Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Au fond de ma bulle... (pv Leah Aoife)

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 17 Juil - 10:33
Izanami était installée confortablement dans sa 'cage', apathique, comme souvent. Elle somnolait, la douce chaleur estivale permettait à l'hybride de profiter pleinement de divers luxes qui lui avaient jusqu'alors étaient impossible...

Formation

La formation d'Izanami pour en faire une hybride 'normale' ne fut ni facile, ni sans heurts, allez faire d'un animal sanguinaire un ange vous! Et pourtant... Les premiers mois avaient été très difficile, la jeune femme ignorait tout des tâches ménagères, de la façon de s'entretenir, d'entretenir un lieu, de cuisiner, de parler comme il se doit...

Les deux premiers mois furent passés à apprendre la façon de marcher, de se comporter, les rudiments du bon langages également. Autant dire autant de nouvelles choses qui entrèrent peu à peu dans la tête de la petite hybride, pourtant, cela fut plus compliqué de la séparer des actions qu'on lui avait enseignées depuis sa prime jeunesse... Le fait de se laisser approcher sans frapper... Même si ce réflexe est toujours en elle, elle parvenait peu à peu à le maîtriser... Tout au moins tant que l'on a la bonne idée de s'annoncer au lieu de l'approcher comme on se jette sur un buffet à volonté.

Les mois qui suivirent furent employé à lui apprendre les bonnes manières, à se présenter correctement, à se comporter correctement, à entretenir une maison, un jardin, à cuisiner... autant de tâches ingrates et, aux yeux de l'hybride, inutiles... Pourtant, sa pugnacité la poussait à réussir ces épreuves, les unes après les autres, à son rythme.

Ses instructeurs, bien que sévères, lui semblaient aussi doux que des agneaux, même si certains puaient clairement autant que des putois pour le nez fin de l'hybride, mais au moins ils se montraient d'une relative courtoisie.

L'année écoulée, on l'avait envoyée vers une animalerie, mais visiblement pas n'importe la quelle.

Aujourd'hui, animalerie Pavlovena.

Comme chaque matin, Izanami avait été réveillée par l'appel usuel de son nom, afin de se rendre aux sanitaires pour se laver à son gré. Il était agréable de profiter de commodités. L'eau était chaude, le savon avait une odeur légère, pas de celles qui vous arrache le nez dès l'instant ou il entre dans votre champs olfactif... Et pour ne rien gâter, la douche pouvait durer une demi heure sans que l'on vous engueule, que demander de plus.

Suite à ce lavage, elle avait droit à un bon repas puis on l'aidait à se revêtir d'une robe assez épaisse, on l'affublait de divers bijoux, puis on l'emmenait dans la 'cellule' ou elle attendait le client. Une cage dorée, spacieuse, disposant d'un petit point d'eau, assez grand pour que l'hybride s'y installe... Ce qu'elle faisait depuis qu'on l'avait mise en exposition d'ailleurs, elle bullait paisiblement, et plongeait la tête sous l'eau lorsque certains hybrides s'excitaient à l'arrivée d'un maître potentiel, ses pauvres oreilles supportant bien mal les sons discordant et trop forts qui se multipliaient en ces moments là.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Juil - 12:18
Depuis quelques temps, Leah était de nouveau seule. Sayla, la douce hybride au passé difficile qu'elle avait sorti de sa cage était partie profiter pleinement de sa liberté. La jeune femme n'était pas le genre de personne à empêcher les autres de choisir leur voie. Si c'était son choix à quoi bon l'en empêcher ? Elle s'était juste assurée que l'hybride y avait bien réfléchi et l'avait ensuite aidé à se préparer au mieux avant de l'accompagner jusqu'à la forêt.
Si elle avait eu le choix, elle aurait préféré garder Sayla auprès d'elle, c'était une très bonne amie, mais jamais elle ne forcerait un autre être. Même s'il s'agissait d'un hybride. Il y arrivait souvent de penser à elle, de se demander où elle était...et surtout si elle allait bien.

Mais Leah commençait à avoir envie de sortir un autre hybride de son trou. Comme pour Sayla, elle lui laisserait le choix, même s'il faut bien l'avouer, elle avait un certain espoir de ne pas perdre son nouvel ami cette fois...
Profitant de son jour de congé, elle décida de se rendre dans les rues commerçantes. Elle prenait son temps, n'étant pas spécialement pressée. De toute façon, les hybrides qu'elle récupérait n'était rarement ceux recherchés par tout le monde...un peu comme un animal égaré ou abimé par la vie. Bien qu'elle ne les considérait pas comme des animaux.

Avançant tranquillement, elle repéra une animalerie qu'elle n'avait jamais vu. En regardant par la vitrine, elle aperçut plusieurs hybrides dans des cages assez spacieuses, l'endroit semblait bien entretenu. En fait, l'ensemble donnait envie d'entrer si on oubliait que c'était des êtres vivants en cage...
Mais au moins, cette animalerie semblait prendre soin de leur marchandise. Un bon point pour elle.

Leah décida d'y entrer même si elle doutait d'y trouver son bonheur. L'animalerie semblait offrir une gamme d'hybrides d'un certain standing...pas des hybrides malheureux comme elle aimait sortir de là dedans.
Elle soupira en arrivant devant la porte, une marche...assez haute en plus. Elle ouvrit la porte et appela pour demander de l'aide. Elle détestait faire cela mais les bâtiments non adaptés étaient malheureusement nombreux. L'employé se précipita avec une rampe qu'il installa avant de tenir la porte pour lui permettre d'entrer. La pente était assez raide mais elle réussit à entrer. Il lui avait fallu plusieurs minutes, suffisamment pour attirer l'attention de tout les hybrides de l'animalerie qui piaffaient d'impatience.

La jeune femme se balada dans les rangées agréablement large et pratique à circuler. Elle observait chaque hybride, la plupart se pressant contre les barreaux tentant d'attirer son attention. Et tout ceci lui faisait mal au cœur. Elle aurait aimé tous les sortir de là, leur offrir la liberté...mais elle ne pouvait pas. Elle n'en avait pas les moyens.
Alors qu'elle commençait à désespérer de trouver son bonheur, une cage attira son attention. Il fallait y regarder à deux fois pour trouver l'hybride...camouflée au fond de son bassin, la tête sous l'eau ! Voila qui l'intéressait, celle-ci semblait avoir bien plus besoin d'aide que les autres.
Elle s'approcha de la cage et l'observa à travers l'eau, attendant patiemment que celle-ci sorte la tête...sinon, impossible de discuter.

Les autres hybrides finirent par se taire, comprenant qu'elle avait fait son choix ou alors l'excitation ambiante était retombée ?

- Viens ma jolie, je ne te ferais pas de mal...

Leah parlait d'une voix douce, ne voulant pas effrayer l'hybride au fond de la cage. Maintenant, il fallait juste attendre qu'elle veuille bien lui accorder de l'attention.
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Juil - 12:59
Pendant plus d'une quart d'heure, Izanami avait la tête sous l'eau, elle n'avait pas besoin de sortir la tête de l'eau pour savoir que le brouhaha se calmait, loin s'en fallait. L'eau portait bien des messages, l'eau vivait...

Lorsque tout lui signifia que le calme était revenu, l'hybride ressorti la tête de l'eau, pour expulser l'air vicié, et prendre une goulée d'air. L'air était chargé d'une odeur nouvelle, ce qui n'échappa pas à cette dernière. Par habitude, elle plissa les yeux, ombre dans l'ombre, elle ne remarquait pas de différence de luminosité, mais ses sens lui disaient que quelqu'un l'observait.

Ses doutes furent rapidement confirmé lorsqu'une voix de femme, douce, s'adressa à elle.


- Viens ma jolie, je ne te ferais pas de mal...

Ainsi qu'on le lui avait appris, Izanami était sortie de l'eau, lentement, avec des gestes presque dolents, gestes qu'on lui avait enseigné afin de cacher sa nature de monstre vivant...

Cela fait, elle essora sa chevelure avant de s'avancer dans la direction de la voix, puis de s'incliner légèrement.


- Bonjour mademoiselle. Je me présente, je me prénomme Izanami.

A nouveau, elle s'était inclinée, si elle sentait l'odeur, elle semblait venir de plus bas que de coutume. Est ce que la personne qui l'observait était une enfant? Non, la voix trahissait un age plus élevé que celui d'un enfant... Une personne de petite taille peut être? Fort peu probable... Alors quoi? Sur les traits de l'hybride se marquait la réflexion qui suivait son chemin...

Avant qu'elle ne se redresse enfin. Elle n'avait pas songé qu'en la position qu'elle avait prise, l'on voyait beaucoup de ses marques, et pour cause, la robe était fort peu couvrante malgré son épaisseur.

Le visage de l'hybride s'étira légèrement, en un fin sourire, avenant, tout simplement.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Juil - 13:43
L'hybride était sortie de l'eau et s'approchait des barreaux, au moins, elle ne semblait pas terrorisée par les humains. C'était déjà cela ! Un bon point. Bon, même si elle était terrorisée par la présence d'un humains, elle l'aurait sans doute prise pour l'aider, mais pour venir au Karaoké ce serait compliqué ensuite...
L'hybride se présenta comme se nommant Izanami, elle était particulièrement polie. Elle s'inclinait même ! Oh ? Absence de soutien-gorge, bah, cela ne choquait pas Leah, si izanami préférait ne pas en porter...et elle n'était pas attirer par les femmes alors elle n'allait pas regarder continuellement ce décolleté. C'était plutôt les différentes marques qui attiraient son regard...qu'est-ce que c'était que cela ?

- Enchantée Izanami, je m'appelle Leah Aoife, tu pourras m'appeler Leah si tu veux m'accompagner, je ne suis pas très fan des mots comme maîtresse...


Elle observait longuement l'hybride, non pas pour observer les formes comme elle avait pu voir de nombreux humains faire. Ce qu'elle regardait, c'était les marques, les traces d'un passé difficile qui revenait sans cesse dans sa tête. Elle n'aurait pas le choix d'en parler si elle voulait pouvoir réfléchir correctement.

- Dis-moi, toutes ces marques...ce sont des cicatrices ? Qu'est-ce qui t'es arrivée ? Ne t'en fais pas, je ne suis pas là pour te juger...je souhaite t'aider ! Bien sur, si tu ne veux pas répondre, tu n'es pas obligée, je ne te forcerai jamais, que ce soit à me répondre ou à faire quelque chose. Si tu viens avec moi, je te laisserai suffisamment de liberté pour vivre ta vie, je ne te considérerai jamais comme une esclave mais comme une égale ! J'aimerais...l'idéal serait qu'on devienne amie ! Qu'est-ce que tu en pense ?

Et dire qu'elle voulait simplement parler des marques...mais cela avait carrément fini en proposition d'adoption. A vrai dire, cette hybride semblait avoir un lourd passé et des cicatrices aussi bien physique que psychique...à moins qu'elle ne se fasse des idées ? En tout cas, ce n'était clairement pas le genre d'hybrides qui plairaient à tout le monde ! Leah avait envie de l'aider !

- Si tu as des questions avant de prendre ta décision, vas-y, je répondrais à toutes sans problème !

Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre. Elle se redressa dans son fauteuil et s'installa plus confortablement, avant de lever les yeux, et de les plonger droit dans les yeux d'Izanami. Des yeux blancs ?

- Dis-moi, est-ce que tu vois bien ?


Au final, la réponse ne changerait rien à son choix.
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Juil - 20:14
Suite à sa présentation, celle qui l'observait pris la parole, sa voix venait d'un peu plus bas que de coutume, sans pour autant que plus d'idée ne lui vienne, qu'importait au final. Elle appris la première chose utile, que l'humaine face à elle s’appelait Leah Aoife, autre information utile: elle n'aimait pas qu'on la nomme maîtresse, ou d'autres sobriquets du même acabit.

La surprise se marqua sur les traits d'Izanami lorsque la question tomba... Qu'étaient toutes ces marques? Des cicatrices? La jeune femme désirait savoir ce qui les avait laissée là, sans pour autant juger de ce passé. Elle affirma ne rien vouloir forcer, que ce soit les explications, ou le fait de la suivre. Si ce choix était fait cependant, elle serait libre, dans la mesure du possible, peut-être même amie. De même, si elle venait à avoir des questions, elle était libre de les poser, afin de pouvoir faire le choix qui était proposé.

De nouveau, Izanami eut un sourire léger, et puisque sa vis à vis était plus bas qu'elle, s'installa à même le sol, fesses sur les talons.


- Puisque question a été posée, il est normal d'y répondre, d'autant plus qu'elle implique bien plus que de simples faits douloureux du passé, ces marques impliquent aussi les réactions à venir qui seront potentiellement les miennes...

Izanami prit une grande inspiration, avant de fermer les yeux, quand bien même cela ne changeait rien, et continua son récit.

- Je suis, je fus, conçue dans un but guerrier, un être capable d'avancer malgré les plus terribles blessures, un hybride capable de marcher alors même qu'il lui manquait une partie de la tête, ou les deux bras, ou les jambes, ou la moitié du ventre...

Suite à ces paroles, un court silence suivit, avant qu'elle ne reprenne.

- Dans cette optique... Nombre de tests ont été effectués afin de voir jusqu’où je pouvais survive, jusqu’où je pouvais avancer sans que les dommages ne soient permanents. Force est de constater que peu importe l'ampleur du mal qui était fait... Il ne fallait que peu de temps pour que l'hybride que je suis guérisse, que ses membres ne repoussent, que ses organes , ses os, se reforment...

Après avoir pratiqué le plus d'expériences possible vint la période d'éducation, afin de ne pas lancer sur le terrain un soldat qui serait inutile de par son manque de connaissance, de par sa faiblesse. Nombres de nouveaux sévices furent vécus, de nouvelles marques laissées. Alors que la fin de cet entrainement était tout proche, le projet fut abandonné, et l'hybride test aurait du être éliminée, cependant, sa création, son entrainement, avaient dors et déjà demandé un investissement élevé qu'il convenait d'éponger au mieux, aussi, choix fut fait de vendre cette hybride.

Un homme s'en est porté acquéreur, le premier maître. Cet homme vit dans l'hybride une rentrée potentielle d'argent, et fonda un endroit secret pour la plupart des hommes, une arène ou, comme dans d'autres lieux, des animaux se battaient, même si en ces lieux, les animaux avaient forme humaine.

Ce lieu n'a qu'une seule règle: 'Deux hybrides entrent, un seul sort', quand bien même les combats ne sont que rarement menés jusqu'à la mort, il n'est pas rare que le perdant de ces combats soit utilisé par le publique jusqu'à ce qu'il tombe d'épuisement, ou pire encore...

Izanami a vécu dans ce lieu pendant quelques années... Pendant cette période, elle eut la mauvaise idée de déplaire, ce qui se traduisit par une punition douloureuse... Et plus qu'elle ne peut le dire... Ses yeux lui firent pris. Certes, ils ont repoussés, mais sa vue n'était plus aussi bonne... Le maître savait comment toucher cette hybride par ce que lorsque la nuit s'est abattue, l'hybride a hurlé de terreur pendant des jours...


Il y eut un nouveau blanc, Izanami parlait d'elle comme d'un être qui n'en était pas un, comme l'on conte une histoire à un enfant, pour le distraire.

Cependant, à force de s'attaquer à ces yeux qui perdaient peu à peu leur lumière, l'hybride perdit la faculté de combattre comme on l'exigeait d'elle, sa mauvaise vue, et le fait qu'elle mettait un peu plus de temps à guérir que lors de son arrivée conduisirent son maître à la vendre, comme le maître se plaisait à le dire: Une putain incapable de ramener un copec ou de faire le ménage, c'est comme une merde de chien, on s'en débarrasse'.

Ceci, c'était il y a un peu plus d'un an. Izanami fut mise aux rebuts, dans un centre de dressage, afin qu'on essaie de la revendre ensuite. On lui a appris à tenir une maison, faire la cuisine, le ménage, mais elle gardait ses instincts de guerrière, et avait tendance à attaquer malgré tout ceux et celles qui s'approchaient trop vite d'elle... C'est sans nul doute ce qui explique que malgré son age avancé, l'hybride ait encore une valeur importante, car encore vierge.


Izanami eut un long soupir, avant de dire, d'une voix plus basse encore.

- Izanami est à présent totalement aveugle, ses yeux ne peuvent plus l'aider qu'à savoir s'il fait jour ou nuit, si quelque chose se trouve devant elle, mais c'est là tout ce qu'elle peut encore percevoir avec ces organes devenus inutiles, si bien qu'elle n'en a plus vraiment besoin aujourd'hui...

L'hybride eut un sourire incertain cette fois, un rien triste.

Dame Leah, sachez que j'ai un soucis important... C'est que lorsque l'on s'approche par trop vite, avant que je ne reconnaisse l'odeur... J'agis... Comme j'ai été entrainée à le faire... En me défendant avec violence et force... C'est pour cela qu'aujourd'hui encore je suis ici même... Par ce que je suis potentiellement dangereuse...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Juil - 21:33
La jeune hybride finit par s'installer, les fesses sur les talons, permettant ainsi à Leah de ne pas être obligée de constamment lever la tête. Certes, elle était habituée à cette position, mais c'était quand même plus agréable de simplement baisser les yeux. Le comportement d'Izanami surprenait la jeune femme, elle avait l'impression de voir un chien traumatisé qui agissait presque par instinct et qui répétait ce qu'on lui avait appris...

- Tu sais, tu es libre de refuser de répondre à une question. Si ça te gêne ou si tu n'en as tout simplement pas envie, ce sont des choses qui arrivent et que je comprendrais tout à fait ! J'essaierais de ne jamais te juger !


Après tout, elle n'était pas parfaite...mais elle faisait des efforts pour que les hybrides qui partageaient sa vie soient aussi heureux que possible.
Finalement, Inazami finit par raconter ce qui lui était arrivé. Elle parlait de son passé, à la troisième personne, sans entrer dans les détails. Mais même sans entrer dans les détails, Leah sentit la tristesse l'envahir, mais aussi l'indignation. Qui pouvait être assez monstrueux pour faire tout ceci ?

Plus Izanami racontait, moins Leah voulait connaitre ces horreurs, mais elle écoutait, avec attention. Elle avait demandé à savoir et par respect, elle écoutait ce terrible morceau d'histoire. Au bout d'un moment, des larmes se mirent à couler sur ses joues. Elle n'en revenait pas de tout ce que cette pauvre femme avait pu subir !

- Je trouve ça tellement ignoble ! Que ce soit les scientifiques ou celui qui a été ton premier maître, tous ont été des monstres ! Ils ne valent même pas le titre d'humains ! Je...Je suis désolée pour ce qu'ils t'on fait...


Et en entendant le soucis qu'avait causé toutes ces années, les réactions violentes du au traumatisme, Leah su qu'elle ne pourrait pas laisser cette hybride dans cette cage. Elle tendit lentement la main, à travers les barreaux et la posa sur l'épaule d'Izanami, espérant ainsi lui apporter un peu de réconfort.

- Je ne pourrais pas te faire oublier tout ce que tu as vécu, ni tout effacer malheureusement mais je...j'aimerais te montrer autre chose. J'aimerais que tu puisses être heureuse et je te promets que je ferais tout pour ça ! Si tu viens avec moi, tu n'auras plus jamais à combattre, tu ne feras des tâches ménagères que si tu le souhaites, et surtout, tu seras libre. Tu pourras visiter la ville, profiter autant que tu voudras ! Est-ce que tu veux tenter ?


De sa main libre, elle essuya ses joues humides et sourit à Izanami.

- Oh au fait, j'oubliais ! Comme tu vois mal, il vaut mieux que je te préviennes...j'ai moi aussi un handicap, on va faire la paire toute les deux ! Je suis en fauteuil, moi ce sont mes jambes qui ne fonctionnent plus...


Et maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre de voir si l'hybride était prête, si elle avait fait son choix. Est-ce qu'elle voudrait venir vivre avec elle ? En tout cas, ce serait un bon duo d'handicapés !
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 20 Juil - 10:52
Son récit terminé, les oreilles d'Izanami se mirent à bouger, quelque chose dans le souffle de sa vis à vis n'allait pas, son odeur aussi avait légèrement changé... Pourquoi? La réponse lui vint lorsque la voix de sa vis à vis lui parvint, légèrement hésitante, coupée, elle pleurait?

Pourquoi, c'était le rôle des hybrides que d'être des sujets d'expérience, de jeu parfois, pas autre chose, ils avaient été confectionnés pour ça, non? Izanami leva un sourcil, en séchant, les poils le composant s'étaient redressés, lui rendant cet air si étrange... Elle trouvait ce qui avait été fait ignoble? Que ceux qui avaient fait ça n'étaient pas humains? Qu'étaient-ils alors? Cependant, l'hybride n'eut pas le temps de réfléchir plus avant, que Leah continuait à parler, et par réflexe, elle s’apprêtait à mordre la main qui s'était posée sur son épaule, mais elle se reteint à temps.

Elle avait de beaux mots, des mots gentils, un maigre sourire étira les traits d'Izanami, alors qu'elle parlait d'une voix lasse..


- Pour les hybrides Dame Leah, il n'existe qu'une seule liberté, et vous le savez bien, cette liberté, c'est la mort... En dehors de cela... Nous sommes surveillés, utilisés, taillables et corvéables à merci, comme disaient les anciens...

Elle n'était pas mauvaise vis à vis de cela, elle ne faisait qu'énoncer un fait qu'on lui avait fait entrer en tête depuis son prime age... Mais elle n'eut guère le temps de poursuivre, l'annonce que venait de faire Leah la choqua, cela était visible, soudain, elle se mit à trembler, imperceptiblement.

-Je... C'est à cause de l'arène? Vous avez... Voulu comme le maître vous battre? Et... Pour ne pas devoir vous tuer... On vous a cassé les jambes?

Le visage de l'hybride était sévère, elle réfléchissait à s'en faire péter les neurones, elle cherchait dans sa mémoire si l'odeur lui disait quelque chose, si elle était responsable des blessures de la jeune femme, par ce que pour elle, il n'y avait que cela qui causait la perte d'un membre, qu'on le casse pour qu'il ne serve plus.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 21 Juil - 13:30
L'histoire d'Izanami avait profondément bouleversé Leah, elle n'avait jamais entendu quelque chose d'horrible. Et pourtant, elle cherchait toujours à sauver les hybrides les plus meurtris par la vie...mais ces combats d'arènes...il y a toujours des êtres pour profiter de personnes sans défense ou loyales pour se faire de l'argent. C'était vraiment immonde ! Mais plus elle trouvait cela immonde, plus elle avait envie d'offrir une belle vie à cette belle hybride.

- Je le sais bien, Izanami, tu m'appartiens, enfin officiellement, tu seras mon esclave...mais jamais je ne te considérerais comme tel ! Je te laisserais autant de liberté que possible...je voudrais te montrer qu'on est pas tous comme cet homme à qui tu as appartenu et que tu peux connaitre le bonheur. Est-ce que ça t'intéresse ?


En apprenant que ses jambes ne fonctionnaient plus, Izanami eut une drôle de réaction. Se sentait-elle coupable ? C'était étrange, à la fois triste et adorable.

- Non, ça n'a rien à voir avec l'arène alors ne t'en fais pas. J'ai eu un...accident de voiture...assez grave, qui m'a coûté mes jambes...D'ailleurs, c'est un hybride qui m'a sauvé tu sais. Déjà que je ne les considérais pas comme des êtres inférieurs, mais j'en ai eu la certitude avec lui. Sans lui, je serais morte...enfin, lui ou elle, je ne sais même pas qui c'est, on m'a juste dit que c'était un hybride.


Depuis, elle cherchait cet hybride, elle tentait de le retrouver sans trop savoir pourquoi finalement...le remercier ? L'aider à son tour ? Si c'était un hybride sauvage, il avait peut-être besoin d'aide ? De toute façon, il lui avait sauvé la vie, alors elle voulait au moins le remercier ! Mais sans piste, ce n'était pas pratique pour le retrouver, où pouvait-il être ? Elle espérait au moins qu'il était toujours en vie et qu'il allait bien.
Revenant à Izanami, elle retira sa main de la cage pour lui permettre de se détendre. Elle comprenait que ce n'était pas un moment favorable pour les contacts...et elle aurait du s'en douter, la jeune hybride le lui avait dit après tout.

- A propos de mes jambes, même si je ne peux pas marcher, je me débrouille très bien dans la vie de tout les jours, donc tu ne seras pas obligé de m'aider, je ne te sors pas de là pour ça.

Elle préférait la rassurer sur son futur rôle, après tout, elle n'aurait pas un rôle d'aide-soignante auprès d'elle, bien au contraire.
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 21 Juil - 18:04
A la dernière affirmation de Leah, Izanami eut un petite rire de gorge, qu'elle réprima bien vite, se tassant sur elle-même, s'attendant sans nul doute à une punition quelconque. Réalisant que celle-ci ne venait pas, que Leah ne semblait pas en tirer ombrage, l'hybride se détendit à nouveau.

- Je n'ai pas d'yeux c'est vrai, enfin, pas d'yeux vraiment fonctionnel... Mais... L'hybridation qui me confectionna... Me donne certains avantages... Surtout dans l'eau... Pour vos jambes... Il faudrait retrouver cet hybride... Par ce qu'il a préservé votre vie même si il n'a pas pu sauver vos jambes...

Elle se tut un instant, ferma les yeux avant de secouer légèrement la tête, et sa chevelure, puis de pencher la première de coté.

- Je fus hybride de guerre... Hybride tueuse... La mort blanche... La lâche... La faible... Mais sachez le... Si j'accepte votre offre dame Leah... Et que je puis aider, je le ferais.

Elle huma l'air de nouveau, se tournant dans la direction du vendeur qui s'approchait, dont elle percevait les pas, avec une moue un rien dédaigneuse.

- Voila Iro qui arrive... Il m'a plus d'une fois fait des avances... Aussi... Je ne doute pas qu'une fois de plus il tente de faire dévier le choix d'une personne qui s’intéresse à moi vers quelqu'un d'autre qui est dans la même situation, mais qui lui plait moins...

Les derniers mots de l'hybrides furent dit dans un murmure, alors que les pas s'approchaient. Le vendeur était grand, plutôt bel homme, tiré à quatre épingle. Il s'inclina légèrement, ainsi qu'était la coutume japonaise avant de s'adresser à l'acheteuse potentielle.

- Bonjour mademoiselle, avez-vous pu trouver un hybride qui vous plaise? Nous avons de très bons hybrides utilitaires, qui pourraient vous rendre de grands services, ainsi, voyez ici cet hybride loup, grand , fort, docile et très bien dressé, au contraire de cette hybride de seconde classe qui ne pourra guère vous aider, aveugle qu'elle est.

Le vendeur eut un sourire commercial, pourtant, l'oeil attentif aurait remarqué l’œillade qu'il avait envoyé à Izanami, tout comme le ton méprisant sur lequel les derniers mots avaient été prononcés. Avant même que Leah eut répondu, il continua à faire l'inventaire des hybrides qui auraient pu avoir pour la jeune femme un attrait plus important, ou une utilité plus grande que celle avec laquelle elle discutait depuis quelques minutes. Izanami, de son coté, s'était refermée comme une huitre, la présence de l'importun semblant la mettre mal à l'aise.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 22 Juil - 14:12
Leah remarquait chaque réaction d'Izanami, enfin, elle tentait de toutes les voir, et à chaque fois, elle voyait une hybride traumatisée qui se préparait à recevoir une punition...C'était affligeant ce que l'homme pouvait faire sur une créature sans défense ! Elle trouvait cela tellement ignoble. Elle avait tellement envie d'aider cette femme dans cette cage, de la rendre heureuse, de l'aider à oublier son passé qui avait du tellement la faire souffrir !

- En parlant d'eau...as-tu un besoin particulier d'eau ? Je vis en appartement et je n'ai pas de piscine mais s'il faut, je pourrais essayer de t'acheter un petit bassin...


Elle n'avait pas une grande fortune mais pour le bien-être d'Izanami, elle était prête à faire un trou dans son budget. Elle travaillerait un peu plus au Karaoké...ce n'était pas un problème. Surtout qu'il fonctionnait vraiment bien en ce moment ! Alors qu'elle réfléchissait sur un moyen de gagner plus d'argent, elle entendit Izanami se traiter elle-même de lâche, ce qui la tira de ses pensées et la surprit.

- Tu n'es ni lâche, ni faible, tu es une jeune femme trahie et blessée, tout simplement. Mais très bien, on s'aidera mutuellement alors !

En entendant le vendeur approcher, elle soupira...ces personnes là ne laissaient jamais les clients tranquilles. Mais bon, au moins, elle pourrait sortir Izanami de là pour de bon. Sauf qu'il ne semblait pas du même avis...et elle comprenait mieux pourquoi après avoir eu l'explication de l'hybride.

- Je me fiche de savoir ce que vous avez d'autres comme hybride, comme ce loup, c'est Izanami que je veux et personne d'autre, est-ce que je suis assez clair ? Alors, sortez là de cette cage, tout de suite. Procédez à l'identification si ça n'a pas déjà été fait, faites moi signer les papiers et on s'en ira toutes les deux d'ici ! Et inutile de tenter de me faire changer d'avis !

Son ton avait été glacial, elle ne supportait pas les vendeurs comme celui-là. Il avait beau être agréable à regarder, cela ne signifiait rien puisque visiblement c'était un sale type ! Maintenant, elle n'avait plus qu'à espéré qu'il ferait ce qu'elle voudrait. Elle tourna la tête vers Izanami et lui adressa un bref sourire...oubliant sur le coup qu'elle ne pourrait pas le voir, avant d'écarter son fauteuil de la cage. Ainsi, l'hybride pourrait en sortir sans être gênée.
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juil - 12:51
Les yeux d'Izanami s'écarquillèrent sous la surprise alors que Leah lui demandait si elle avait des besoins 'particuliers' en eau... Que devait-elle répondre? Dire la vérité? Mentir... C'était un choix difficile, et une fois de plus Leah la surprit en lui trouvant des excuses pour ses actes passés. Fort heureusement, l'enquiquineur était arrivé pour qu'elle puisse esquiver la question de l'eau, puisqu'elle n'arrivait pas à statuer à ce sujet..

Nouvelle surprise d'entendre le ton résolu et froid de cette dernière après les jérémiades usuelles du vendeur. Elle ne voyait pas, mais le fait était qu'au silence qui suivit, elle savait que ce dernier était surpris, il avait après tout présenté ce qu'il jugeait les hybrides les plus beaux et les plus aisés à vendre, sans succès pour une fois.

Après un silence plutôt long, il y eut un bruit léger, suivit d'un son qu'elle connaissait, celui d'une clef qui tourne dans une serrure. Le vendeur, ravalant sa colère, du moins en apparence, oublia les règles élémentaires pour approcher l'hybride... Il y alla tout franc battant, tout en murmurant: '- Tu reviendras bientôt, les inutiles comme toi ne restent jamais bien longtemps hors d'une cage, et je te baiserais, crois moi!'.

Il avait utilisé un ton très bas, pour ne pas être entendu de la future propriétaire, mais si Izanami n'avait pas bougé devant son haleine puante, il n'en fut pas de même lorsqu'il voulu l'attraper à la gorge, le corps de l'hybride avait réagit de lui même, la main emprisonnée dans un étaux solide , les deux mains de l'hybride, d'un geste rapide, elle avait mis le vendeur à terre, et s'était mise en une superbe clef du bras qui se soldat par deux claquements secs, et les hurlements du dit vendeur qui insultait l'hybride dont les narines palpitaient. Elle finit pourtant par relâcher sa prise lorsqu'elle réalisa, se recula, se tassa même, ne doutant pas qu'elle allait rester là à présent.

La punition ne se fit pas attendre, le vendeur, furieux, se mit à la rouer de coups de pieds, si bien que le tintement de la porte, alors qu'une autre silhouette la refermait suite à ce qui venait de se passer, la silhouette avait tout observé, et attendait visiblement les réactions diverses. Cependant... Le rictus sur son visage n'avait rien d'engageant. Izanami murmura, sans même se plaindre des coups qui pleuvaient.


- Je... Je vous demande pardon... Dame Leah... Je... Je ne... Voulais pas...

Si elle se moquait de l'avis du vendeur qui continuait à frapper et tempêter, son bras pendant stupidement, il n'en était pas de même pour la jeune femme, qu'elle avait sans aucun doute déçu.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juil - 13:15
Leah ne réagit pas quand elle n'obtint aucune réponse à propos de l'eau, elle aurait tout le temps pour le lui redemander plus tard. Pour l'instant, tout ce qu'elle désirait, c'était sortir d'ici en compagnie d'Izanami, partir loin de ce vendeur qui ne lui inspirait aucune confiance. Il ne valait même pas mieux que l'ancien maître dont elle avait eu droit...Jusqu'ici, elle n'était pas très chanceuse quand même.
Néanmoins, le vendeur finit par ouvrir la cage et s'approcher de l'hybride. La jeune femme fronça les sourcils, méfiante...qu'est-ce qu'il allait faire ? Izanami était parfaitement capable de sortir seule de la cage.

- Je ne veux pas de collier ou de laisse alors écartez-vous d'Izanami...


Leah pouvait paraitre calme et son ton froid, mais elle bouillait intérieurement. L'inquiétude la gagnait, et elle avait eu raison de s'inquiéter...La situation dégénéra très rapidement. Le vendeur eut un geste déplacé que Leah ne vit pas, elle vit juste son bras bouger...mais elle vit surtout la réaction de l'hybride. Elle grimaça.

- Non Izanami ! Ne fais pas ça ! Il ne mérite pas que tu t'intéresses à lui, ignores le !

Trop tard, un crac résonna, signe que le bras était cassé. Et le vendeur était furieux. Il se mit à rouer de coups Izanami qui n'eut aucune réaction à pars se replier sur elle-même...Leah fronça les sourcils, ne remarquant même pas la personne qui venait d'entrer dans la boutique. Tout ce qu'elle voyait c'était que le vendeur brutalisait une hybride alors qu'il était le seul fautif depuis le début !

- Ça suffit ! Laissez-là tranquille ! Je vous interdis de la toucher, depuis le début vous ne faites que la chercher et c'était évident qu'elle allait réagir ! Vous n'avez eu que ce que vous méritiez ! Arrêtez !

Mais Leah se rendait bien compte que parler ne servait à rien. Elle avait peur pour Izanami, alors elle fit quelque chose de stupide. Elle avança à toute vitesse vers la cage, enfin aussi vite qu'elle pouvait, mais son fauteuil ne pouvait pas entrer dans la cage. La porte n'était pas assez large et surtout il y avait une marche...suffisamment haut qui la propulsa haut de son fauteuil. Elle agrippa le vendeur, tombant sur lui tout son poids et n'hésita pas une seule seconde pour tirer sur le bras blessé pour le faire cesser de frapper Izanami. Elle agissait sans réfléchir, sauf que maintenant, elle se retrouvait dans une situation bien embêtante, elle était dans l'incapacité de se déplacer, agrippée à un vendeur pour qu'il ne touche pas à une hybride.

- Izanami ? Ça va ?

Elle tendit une main pour tenter de l'atteindre mais elle était trop loin de quelques centimètres et elle refusait de lâcher le vendeur. Elle avait peur que si elle le lâchait, il recommence à être aussi violent qu'auparavant. Maintenant, est-ce qu'il allait s'arrêter alors qu'une humaine était aussi dans la cage ? Là, elle n'en était pas vraiment sure et elle ne pourrait rien faire pour se défendre à pars mettre ses bras devant son visage.
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juil - 13:34
Sofiya était de bien mauvaise humeur aujourd'hui, et c'est renfrognée qu'elle faisait le tour de ses possessions, afin de s'assurer que tout se passait bien, et que ses consignes étaient respectées. Au marché noir, tout se passait bien, ses gardes étaient de factions, et elle avait en eux une confiance totale, de même que dans les quelques petites animaleries qu'elle avait dors et déjà visité, cependant, la dernière allait lui laisser un gout amer en bouche.

Lorsqu'elle arriva, elle vit un vendeur s'approcher d'une des acquisitions faite voila peu, cas difficile, mais pas méchante puisqu'elle avait pu converser avec plus d'une fois sans anicroches. Cependant, le vendeur, un nouvel arrivant, lorsqu'il n'eut pas gain de cause se renfrogna, elle put clairement le voir, puis s'était approché de l'hybride enfermée pour parler, jusque là, rien d'anormal, ce fut la suite qui fut anormale, déplacée. Il avait attrapé l'hybride à la gorge, ce qui amena une moue froide sur les traits de la russe qui referma alors doucement la porte, sans bruit, alors qu'un 'crac' retentit, suivit d'un hurlement. Ça, c'était un bras cassé, ou pire encore. Alors que Sofiya s'approchait, le vendeur oublia une fois de plus les règles et se mit à frapper l'hybride. Le visage de la russe devint vraiment laid, pourtant, avant qu'elle n'arrive, la future propriétaire avait agit, et s'était jeté sur le malandrin, pour l'arrêter.

Sous la surprise, c'est ce qu'il fit, mais la colère froide de notre amie n'avait pas baissé pour autant. D'un geste, elle récupéra la jeune femme qu'elle réinstalla sur son fauteuil, aussi 'doucement' qu'elle le put en l'état, mais jamais vendeur ne fut plus surpris que celui qui se retrouvait à présent les pieds à dix centimètres du sol, une main d'acier serrant la gorge alors que la russe se dirigeait hors de la cage, avant qu'il ne vole au milieu des cages comme un vulgaire fêtu de paille.

Suite à cela, la russe parla.


- Veuillez excuser ces débordements demoiselle... Et vous, vous restez là, sans quoi, je jure de vous briser un à un les os, c'est clair?

Le peu de chaleur de sa voix avant fondu aux derniers mots, le ton étant nettement sépulcrale, si bien que le vendeur se le teint pour dit, blanc comme un mort. Alors seulement Sofiya se dirigea vers l'hybride, s'agenouilla et parla doucement, mettant tout sentiments de coté, pour lui demander comment elle allait, si elle n'avait rien de cassé. L'hybride se 'déplia' si l'on puis dire et se releva, lentement, le visage pourtant était en sang, et à n'en pas douter elle aurait des bleus, et peut être des fractures.

- Ta maîtresse t'attends, et mieux que cela, elle a pris ta défense, je crois que tu as trouvé quelqu'un qui prendra soin de toi comme il se doit Izanami.

A gestes lents, mesures, elle posa la main sur la tête de l'hybride et la guida vers la sortie. Elle reprit alors la discutions avortée avec Leah

- Vous allez bien mademoiselle? Pas de mal? Si vous tenez au bien être d'Izanami, avez vous une adresse ou vous faire livrer? Elle a quelques... Besoins qu'elle n'exposera jamais, elle est têtue, et au vu du préjudice subit, non seulement je vous offre le nécessaire, mais je m'assurerais que cet abruti paie pour chaque coup qu'il a osé porter.

Le regard qu'elle posa sur le vendeur était méprisant, aussi froid que la glace, ce fut au tour de ce dernier de se tasser pour se faire oublier.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juil - 13:55
La situation continua de dégénérer...car oui, visiblement c'était possible et Leah ne contrôlait absolument rien. Ce qui était compliqué quand on avait les jambes paralysées. Néanmoins, elle refusait de laisser Izanami seule, face à ce monstre. S'il le fallait, elle prendrait aussi des coups, elle n'hésiterait pas ! Enfin, comme si elle avait le choix...
Finalement, une inconnue entra dans l'équation et la souleva, la retirant de la scène pour la remettre sur son fauteuil. Qui était cette femme ? Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Qu'est-ce qu'elle allait faire à Izanami ?

- Ne faites pas de mal à Izanami !


A peine avait-elle fini sa phrase, que l'inconnue souleva, non pas l'hybride, mais le vendeur avant de le jeter hors de la cage. Mais qu'est-ce que c'était que cet endroit ? Elle regardait l'inconnue d'un air surpris, mais quand ses yeux rencontrèrent le vendeur qui semblait vouloir disparaitre, toute pitié disparut. Il n'était qu'un sale type qui méritait tout ce qui lui arrivait !
Et enfin, Izanami pouvait sortir de la cage, mais elle avait le visage en sang. Ce monstre ne l'avait pas loupé !

- Oh Izanami !

Avec douceur, Leah prit la main de la jeune hybride et la serra avant de la tirer doucement vers elle. Lentement, elle l'a prit dans ses bras, comme pour la consoler et la rassurer. Elle n'avait pas voulu que cela arrive et à peine cherchait-elle à faire sortir Izanami de sa cage que celle-ci se faisait frapper...

- Pardon Izanami...je n'ai pas su te protéger...

Elle s'en voulait, c'était une certitude, mais elle ferait désormais tout pour que cela n'arrive plus jamais ! Elle finit par relâcher l'hybride de son étreinte alors que leur sauveuse reprit la parole. Au vu de ses paroles, elle était certainement la propriétaire de ce lieu, elle avait l'air de connaitre l'hybride, le vendeur, les lieux...

- Bien sur oui, je vais vous la donner ! Et...merci pour tout.


Leah finit par retrouver son sourire alors qu'elle sortait de son sac, un crayon et une feuille, sur laquelle elle écrivit son adresse avant de la donner à la jeune femme. Elle se tourna vers Izanami.

- Alors, es-tu prête pour ta nouvelle vie ? On va commencer par aller voir un vétérinaire, c'est impératif, je ne veux pas que tu traines des blessures et encore moins des séquelles à cause d'un sale type !

Elle reprit la main de l'hybride et la serra, comme pour lui dire que maintenant elle serait là et pour toujours. Jamais elle ne l'abandonnerait. Elle serait toujours à ses côtés.
Messages : 126
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma petite fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juil - 16:49
Occupée qu'elle était à 'minimiser' les impacts des coups qu'elle recevait, Izanami ne réalisa pas même la présence toute proche de Leah, pas plus qu'elle n'entendit venir les pas qui s'approchaient rapidement. Elle réalisa cependant deux présences de plus dans la cage, puis, les coups qui cessèrent de lui tomber dessus comme la faim sur le monde.

Il lui fallut quelques instants cependant pour réaliser, reconnaître les voix: la première, c'était celle de Leah, qui semblait pour le moins... Choquée, la seconde, était celle d'une femme répondant au nom de Sofiya, celle qui l'avait achetée voila quelques temps et lui avait offert tout ce confort.

Ou était passé le vendeur? Elle ne l'entendait plus, ne le reniflait plus... mais elle renifla l'odeur de la russe alors qu'elle s'approchait de nouveau pour lui parler, doucement comme souvent. Elle lui expliqua ce qu'avait fait Leah, et lui affirma qu'elle avait trouvé une bonne maîtresse, puis elle avait conversé avec Leah.

Après s'être relevée, Izanami s'était trainée hors de la cage, quand bien même elle était confortable, avec une grimace éloquente, l'odeur de sang était forte sur elle, ses côtes et ses bras lui faisaient mal, tout comme sa hanche ou il était acharné, pourtant, elle faisait de son mieux pour n'en rien montrer.

A peine le premier pas fait, sa main fut prise en douceur, et on la tira, il ne fallait pas être devineresse pour comprendre que c'était Leah, d'autant plus avec les mots qui avaient suivit. Et une fois de plus, la jeune femme s'excusa de n'avoir rien pu faire, ce à quoi Izanami secoua la tête vigoureusement de droite à gauche.


- Vous... Vous avez fait dame Leah... Avec vos moyens, peu l'auraient fait... Il ne faut pas être désolée.

Peu après, la main fut lachée et un bruit de bic sur du papier lui parvint aux oreilles, il y avait un souffle non loin... Et à l'odeur... Une nouvelle moue lui parvint, alors qu'elle murmurait: 'Ca... Sent mauvais... Peut-être... Un de mes semblables... Sous la peur... S'est laissé aller...'

Elle ne l'avait pas dit en pensant à mal, tout comme elle ne pouvait pas imaginer que c'était le vendeur qui s'était souillé sous la peur que lui causait la présence de la patronne, il savait qu'elle n'avait aucune pitié, elle avait pu voir ce qui résultait des actes qui lui déplaisaient...

A la question suivante, de savoir si elle était prête, Azanami répondit par l'affirmative, d'une toute petite voix, et mit un temps avant de répondre vis à vis du vétérinaire, elle savait que c'était une dépense inutile... Puisque d'ici quelques jours on ne pourrait même pas imaginer qu'elle avait pris des coups.


- Dame Leah... Je suis prête à vous suivre mais... Il ne faut pas aller au vétérinaire... je n'en ai pas besoin... D'ici quelques jours... Je serais guérie... Pas comme... Lui... Il en a pour trois mois... Au minimum...

Si Izanami s'en voulait? Oui, mais pas pour le vendeur, elle l'aurait rendu tétraplégique sans hésiter, mais d'avoir montré ça... De n'avoir pas su cacher ce qu'elle est... De n'avoir su réprimer ses instincts, de n'avoir pas été capable de cacher son mauvais coté. Elle serra un instant la main de sa nouvelle maîtresse puis elle se dirigea, à tâtons, vers l'arrière du véhicule, prête à suivre les directives données, vers une nouvelle vie... Vers une autre cage qui au moins ne serait pas au prix des coups.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit