Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

TEST for Ashley J Winchester

 :: Contexte :: Registres :: Prédéfinis :: Tests pour les prédéfinis :: Tests Acceptés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 30 Mai - 13:14
Avec un enthousiasme peu courant, un fringant jeune homme, dont la longue chevelure blonde flotte au vent d’une course élégante, porte un sourire annonciateur d’une plaisante et distrayante énigme. Rien ne peut en effet ravir plus que la décence ne saurait excuser la morbide satisfaction d’avoir un meurtre à élucider. A sa décharge, voilà près de quinze jours que l’inactivité cérébrale avait commencés à impacter son moral et son caractère. Irascible et impatient, tous ne souhaitais qu’une chose, qu’un crime tordu soit commis afin de rendre vivable la compagnie de ce compagnon si exigent avec lui-même.
L’apparence, quelque peu négligée qu’il arborait, tranchait avec la qualité de sa tenue, dont on ne pouvait ignorer une prestigieuse provenance. Quant à ses chaussures, dont l’origine italienne qui en égalait le surcroit de qualité, ne convenaient guère à l’athlétique activité à laquelle se livrait le dandy britannique. Le regard aux couleurs d’un iceberg, très représentatives de l’inhumanité exhibée face à la détresse émotionnelle des parents de la victime, l’enquêteur sortait de sa boîte de pandore, révélant tout le détachement en énumérant les actes de cruautés infligés bien après la mort donnée sans concession.
Interpeller sur son attitude hautaine et très désinvolte par les représentants de l’autorité, ce cher Ashley affichait une incompréhension face à cette perte de temps inutile pour des convenances sociales avec de simples témoins, voir même de potentiels suspects. Il accompagna cet agacement d’une bref soupire, conscient qu’il était surtout toléré par la police officiel, qui n’appréciait guère l’ingérence de ce qu’elle considérait des enquêteurs amateurs et civil qui plus est !
Appuyant son acceptation à certaines conciliations sociales pour mener librement son enquête d’un petit geste de la main avant d’enfiler un masque de contrition feignant une gêne sur le peu de considération dont il a fait preuve jusque là.

« Permettez-moi d’excuser mon empressement à résoudre une enquête complexe, j’ai pu vous paraître insensible au malheur qui vous frappe, mais sachez qu’il n’y avait qu’un souci d’efficacité derrière mon apparente froideur. Je pense que vous tenez tout comme moi à ce que l’on identifie et amène à la justice l’auteur de ce crime abjecte ? »

Un sourire ironique et méprisant tombe sur la nuque du détective britannique, il sait que sa prestation de faux-cul se verrait aisément ‘oscarisée’ par les policiers qui connaissent le peu de considération réelle ressentit par ce nanti de rosbif. Oh, ne croyez pas que la police ne l’apprécie pas, car Ashley se détache tout aussi facilement des honneurs de ses réussites à cette dernière qu’il ne prête que peu d’importance à l’opinion que l’on porte à sa froideur.
Puis, comme happer par un détail que lui seul à remarquer, le rabatteur décrit sa position avec la simplicité et toute l’honnêteté qui font de lui à consultant fiable pour les autorités de l’île. Tournant autour de la victime, il ne porte pratiquement aucune attention aux horribles plaies baignant dans le sang pour ne s’attacher qu’au laçage et à l’étrange dépareillement des chaussures du cadavre. Remontant le long du pantalon en palpant les jambes très fines sans s’occuper des troubles que l’attroupement autour du corps affiche, tant il est inconvenant et bizarre qu’un homme en tripote un autre en public.
En vérité, pour le détective consultant, la victime serait une femme, une vache ou un singe, sa conduite serait exactement la même. Dans le brouhaha environnant, il arrive à comprendre que les policiers expliquent à la populace qui était ce gaijin ouvertement audacieux. Cela lui convenait parfaitement, même s’il pouvait entendre quelques sobriquets dont on l’affublait pour calmer la néfaste humeur.
Se redressant d’un trait, il gagnait une suffisance d’avoir percé le mystère, sans pour autant être pleinement satisfait de ses trouvailles..

« Il y a du potentiel, mais je manque d’élément pour avoir des certitudes… »

Il se retourne et fait face à un jeune officier de police auquel il a souvent affaire, sachant que la perte de son précieux temps sera moindre avec quelqu’un qui le connait lui et ses méthodes peu orthodoxes.

« Je vous serais gré de me tenir informé sur les résultats de l’autopsie et ceux des analyses des dépôts grisâtres sur les tempes du sieur Tashikawa…Vous connaissez mes coordonnées mail, je viendrai dès que vous les aurez obtenu »

Des yeux écarquillés accueillir cette décontraction bien optimiste à ce stade de l’enquête, puis, fronçant les sourcils, le jeune policiers se remémore l’intérêt du sieur Winchester à des marques sur les tempes de la victime qu’il n’avait lui-même pas remarqué. Jetant un rapide et soudain coup d’œil sur cet oubli pour confirmer l’aberrance de voir une chose que l’on observe pas…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 30 Mai - 13:26
*____*

Perso : j'adooooore Very Happy
Il est super ! Je valide !! ^^
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 30 Mai - 13:28
Marci...

Je poursuis mon appropriation avec la fiche, mais ça ne sera pas avant ce week-end. Wink
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Contexte :: Registres :: Prédéfinis :: Tests pour les prédéfinis :: Tests Acceptés-