savait où elle se trouvait et était décidée à y aller.

Lorsqu'elle arriva enfin à destination, le jour commençait à se lever, elle n'aura plus l'avantage de l'obscurité. Elle resta un petit moment au loin cacher par les arbres, observant ce qu'il se passait, elle put alors voir des gardes faire une ronde, accompagner par des chiens, elle allait devoir être discrète si jamais elle voulait entrer. Attendant que les gardes soit hors de vue, elle couru vers le mur entourant la maison, Le traversant difficilement, elle se retrouva de l'autre côté et se dépêcha d'attendre la fenêtre la plus proche, elle brisa le bas de la vitre et l'ouvrir pour finalement entrer, sûre de ne pas avoir été vu.

Une fois à l'intérieur elle regarda à droite et à gauche, il n'y avait personne à première vu, ne sachant pas vraiment où aller, elle s'engagea vers sa droite, un peu au hasard. Elle marcha un léger moment essayant de faire le moins de bruit possible. Après un court moment elle tomba sur ce qui semblait être un salon, observant la salle dans laquelle elle venait d'arriver, elle fut alors tétaniser par la vision s'offrant à elle. Des hybrides empaillés telle de vulgaire animaux, servant de décoration morbides, pour elle cette salle n'était qu'une vision d'horreur et elle se demandait comment il pouvait exister des gens aussi horrible pour faire cela. Se retenant de vomir, elle resta là un moment tétanisé, elle ne savait pas ce qui allait l'attendre ici mais en tout cas elle n'avait aucune envie de rester ici plus longtemps, elle se remis alors à avancer traversant la salle le plus discrètement possible.
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 2 Oct - 13:35
Vladimir somnolait dans son lit, allongé en plein milieux, observant le plafond  en triturant la literie de ses doigts pour essayer de calmer ses nerfs…  Finissant par perdre patience, l’homme fit voler sa couverture dévoilant son corps nu et parcourus de de vielle blessure et brulure… Se levant dans la foulé, il partit en direction de la salle de bain, maugréant avec vigueur après la dernière visiteuse qui avait violé la tranquillité de sa maison, alimentant sa paranoïa en lui prouvant qu’on pouvait inquiéter sa tranquillité en ce lieux… Allumant la lumière de la salle d’eau pour entre dans sa douche, faisant couler l’eau chaude avant de se laver, y restant un long moment en tentent toujours de se calmer les nerfs.

Rien n’y fit… Sa mauvaise humeur s’amplifiant dès le matin alors qu’il sortait de la salle de bain, juste couvert d’une serviette jeter sur ses épaules alors que ses longs cheveux noir dégoulinais encore d’eau sur le sol… Appuyant sur un des boutons de l’imposant téléphone poser sur sa table de nuit, l’homme ordonna qu’on lui apporte son café matinal habituel bien plus tôt qu’a l’accoutumé… Déjà d’une humeur plus que maussade, le fait que sa dose de caféine matinal mette quasiment un quart d’heure a lui être servie acheva de le mettre de mauvaise humeur. Comme a l’accoutumé, c’est la petite hybride chat nommé Kuro qui le lui apportait, son visage encore endormis et ses habit mal ajusté trahissait qu’elle ne s’attendait pas du tout à recevoir une requête de son maitre à cette heure matinal… Prenant son mal en patience assis dans son fauteuil de bureau en cuir, la laissant s’approcher de lui, en exposant sans aucune gêne sa nudité face à la jeune créature qui s’approchait en fuyant son regard… Prenant sa tasse de café, l’homme tourna ensuite sa chaise, lui tournant le dos en prenant la parole…


- Coiffe-moi, une queue de cheval comme à mon habitude…


A ses mots, la petite neko hésitât un instant avant d’aller dans la salle de bain récupéré une brosse à cheveux et un ruban de soie pourpre, revenant ensuite pour obtempère, commençant exécuter la besogne que l’on venait de lui confier, prenant le temps de parfaitement réajusté la chevelure de son maitre avant de nouer les cheveux encore légèrement humide en une queue de cheval asse basse. Posant sa tasse sur le bureau en face de lui, le directeur se leva, s’étirant tranquillement en reprenant la parole…

- Sort moi une chemise, bordeaux… des sous-vêtements, mon costume bleu foncé a rayure…

S’exécutant rapidement, la petite soubrette s’agita soudainement dans le bruissement de sa petite robe noir a froufrou blanc, sortant les vêtement de son maitre au fur et à mesure, l’aidant à s’habiller. C’est elle qui boutonna la chemise bordeaux, enfilant ensuite les boutons de manchette frapper des initial du directeur sur ses manche avant de boutonner son pantalons, glissant ensuite sa ceinture de cuir a travers les passant de celui-ci, finissant par l’attacher. Ayant quasiment terminé sa besogne, la petite soubrette se redressa en se retournant pour aller chercher la seul chose manquant a la tenue de son maitres en plus de ses chaussures, sa paire de gant, que Vladimir se pencha en avant, enlaçant la maid qui se figea en sentant les hideuses mains baladeuse de son maitre sur son corps alors que celui-ci venait lui chuchoter a l’oreille quelques mots…

- Tu en as mis du temps à venir ma petite… Tu passeras la nuit avec moi ce soir… Prépare toi bien, j’ai vraiment besoin de me défouler après tous ses événements…

Délaissant la neko  après une petite claque sur les fesses, l’homme partis chercher lui-même ses gants, les enfilant avant de se diriger vers la porte de sa chambre, enfilant la paire de chaussure parfaitement ciré qui l’y attendait avant de quitté la pièce, laissant la petite soubrette seul. Vladimir se dirigea ensuite vers son bureau, commencent a s’occuper de la paperasse et des ennuis généré par son dernier invité surprise…. Maugréant après la petite peste rousse nommé Groseille qui lui avait fournis tous ce travail supplémentaire en plus de la montagne qu’il avait déjà.

L’homme ne peut dire combien de temps il resta enfermer dans son bureau avant qu’un bruit perçant ne le sorte de sa concentration… L’alarme anti effraction… Elle ne sonnait que dans ses quartiers en sous-sol et dans la salle de garde, avertissant les principales personnes de la résidence d’un intrus. Saisissant une télécommande sur son bureau, le directeur alluma une série d’écran, relié au système de télésurveillance, ainsi qu’a un plan de la villa dont une des fenêtres s’affichait en rouge, celle qui avait déclenché l’alarme en étant forcé sans précaution. Observant les cameras environnante de la fenêtre, le directeur retrouva rapidement l’intrus… ou plutôt l’intruse… Une hybride en maraude… Qu’es qu’elle peut bien faire ici ?... Peu importe après tous, Vladimir le découvrirais vite… Décrochant son téléphone, donnant un ordre rapide à ses gardes du corps de se rassembler dans le salon vers lequel l’intruse se dirigeai, leur ordonnant de la capturé vivante.

Une quinzaine d’hommes armé d’AK et de tazer déboulaient dans la pièce, entourant l’hybride aux longs cheveux blanc en la mettant en joue alors que Vladimir décrochais de nouveau le téléphone, passant par les haut-parleurs de la résidence pour parler à son invité surprise…


- Bonjour cher invité, vous m’excuserez de ne pas être présent en personne mais dans l’ignorance de vos intentions, je préfère laisser le soin à mes amis de vous accueillir… Ne vous inquiétez pas, nous aurons bientôt l’occasion de nous entretenir en tête à tête… J’ai énormément de question qui attende une réponse… D’ailleurs, pour éviter les blessures inutiles et les pertes de temps, je vous conseille de vous rendre pour vous laisser menotter et museler… Messieurs, a vous de jouer.

A ses mot, Vladimir observa les écrans, attendant en écoutant ce qu’il allais se passer alors que ses homme encerclais l’hybride, la tenant en joue de leur tazer au premier rang et de leur arme à feu mortel au deuxième, attendant sa réaction sur le pied de guerre…
Messages : 188
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 4 Oct - 22:22
Aelia continuais d'avancer légèrement, ses sens à l'affut, elle avait comme un mauvais pré-sentiments, et n'avait pas envie de rester trop longtemps ici. C'est alors qu'elle entendit des bruits de pas se rapprocher et avant même qu'elle ne puisse vers quelques choses elle était entourée d'homme armées, une dizaine... non, une quinzaine. Elle serra les dents tandis qu'une voix se fit entendre, sortant de nul part. Surprise sur le coup, elle compris rapidement qu'elle était pris au piège et qu'elle n'avait certainement aucune manière de s'en sortir, complètement encercler, elle ne pouvait pas s'enfuir et leurs armes leur donnait un avantages certains. Baissant légèrement la tête, laissant son regard cacher par ses cheveux, la louve leva lentement les bras, un homme s'approcha donc. Alors qu'il allait commencé à la menotté, elle lui pris le poignet et le renversa d'un coup, l'écrasant au sol. La réponse des gardes fut rapide, les oreilles de la louve se dressèrent en entendant des tasers partir. Elle recula alors instantanément vers l'endroit d'où venait l'homme maintenant à terre, réussissant à les esquiver, se retournant elle fonça vers le premier garde face à elle, lui assenant un coup de pied au niveau des côtes et malgré le faite qu'il se soit protégé, Aelia y avait mis assez de force pour le faire tomber sur le côté.

Voyant cela les autres gardes se remirent à tirer, la louve eu le temps de continuer sa route pour se cacher derrière un fauteuil. Faisant un rapide point sur la situation, elle remarqua que des balles l'avait effleurées, plusieurs traces de sang pouvait se voir, même si elle ne ressentait pas la douleur sous l'adrénaline du moment. Ne voyant pas de l'autre côté, elle entendait les bruits de pas se rapprocher avec sureté. N'ayant pas le temps de plus réfléchir, elle renversa alors le fauteuil et se précipita vers le premier homme qu'elle voyait. Lui assenant un coup au ventre, il se plia en deux, passant à côté, elle lui donna un coup derrière la nuque pour l'assommer par la même occasion, voulant s'approcher d'un autre, elle sentit quelque chose la touché dans le dos, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre ce qui c'était passé lorsqu'elle se prit une décharge électrique et posa un genoux à terre. Un des gardes se rapprocha alors pour de nouveau tenté de la menotté. Serrant les dents, elle se releva rapidement malgré la difficulté et frappa au visage celui s'approchant, mais elle se pris directement un autre charge de taser qui l'a fit cette fois s'écrouler au sol. tentant de se relever, sa vue commençait à se flouter. Un garde la plaqua au sol avant de finalement la menotté, elle essayais de se débattre, mais les décharges se faisait toujours sentir. On lui mit alors quelque chose pour lui bloquer la bouche. Elle ne pouvais plus faire aucun mouvement, obligée d'attendre de voir ce qu'il allait lui arriver maintenant, craignant le pire.
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 22 Oct - 16:05

Vladimir raccrocha son téléphone avec un petit sourire satisfait, s’allongeant confortablement dans son fauteuil les yeux rivé sur les écrans de surveillance, observant l’action qui se déroulait au-dessus. Sortant un de ses cigares de la boite sur son bureau, le directeur le mis en bouche sans l’allumé, le faisant distraitement passer de droite a gauche entre ses lèvres. Observant sous plusieurs angle ce qui se passait, Vladimir vis l’hybride se figer, baissant la tête en levant lentement les bras… Ho… Elle se rend si facilement ?... Etonnant… Le directeur ne s’attendais pas a ce qu’elle se rende aussi facilement… Stoppant le mouvement de son cigare, le baisant légèrement alors que son expression changeait en observant l’un de ses hommes s’approcher, une paire de menotte en main… La voyant déjà prise, Vladimir se pencha en avant, voulant saisir de nouveau le téléphone lorsque ses yeux revinrent sur les écrans, faisant changer d’idée le directeur qui se reblotis dans son fauteuil, son cigare se mettant de nouveau en mouvement alors que l’action reprenais.

En effet, la louve blanche avait fait une prise plutôt agile a celui qui voulait l’entraver, l’envoyant au tapis avec une vitesse et une force étonnante pour une jeune femme comme elle. Comme on pouvait y attendre, les camarades de celui à terre réagir dans la seconde, propulsant trois jeux de fléchettes électrifier vers l’intruse. Mais cette créature avait des réflexes bien aiguiser qui lui permirent d’esquiver d’un agiles saut arriéré. Vraiment, il avait beau les fréquenter depuis plusieurs années, Vladimir était toujours aussi épater par les capacités que pouvait montrer les hybrides. Il semblerait d’ailleurs que la dite intruse n’appréciait pas l’hospitalité de son hôte forcé, faisant un volte-face en décochant un violant coup de pied à celui qui se retrouvait dans la trajectoire… Impressionnant, envoyer voler comme cela cet homme de plus de cent kilo… Vraiment épatant… Et intéressant.

Son chemin libéré, la louve sprintas entouré des tire de tazer et de lourde balle de 7.62mm des AK que sa garde personnel  faisaient pleuvoir sur elle, se hâtant de se cacher derrière l’un des splendides fauteuils de cuir du directeur, reprenant son souffle un instant. Tiquant un instant en voyant son précieux mobilier se garnir de nouveaux trous… Déjà qu’ils avaient bien souffert des derniers évènements… L’instant était critique, les gardes entourais doucement la cachette de l’hybride, s’approchant en gardant en joue le fauteuil pour pouvoir rapidement allumé tous ce qui en sortirais. Mais son action fut une nouvelle surprise pour Vladimir, renversant le fauteuil, elle sauta à la gorge  de l’homme le plus proche, le laissant plier en deux avant de le frapper a la nuque,  s’écroulant sous le choc. Mais la partie venais de se finir, un des hommes l’entourant pus lui tiré dessus avec son tazer, lui envoyant une violente décharge dans le dos sous le sourire du directeur. Celui-ci commençait déjà à réfléchir sur le destin de cet animal… Pour lui, l’amener au centre n’était pas une bonne idée tant qu’il y avait des rabatteurs de présent… Les hommes des rabatteurs risquait de la lui enlever si elle était recherché et de toute façon, rien que son intrusion la rendais suspecte. Vladimir se leva, se désintéressant de la fin de l’esclandre sur les écrans de surveillance en allant dans une des pièces voisine, sa salle de taxidermie.

Une fois dans celle-ci, Vladimir eu un sourire, il venait de trouver quoi faire de cette louve… Approchant du téléphone fixe présent dans la pièce, l’homme le décrocha, composant un numéro pour ordonner que l’intruse sois conduite des qu’elle serait convenablement attacher et maitriser dans cette pièce. Raccrochant en posant le doigt sur le haut du combiné, lui permettant de recomposer un autre numéro, appelant sa servante pour qu’elle vienne lui apporter un plateau avec café et quelques friandises. Se tournant en reposant le téléphone sur son socle, le directeur se retourna sur une des tables d’opération présente dans la pièce, les lumières éclairant la scène que tout un chacun trouverais macabre… Celui d’une hybride femelle, dans le plus simple appareil, d’une espèce de félin, probablement une lynx, mais ce qui pouvait surprendre était son état, allongé sur le ventre, la peau du dos a moitié écorché, parfaitement maintenus tendu par des séries de pince alors que des lames était encore en place, prête a continuer la lente séparation de la peau et des chaires de la créature. De plus, la belle féline était maintenu le torse en suspens par deux crochets de boucher planter dans la chair écorché, maintenant sa poitrine pendante quelques centimètres au-dessus de la table. Une autre chose attirait le regard dans la pièce grâce à l’éclairage puissant, un mannequin, arborant de belle forme taillé dans une mousse au couleur flashie et immobiliser d’une pose suggestive, ses yeux de verre observant celle qui lui donnerais bientôt sa peau de son regard froid… Un autre détail  pouvait se voir sur la belle féline, sa cage thoracique bougeait très légèrement, trahissant une respiration toujours active chez elle malgré son état…

Souriant face a ce spectacle, le directeur approcha la créature, frôlant ses jambes de ses doigt avant de saisir le gros tablier de cuir bariolé de tache de sang plus ou moins brunâtre suivant leur âge, l’enfilant en même temps que la blouse de plastique poser par-dessus celui-ci en préparant une autre table non loin pour son invité. C’est a ce moment que l’invité en question fit irruption dans la pièce, les avant-bras comme ses poigner lié ensemble par les contrainte de cuir, ses cuisses et chevillé également entravé obligeait les quatre hommes qui l’encadrait a la porter, faisant facilement fit de sa résistance dans ces conditions. Sous les indication de Vladimir, les gardes la soulevait, l’obligeant à se mettre à genoux sur la table d’opération en inox, luisant sous la lumière a l’exception d’un ou deux endroits, comme le siphon en son centre, présentant encore quelques trace de sang… Une fois ses chaine fixé a la table, la maintenant en place sans qu’elle puisse réellement bouger. A ce moment, les hommes de mains partir, laissant le maitre des lieux seul avec la louve.  

Vladimir se mit alors a déposer calmement une série de scalpel, ciseaux, racloir et autre outils chirurgicaux et de taxidermie les un après les autre devant sa nouvelle proie en prenant la parole…


- Bien… Je me demande comment je dois accueillir les chiens errant comme toi dans ma demeure… Je pense qu’un petit interrogatoire s’impose… Je vais te laisser une chance de ne pas finir comme ta semblable derrière toi, elle viendra bientôt remplacer une de mes décorations récemment détruites…

Prenant un ciseaux, s’en servant pour commencer a découper le haut de l’hybride, frôlant sa peau des lames d’acier froide en remontant le long de son ventre a mesure qu’il découpais, mettant a nu progressivement et sans aucune gêne la demoiselle…

- Je vais t’expliquer ce qu’il va se passer maintenant… Répond a mes question et rapidement, car après tes vêtements, c’est ta douce peau que je t’enlèverais… Lentement… Comme je suis en train de le faire a celle-ci… Je peux te maintenir en vie et continue ce jeux pendant plus d’une semaine… Premièrement, qu’es que tu fais chez moi ?... je doute que ce soit par hasard que tu aies évité la sécurité et atterris là… Quelqu’un t’envoie ?...

A ses mots, le regard froid du directeur se plantas dans celui de l’hybride, au visage coiffer de sa muselière ne l’empêchant pas de parler….
Messages : 188
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 1 Nov - 8:05
Aelia gardait difficilement conscience, ne voulant pas s'évanouir dans un tel endroit. Sa vue était flou et les gardes lui bloquaient le moindre mouvement alors qu'ils étaient entrain de l'attacher fermement, les chocs des tazers l'empêchant de se débattre. Elle n'avait aucun moyen de s'échapper et cela était dès qu'elle c'était aventurée ici, elle avait été bête et maintenant elle en payait le pris. La louve sentit alors que l'on était entrain de la déplacer, où est-ce qu'elle allait atterrir ? Qu'est ce qui allait lui arriver ? Est-ce que finalement elle allait mourir ici ? Tant de question qui tournait dans sa tête et à laquelle elle ne voulait pas avoir de réponse. Ce moment sembla durer une éternité, elle retrouvait alors légèrement la vue, commençant à mieux discerner ce qui l'entourait et où on l'emmenait. Craignant ce qui allait se passer, elle se souvint alors de Sarika, cette hybride dont elle avait participé au sauvetage, elle se souvenait de l'état dans lequel ils l'avaient retrouvé, un sentiment de peur commençait à grandir en elle, Aelia ne voulait en aucun cas finir comme cela. Ses sens reprenant petit à petit leur fonction, elle entendit le bruit d'une porte. Elle semblait être arrivée aux paroles des gardes, la louve allait enfin savoir ce qui l'attendait.

Et elle ne s'attendait certainement pas à cela. Une fois dans la pièce, elle cligna plusieurs fois des yeux, sa vue s'étant bien rétablie. Ce fut à ce moment qu'elle découvrit l'autre hybride présente écarquillant les yeux en la voyant, son sentiment de peur grandissant d'autant plus. On la posa alors à genoux sur une table, tandis qu'elle ne lâchait pas celle qui ressemblait à un lynx du regard, d'autant plus qu'elle semblait la reconnaitre, c'était une révolutionnaire. Elle faisait partit du groupe qui avait accompagné Syolkïr et elle avait fini maintenant dans cette état. Ce qui horrifia d'autant plus Aelia et ce qu'elle n'avait pas remarqué en la regardant, c'était cette légère respiration qu'elle entendait, ses sens se réhabituant petit à petit. Lorsque le silence fut place elle arrivait à bien à l'entendre, tournant de suite son regard vers la pauvre hybride, elle n'arrivait pas à imaginer ce qu'elle devait subir en ce moment, elle devait certainement juste attendre sa mort comme une délivrance, elle fit alors le rapport avec les statues et en fut d'autant plus horrifiée. Elle regarda alors l'homme présent dans la salle, il avait l'air de préparer plusieurs outils, est-ce qu'elle allait subir le même sort ! Elle se débattait alors avec ses liens, mais impossible de les faire bouger, elle était bloquée, ne pouvant que subir ce qui allait se passer. Il se mit à parler, il devait forcement être ce Vladimir dont elle avait tant entendue parler et maintenant elle allait subir ce qui se passait dans ce que on lui avait raconter. Elle sentit alors le métal froid venant touché sa peau à travers ses vêtements, cela la mettant encore plus mal à l'aise. Écoutant ses questions, elle lui retourna son regard froid, la louve n'avait en aucun cas l'envie de se laisser faire, même si elle se doutais qu'elle ne pourrait pas faire grand chose, elle lui répondit alors tout aussi froidement :

" Je n'ai rien à te dire... de toute façon peut importe ce qu'il se passe, j'ai plus de chance de finir comme elle que tu me laisse partir. Mais si tu tiens tant que ça à savoir je suis venue de mon plein gré. "

Elle n'avait en aucun cas l'envie de lui avouer qu'elle était une révolutionnaire, Aelia espérait juste que sa réaction en voyant l'hybride ne l'avait pas trahie. Il avait finalement terminer d'enlever ses vêtements, se sentant désarmé d'être à nue devant cet homme, sa peau légèrement blanchâtre ainsi exposé. Elle n'avait aucune envie de finir comme sa semblable, mais ainsi attacher elle ne pouvait rien faire, la muselière rajoutant un sentiment d'oppression :

" Mais peut être que je serais plus apte à parler sans ceci. "

D'un mouvement de tête elle désigna ce qui entravait sa bouche, même si il y avait peu de chance qu'il accepte, cela ne lui coutais rien de toute façon. Attendant sa réponse son corps lui rappela les blessures qu'elle avait reçu plus tôt, l'adrénaline du moment étant complétement redescendu, la louve grimaça alors légèrement, cela lui fit penser que mourir aurait peut-être été mieux, car elle sentant qu'elle allait vivre bien pire que cela en regardant de nouveau l'hybride avec elle et que rien sauf un miracle pourrait la sauver... et encore...
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 29 Nov - 20:03
Vladimir découpais tranquillement le haut de la jeune hybride, dévoilant une belle peau, blanche et douce… Vladimir prenais sont temps, faisant duré la découpe en replongeant régulièrement sont regard dans le sien, d’un regard entendu… Ecoutant la première réponse de la louve, elle est d’ailleurs bien bavarde pour quelqu’un qui n’as rien a dire… laisse partir… Quelle question, les chances que le maitre des lieux la laisse partir sont proche du néant et il ne fallait pas être devins pour le deviner… Elle est venue de ses pleins grés ? Cela étonnait le directeur, mais il lui fallait bien une raison dans ce cas, on n’entre pas chez des étrangers, a fortiori quand la résidence en question est plus proche d’une forteresse garder pars une milice privé que d’une banale maison de quartier… Mais bon, l’homme n’est pas presser et est clairement en position de force, il reposerait sa question plus tard au pire…

L’homme continua sa besogne, découpant lentement les quelques vêtements de la belle femelle, appréciant ses formes en les dévorant du regard, terminant rapidement de réduire a l’état de lambeaux les frusques de sa nouvelle proie.  Alors qu’il allait reculer pour apprécier  le spectacle, la femelle inconnue repris la parole et ce qu’elle lui dit le surpris au plus haut point, se figeant en écarquillant les yeux, restant bloquer un instant avant… D’éclaté d’un rire sonore... Et c’est un homme qui se tordait d’un rire malsain qui s’offrais a la louve, se tenant les cotes en s’appuyant sur la table… Sérieusement ?.... Elle venait sérieusement de lui demander d’enlever sa muselière ?... c’est la meilleur de la journée voir de la semaine, mais il devait se reprendre, se redressant pour dévoré du regard la belle hybride désormais nu lui faisant un sourire vicieux en lui répondant.


- Tu pensais sérieusement que j’allais t’enlever ta muselière ma belle ?... Non, je ne ferais jamais quelque chose d’aussi idiot…

S’approchant de nouveau d’elle, laissant glisser ses mains sur sa cuisse, remontant tranquillement le long de sa hanche pour remonter vers sa poitrine passant sa langue sur une de ses lévre avec un regard entendu avant de reprendre la parole pendant que ses doigts commençais a se glisser sous sa poitrine…

- Tu as un corps plutôt désirable tu sais… Répond moi honnêtement et tu auras une chance de ne pas trop souffrir avant de mourir… Peut-être même que je te ferais entre dans le centre de dressage pour te remettre a ta place…

Une ses parole dite, Vladimir pris un visage froid, jetant un regard vraiment dur a la louve en prenant violement en main le sein qu’il caressait une seconde plus tôt, le pressant tel un étau de ses mains devenus complètement insensible que ce soit au toucher, a la douleur, au chaud ou froid, a un tel point qu’il pouvait parfois avoir du mal à en contrôler la force, reprenant la parole d’une ton glacial…

- … Mais si tu ne fais pas quelques efforts, je pense que je vais commencer par laisser mes homme jouer avec ton jolie corps, je me demande dans quel état tu serrais après quelques heure, vus leur nombre, je ne pense pas que tu aies de répit avant un long moment vus leur nombre et certain ont une petite dent contre toi… et si ça ne suffit pas, je passerais simplement au niveau au-dessus, je peux aller très loin, à un point que tu n’imagines même pas…..

Lâchant le sein surement bleuie par l’assaut sans retenus de l’humain qui s’interrompit un instant, interrompus par la jeune soubrette qui entrais dans la pièce, embaumant la salle de taxidermie d’une douce odeur de café et de gâteau, transformant le visage de l’homme, faisant apparaitre un radieux sourire sur son fasciée alors qu’il faisait signe a la femelle de s’approcher, prenant le café sur son chariot de service en s’asseyant tranquillement sur la table qui accueillait déjà la louve, prenant avec un sourire une gorger de son café, saisissant un spéculos avant de le tremper dans son café, reprenant la parole après avoir manger la moitié de son biscuit.

- Ou en étais-je déjà… A oui, je te repose ma question, que cherches-tu ici ? Je te trouve trop mal organisé pour être une vengeresse ou autre qui m’attaque, surtout en venant seul et désarmé la bouche en fleur… Répond moi correctement et tu as ma parole que plus rien ne te sera fait ce soir… Je sais déjà ce que tu te dit, et je te comprend, tu n’as aucune raison de croire en ma parole et pourtant, tu n’as pas vraiment le choix, mais sache que je tiens toujours parole…


C’était d’ailleurs étrange pour un homme comme lui, mais c’était vrai, Vladimir mettait un point d’honneur a tenir parole, même si cela lui coutait parfois, une sorte de code d’honneur aussi tordu et déformé que ses mains en somme….
Messages : 188
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 6 Déc - 6:48
Aelia s'en doutait, il n'allait certainement pas lui enlever sa muselière, elle aura au moins essayée. Elle le regarda alors avec un regard noire, n'aimant pas celui qu'il lui portais, augmentant cette sensation de mal être en elle. Se rappelant malheureusement qu'elle ne pouvait rien faire face à cette homme. Elle laissa échapper un petit frisson en sentant la main de Vladimir contre sa peau, plus de dégout que autres choses, voulant seulement qu'il l'enlève. En tout cas ce n'était pas ces paroles qui allait la convaincre de parler, elle se doutait bien que peu importe ce qu'elle lui disait, cela ne changerais rien à son sort et de toute façon elle n'avait aucune envie de finir au centre de dressage, plutôt mourir dans ce cas.

C'est alors que le regard de Vladimir changea d'un seul coup, il commença alors à lui presser le sein de plus en plus fort lui faisant serrer les dents, prenant sur elle. En l'entendant, elle écarquilla les yeux, ne voulant même pas imaginer une telle scène que celle dont il parlait. Ces frissons devinrent de léger tremblement, il pouvait sans soucis le faire et c'est ce qui lui faisait peur et comme il l'avait faire remarquer, certains n'ont pas dut aimer sa résistance tout à l'heure et elle risque vraiment de passer un mauvais moment. La douleur au niveau de sa poitrine la ramena alors à la réalité, elle détourna alors le regard, ne voulant pas croiser celui de son tortionnaire, et elle n'avait pas envie de savoir ce que pouvait imaginer son esprit tordu, il suffisait de voir la révolutionnaire juste à côté d'elle.

C'est alors que quelqu'un entra dans la salle, une hybride. Elle devait certainement être ici en tant que servante et elle avait certainement du voir beaucoup de choses horribles en travaillant ici. Vladimir la lâcha alors, laissant sa peau, maintenant bleuit, respirer. Elle avait toujours marquer facilement et cela était loin d'être fini ici. Il s'assit alors à côté d'elle, sur la même table, reposant la même question, lui promettant de ne pas lui faire de mal se soir. Elle ne savait pas si elle devait le croire, même si il assurait tenir ses promesses, Aelia ne savait pas si il disait la vérité. Et si jamais elle lui disait pourquoi elle était venue, la louve avait peur que finalement il se serve de cela et en aucun cas elle ne voulait que quelqu'un d'autre souffre par sa faute, cela serait certainement le pire. Que faire au final, de toute manière cela ne fera que retarder ce qu'il allait lui faire, cela n'allait pas changer grand chose, mais... si il mettait ses menaces à exécution... Elle n'avait aucune envie de vivre cela. Baissant la tête, elle ne savait pas si ce qu'elle devait dire, se mordant les lèvres, Aelia finit après un court instant par relever le visage. Regardant son tortionnaire d'un œil noir, elle n'avait pas envie d'aller dans son sens, tôt où tard il lui fera subir les mêmes atrocités, elle n'y gagnerais rien à trouver une soirée de répit :

" Je n'ai aucune envie de te dire mes raisons, surtout pour une soirée de répit, ce n'est pas comme si cela changeras grand chose à ce que je vais vivre. Tu peux toujours rêver si tu espère que je t'écoute bien docilement. "

Elle se doutait que cette réponse n'allait pas du tout lui plaire, mais elle s'en moquait. La louve n'avait aucune envie de lui dire ce que Vladimir voulait, quitte à souffrir, au moins garder un minimum de fierté. Attendant la réaction de son "hôte", elle regarda de nouveau celle partageant la même pièce qu'elle. Aelia redoutait de finir dans le même état, où même pire, elle ne pourrait jamais imaginer ce qu'il avait prévu de faire, En tout cas, elle fera tout pour résister, aussi futile cela puisse être...
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 28 Jan - 1:37
Vladimir buvait tranquillement son café, toujours assis sur la table, montrant la même impassivité aux réactions de la louve attaché nu proche de lui. Elle lui avait lancé un regard inquiet un instant avant et cela s’annonçais bien pour l’humain. Enfin, c’est ce qu’il pensait jusqu’à sa réplique, une réplique d’une impertinence bien osé vus la situation dans laquelle la créature se trouvait… Alors comme cela, elle ne voulait rien dire… Cela ne changerait rien à son calvaire ici d’après la louve ?...  Qu’il rêvait que la créature l’écoute et lui obéisse docilement un jour… A ses mots Vladimir eu un sourire qui s’étira sur ses lèvres alors qu’il posait sa tasse de café au trois quart vide, enlevant ses gants, dévoilant ses horribles mains déformé par les brulures, craquant d’une façon horrible lorsqu’il resserra ses mains avant de repasser sur la cuisse de la louve, laissant ses ongles déformé et au couleur inhabituelle éraflé la peau de la créature avant de reprendre la parole…

- Ha oui… Je pense que tu n’imagines pas dans quelle situation tu te trouves ma belle… Je te garantis que tu souhaiteras que je t’achever peu importe la façon… Mais cela ne viendras pas…


A ses mots, la main de Vladimir remonta vers le haut de sa cuisse, caressant de sa main hideuse la peau blanche et douce de ses hanches, descendant tranquillement entre ses cuisses, atteignant rapidement la douce toison assortis à sa chevelure, commençant à l’explorer sans douceur. Alors que sa main explorais l’intimité de l’hybride avec vigueur, l’humain commença à jouer de sa langue sur le sein bleui, laissant une trainer de salive alors qu’il finit par mordre le petit bout de chaire qui l’ornait, jusqu’au sang, le léchant tranquillement avant de se redressé légèrement, reprenant la parole sans retiré sa main de l’intimité de la créature…

- Tu comprendras vite qu’il vaut mieux être soumise ici… cela rend les choses moins insupportable… Cela permet de ne pas finir comme elle…

A ses mots, Vladimir se décolla de l’hybride louve pour reprendre sa tasse à café, finissant le breuvage avant de se diriger vers celle qui était en train d’être naturalisé vivante, lui caressant la joue avant de se saisir de sa cuillère à café, s’accroupissant devant elle avant de présenté son couvert en argent au coin de son œil droit, le glissant derrière avant de commencer a sectionné le nerf optique , provoquant des tremblements a la créature, accompagné d’un très faible gémissement alors que le directeur repris la parole…

- … Mon organe préféré, j’adore les yeux… Il reflete ton ame et exprime tant de chose…


A ce moment, un cloc se fit entendre alors qu’il venait de finir de trancher le nerf optique de la créature, retirant en douceur l’œil de l’orbite, se redressant bien en vus de sa prisonnière avant de le prendre en bouche, l’écrasant entre ses dents avant de le mâcher tranquillement en ajoutant un commentaire.

- C’est un vrai plaisir de dégusté cette organe… D’ailleurs les tiens sont splendide… Et on l’air particulièrement apetissant… Messieurs, tenez lui la tête.

A ses mot, deux hommes saisir la tête de la créature, la maintenant en place alors que Vladimir présentais sa cuillère au coin de l’œil droit de sa prisonnière alors qu’elle dégouline encore de sang et salive sur la joue de la créature…

- Alors… Vas-tu me répondre… ou es que je vais profiter d’une nouvelle gourmandise… A toi de voir…
Messages : 188
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 12 Fév - 15:44
Aelia tourna de nouveau son regard vers Vladimir, le détournant de sa congénère à moitié morte. Elle put alors le voir retirer ses gants, laissant voir ses mains dans un sale état. Il vint alors poser une de ses mains sur la cuisse de la louve, se contact la dégoutait, qu'est ce que elle ne donnerais pas pour ne pas être ici en ce moment. Elle l'écouta alors, vouloir mourir ? cela n'était pas dans ses projets, mais elle ne pouvait s'empêcher de craindre ce qui allait l'attendre à ces mots. Elle sentit alors la main de son tortionnaire se rapprocher de son intimité. La louve serra les dents tournant la tête en fermant les yeux, aucun homme ne l'avait encore touché et lui il se permettait... cela l’énervais encore plus. Elle le sentit alors commencer à jouer avec son sein et laissa échapper un léger cri d'entre ses dents lorsqu'il la mordit, même si la douleur se fit vite oublier par ce que les caresses sans douceur de Vladimir lui faisait ressentir. Il lui expliqua alors qu'il lui fallait mieux être soumise, mais la louve n'en avait aucune envie et suite à cela il la laissa pour se tourner vers celle juste à côté d'elle.

Le regardant Aelia se demanda bien ce qu'il comptait faire en prenant sa cuillère entre les mains, elle fut alors horrifier par ce qu'elle vit. Vladimir venait de lui retirer l'œil sans la moindre hésitation, ont pouvait voir l'hybride qui ressentait la douleur, qui malgré son état gémissait tout de même. Le pire était ce qu'il fit après, il le mangea sans la moindre once d'hésitation, comme si cela n'était qu'une gourmandise. En voyant cela la louve eu envie de vomir, dégoutée par cette scène irréaliste à ses yeux. Désorientée par cette scène, elle n'entendit pas ces dernières paroles et ne fit pas attention aux hommes qui vinrent lui tenir la tête. Prise par un élan de panique, elle essaya de se débattre mais elle ne pouvait pas résister et fut bloquer tandis Vladimir approcha sa cuillère de l'œil droit de l'hybride. Aelia était terrifiée et cela pouvait se voir dans ses yeux, elle avait peur de ce qu'il allait lui faire et n'avait aucune envie de perdre un œil de cette manière. Et encore une fois il lui demanda de répondre aux questions qu'il lui avait poser plus tôt. Tournant son regard regard vers la cuillère, elle sentit le sang encore chaud de sa congénère sur sa peau, glissant du couvert juste sous son orbite. Fermant les yeux un instant, elle regarda de nouveau son tortionnaire :

"D... D'accord... cela lui faisait du mal de se plier, mais elle ne souhaitais pas autant souffrir pour si peu. Je... j'étais venu ici pour chercher des informations... ma mère c'est faite enlever par des humains et je voulais juste la retrouver et je me suis dit que c'est ici que j'en avais le plus de chance d'en apprendre et non, personne ne m'envoie ici, je suis venue de mon plein gré..."

Elle baissa alors légèrement le regard, il savait ce qu'il voulait savoir au final, elle venait de perdre toute motivation de résister, elle n’espérais qu'une chose, que sa mère, si elle se trouve ici, ne souffre pas de sa faute, cela serrait la plus horrible des choses.
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 8 Mar - 0:34
Vladimir souriait… Il souriait d’une façon vicieuse et pleine de sous-entendu, baissant les yeux sur le corps nu de la louve, la dévorant du regard sans aucune gêne les formes nubile et désirable…. La créature était redevenue apparemment calme après un moment de panique provoqué par ses gardes qui la saisissait sans ménagement… Mais sa cuillère ensanglantée avait été un calament des plus efficaces, transformant cette panique en peur… Voir même une certaine terreur se lisait dans ses jolis yeux… Quelques secondes passére…. Voir même quelques minutes… Apres tous, quand on s’amuse, le temps file toujours plus vite que l’on ne le pense et c’est après un bref clignement des yeux que la créature répondit enfin à sa question… Mais l’humain ne put cacher une certaine surprise a la réponse… cherché des informations ??... Ici ?... Sur sa mère ?... Une hybride capturé par des humains… Et suite a cela, elle est venu de sa propre initiative ?…  Vladimir bloqua quelque seconde, affichant un air plus qu’étonné et incrédule face a sont invité… Comment en été-t-elle arrivé à cette conclusion ?... Qu’elle trouverait des infos sur une hybride enlever dans la demeure personne du directeur du centre de dressage… Es qu’elle disait la vérité ? Ne cherchait elle pas simplement à embrouillé Vladimir ?... L’humain ne pouvait s’enlever cette idée de la tête mais une chose aussi le dérangeait… Son regard… Il lui paraissait si sincère, un vrai regard d’innocente et d’instinct, aussi abracadabrante que cela lui paraissait, une partie était persuadé qu’elle ne mentait pas…

C’est après un interminable silence que Vladimir afficha un regard dur, ferme et qui ne laissait place a aucun sous-entendu, saisissant la gorge de la créature avec une force qu’i peinait a maitrisé en avancent sont couvert vers l’œil commencent a le glissé contre l’organe oculaire, passant juste le bout sous sa paupière alors qu’il prenait la parole, sa voix tremblant légèrement de colère…


- Tu te moque de moi ?.... tu t’es REELLEMENT introduite par effraction chez moi dans ce but ?... Juste parce que tu pensais trouver des infos sur ta mère ?.... J’ai du mal à l’encaissé sincèrement, actuellement, je n’ai qu’une envie, c’est de te prélever mon du…

Vladimir marque une pause, expirant longuement avant de retiré le couvert de l’œil de l’hybride sans lui faire de mal, déposant l’ustensile d’argent dans sa tasse à café avant de reprendre la parole, reprenant un ton plus neutre et serein.


- Très bien…. Je vis te laisser le bénéfice du doute… Je vais me donner la peine de vérifier cette histoire et si cela concorde, nous en reparlerons.. Si j’apprends que tu m’as mentis… Tu enivras la place de l’animal a côté de toi… Je t’en fait la promesse… Maintenant, il vas me falloir un peu de ton sang pour chercher dans la base de donné…. Pendant ce temps, toi tu vas faire un somme… Et gagné ta nouvelle cage…

A ses mot, un des deux gorilles qui sevrait de gardien injecta un somnifère puissant a la louve et les dernière parole qu’elle aura pu entendre était celle de Vladimir, qui leur ordonnait de prendre des prélèvements de sang et de faire des recherche dans la base de donnée des hybride au centre, histoire de commencé les vérifications… Une fois endormis et le prélèvements de sang fait, l’humain se désintéressa de l’hybride pour le moment, ordonnant qu’elle soit enfermé dans un cellule en attend la fin des analyse et leur résultat…
Messages : 188
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 8 Mai - 20:13
Messages : 188
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-