Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Promenons-nous dans les bois

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Jeu 12 Mai - 11:15
Certains matins, Kyle se demandait encore ce qu’il fichait ici. Il avait fait l’armée et lâché l’affaire. Il avait bossé pour une SMP et lâché l’affaire. Et le revoilà encore à signer de nouveau pour un truc semblable. Heureusement, il faisait confiance à Akiro. Bon, il n’avait pas non plus signé un pacte de sang, se ce boulot lui déplaisait au bout d’un moment, il se cassait et fin de l’histoire. Mais il avait besoin d’une vie plus stable, c’était bien pour ça qu’il avait acheté cette petite maison, pour se forcer à avoir une ancre, un point d’attache. Cette île était nouvelle pour lui, tout était si différent ici et il n’était pas question que des hybrides, êtres étranges avec lesquelles il ne savait pas trop comment réagir. Certains n’y voyaient que des objets, d’autres des égaux et entre les deux, pas mal de nuances. Pour lui, il regardait pragmatiquement les choses, les hybrides sont des êtres intelligents dotés d’une sensibilité, avec tout ce que cela inclut en bien comme en mal.

Les rabatteurs étaient supposés être la solution pour que les mauvais côtés ne prennent pas le dessus, enfin, de ce qu’il avait comprit. Beaucoup de choses lui échappaient encore mais il n’était qu’un agent de terrain, un combattant d’intervention. Mais il n’y avait pas de mauvais côté à bosser ici. Déjà, le matériel, vu son passif et son expérience, on lui faisait confiance, il voulait telle ou telle chose ? Pas de soucis, son chef de section disait « Amen » a quasiment tout.

Aujourd’hui, il travaillait mais de sa propre initiative, plus précisément, il explorait un pan de la forêt, elle était immense, dense, le lieu idéal pour se cacher. Mais lui, il était chasseur à a base, ce genre d’environnement, il les maîtrisait. Mais pour cela, il fallait d’abord le connaitre, s’en imprégner. Il était donc partie en exploration, préparé et équipé. Des vêtements fonctionnels aux couleurs idéales pour être le plus discret, un sac à dos avec tout le nécessaire pour être autonome le temps nécessaire. Et avec l’armée, l’art de remplir un sac à dos efficacement, il avait apprit. En fait, c’était comme une partie de Tetris, si on alignait bien les objets, ils semblaient disparaitre comme par magie. Et il avait prit des armes aussi, une arme de poing bien sûr mais aussi une arme plus conséquente. Bon, pas un fusil de chasse mais pas non plus un fusil d’assaut. Il avait plutôt pour un pistolet-mitrailleur, bon compromis entre puissance de feu et encombrement vu ce qu’il faisait. Un modèle allemand performant et fiable, « Deutsche Quality » comme disait son vieux copain Rodolph.

Il marchait donc, ouvert à son environnement, observant les traces en tout genre pour essayer de comprendre l’écologie de cette forêt, ce qui y vivait et comment. Parfois, il trouvait des traces humaines et parfois, des traces qu’il n’avait jamais vues, des hybrides sans doute. Il allait devoir s’adapter et revoir ses méthodes pour ses créatures.

Soudainement, un bruit étrange… discrètement, il se plaque contre le tronc d’un arbre, les sens en éveil, l’instinct reprenant le dessus. Son doigt vient discrètement lever la sécurité de son arme, soyons prêt au cas où. Discrètement, il cherche d’où vient le bruit et ce qui l’a produit…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Mai - 11:43
Lore avait quitté Mirabel et avait réussi à passer la nuit dans un abri de fortune aux abords de la ville. Elle avait changé son pansement sur son flanc et avait pu constater que le saignement s'était stoppée. C'était une bonne chose car sinon elle aurait été obligé d'envisager des points pour refermer la blessure par balle qui l'avait frôlé sans trop de dégât.
Une nouvelle journée commençait donc et la jeune hybride avait faim. Le printemps était déjà entamé et l'idée de chasser un peu la tentait. Rien d'incroyable afin d'éviter sa blessure mais juste de quoi tenir un peu. Elle avait donc fait des collets de fortune puis s'en était allée vers la forêt.
Le soleil n'était pas encore debout qu'elle avait posé ses pièges puis elle s'était fait un abri de fortune en haut d'un arbre, bien que ce genre de lieu ne soit pas son fort. En effet la louve n'était pas une adepte des hauteurs et préférait de loin un terrier mais là, elle préférait passer au-dessus des radars humains et grand bien lui en fasse vu la suite des événements.
En effet elle dormit du sommeil du juste et se réveilla une fois la matinée bien entamée d'une façon peu agréable. En effet ce n'était pas le chant des oiseaux qui l'avaient éveillé mais celui de bruissements de la nature comme si une créature passait. La louve ouvrit ses prunelles lentement, ses oreilles remuant pour mieux cibler l'origine du bruit puis il y eut un "clic" qui la fit se redresser lentement. Une odeur vint lui chatouiller les narines et elle baissa les yeux de sa branche, distinguant un humain en contrebas qui regardait en direction d'un buisson derrière lequel se trouvait l'un de ses collets. Nouveau bruissement du buisson et Lore comprit.
Sans réfléchir elle bondit de son perchoirs, atterrissant juste à côté de l'humain en l'ignorant majestueusement puis sauta vers le buisson en grondant. Elle saisit sa proie qui se révéla être un lièvre plus que rondouillard et le libéra de son piège, fière de sa prise.
Puis elle réalisa alors qu'elle n'était pas seule et émergea de son buisson, les cheveux en bataille avec des brindilles coincés dedans. La jeune louve n'avait vraiment rien d'une fille bien élevée. Elle ressemblait à une sauvageonne avec son sweat sale où se trouvait une auréole de sang séché à l'endroit de sa blessure, le T-shirt dessous étant encore plus taché mais heureusement caché par le sweat. Pour le bas elle avait laissé tombé le jogging de la veille et avait mis un short court qui lui permettait de laisser sa queue visible ce qui était bien plus confortable pour elle. De plus elle se fichait des égratignures aux jambes dues aux ronces. Elle avait connu pire donc bon...
Elle toisa l'humain, habillé comme pour une chasse et l'observa un instant. Il était armé et ses oreilles se couchèrent un peu tandis que la méfiance apparue sur son visage halé. Elle leva le lièvre d'un geste sec pour le montrer au chasseur et lâcha simplement un :

"Il est à moi Ok ? Je viens de le capturer donc pas touche, si tu veux chasser, va voir plus loin."

Comme amabilité de bon matin, la jeune louve aurait pu trouver mieux mais il fallait avouer que c'était difficile pour elle d'être courtoise quand on savait qu'elle n'aimait peu les armes et encore moins les types avec des armes. Elle s'attendait à se prendre une répartie cinglante en pleine face mais à dire vrai elle s'en fichait vu qu'elle avait de quoi manger.
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Mai - 13:56
Kyle était sur ses gardes, les terrains d’opération lui avaient donné pour habitude de s’inquiéter pour rien plutôt que de prendre le risque de laisser passer une menace. Et finalement, il avait eu raison de venir en forêt, il était rouillé, il n’avait cherché que les menaces au sol mais n’avait pas pensé à lever la tête pour guetter une menace dans les branches. Une forme tomba à ses côtés, instinctivement, il leva son arme et la mit en joue mais comme ce n’était pas un excité de la gâchette, il ne tira pas, attendant d’avoir mieux identifié l’intrus.

Enfin, l’intruse plutôt, une forme féminine qui sauta dans un buisson pour en ressortir toute contente avec un lèvre à la main. Le bruit qui l’avait surpris devait être l’animal se débattant dans un piège. Cette dernière sembla enfin donner de l’importance à la présence de l’humain mais elle ne semblait pas être une menace directe, visiblement, elle ne se souciait que de sa prise. Elle tendit fièrement en l’air le léporidé avant de déclarer que c’était sa prise à elle. Kyle eut un sourire amusé et baissa son arme, bien qu’il reste sur ses gardes.

Pas de soucis, j’ai ce qu’il me faut pour manger de toute façon.

Les signes animaux sur son corps trahissaient clairement sa nature hybride. D’après la forme des oreilles et celle de la queue… il dirait espèce canidé, loup gris probablement. Elle portait des vêtements vieux et usés, son sweat avait connu des jours meilleurs et il y avait une tâche témoignant d’une blessure un peu ancienne, la sienne ou celle d’une autre personne. Quand au short qu’elle portait, ce n’était pas mieux et ses jambes trahissait qu’elle passait du temps dans le milieu forestier. Elle était humanoïdes, se comportait en partie comme un humain mais sa nature animale semblait parler elle aussi. Ou alors était-ce sa jeunesse ? De ce qu’il en savait, les hybrides étaient pour la plupart conçus directement à l’âge adulte, si cela se trouvait, il avait une jolie sauvageonne en face de lui qui avait l’âge réel d’une enfant en bas-âge. Bon, elle semblait vivre sa vie de sauvage alors il devait… quoi en fait ? Les procédures, il ne les connaissait pas bien, il avait tout à apprendre. Et autant s’attaquer à une chose à la fois, il allait essayer de prendre contact avec cette femelle et voir les renseignements qu’elle pourrait lui fournir.

Jolie prise, tu vis dans le coin ?

Demanda-t-il tout naturellement. Si elle avait des comportement de louve, alors il était probable qu’elle chasse sur un territoire défini et donc qu’elle vive dans les environs, enfin, à voir à quel point l’animal parlait par rapport à l’humain…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Mai - 14:59
Il la tenait en joue et cela déplaisait à la louve qui gardait les oreilles légèrement couchées même si son visage était enjoué. Elle observait le bipède, le trouvant quand même réactif et nerveux pour un simple chasseur. Il avait un quelque chose de plus ... sérieux et froid. La plupart des chasseurs venaient en plus avec des chiens ou d'autres bipèdes accro à la boucherie gratuite. Oui Lore n'aimait pas la chasse qu'avait les humains. Cette chasse qui les fait tuer d'autres animaux juste pour le plaisir. Elle, elle tuait pour manger et cela changeait toute l'approche de la chose de son point de vue.
Et puis les trois quart des chasseurs de l'ile étaient des ivrognes avec des fusils ce qui devait être bien plus dangereux que ce type qui lui semblait bien assez sobre pour éviter de presser la gâchette sous le coup de la surprise. Elle avait donc présenté son lièvre comme sa proie à elle afin d'éviter tout conflit alimentaire avec l'intrus qui eut un sourire en baissant son arme, détendant un peu la louve dont les oreilles se redressèrent afin de capter plus distinctement les paroles de l'inconnu.

Elle hocha la tête, ne distinguant aucune odeur de cadavre ou de gibier en sa direction, comprenant donc qu'il parlait de nourriture chez lui, écartant en partie la théorie du chasseur. Elle sortit du buisson et le regarda de haut en bas sans trop de gêne, son lièvre toujours vivant dans la main. Il portait une tenue qui lui rappelait les militaires vu les tons camouflages qui les ornaient, il avait un sac à dos, lourd semblait-il vu la pression qu'il exerçait sur ses épaules et puis cette posture aussi. Il semblait se connaitre et il respirait un petit quelque chose de ... professionnel, chose qui surprenait la louve.
Elle ne s'approcha pas trop et sentit le lapin la griffer. Alors elle saisit sa tête et son corps et effectua une rapide torsion de la nuque, tuant le petit animal de façon à ce qu'il ne sente rien. Elle passa ses doigts dans la fourrure encore chaude, regrettant de ne pas avoir la même en hivers, pensive pendant un court instant puis la voix de l'humain rompit le silence.
Les prunelles émeraudes de la louve se levèrent vers lui et elle lui fit un sourire aimable bien que ses yeux restaient encore distants. Elle regarda l'arme et répondit enfin.

"Non, je vis en ville même si j'ai grandi à la campagne. Je viens ici pour chasser ou pour reprendre mes instincts suivant les jours. Aujourd'hui c'est chasse comme tu peux le voir."

Elle leva le lapin mort et alla le poser sur le tronc de l'arbre à côté de l'humain. Puis elle commença à dégager le feuillage au sol afin de faire un feu sans embraser la forêt. Elle s'activait et même si ce n'était pas une pro elle prenait soin de ne pas faire trop d'erreurs, ne s'inquiétant pas de salir ses vêtements ou les mains. Elle jeta un regard à l'humain alors qu'elle préparait le foyer et demanda :

"Et toi alors que fais-tu là ainsi paré si ce n'est pas pour la chasse ?"


Elle se doutait de la réponse mais préférait en avoir le coeur net. Si c'était un psychopathe ou un rabatteur, elle savait qu'elle devait éviter de faire la fille effrayée histoire de ne pas paraitre suspecte ou pire de passer pour une proie ou victime potentielle. Aussi s'affairait-elle en repensant à la descente dans son abri la veille.... Quel période de merde. Sérieux depuis sa soirée avec les filles, tout semblait lui signifiait qu'elle allait payer cher ce moment de bonheur... La louve se disait que parfois, la vie était une vrai salope et que si Dieu il y avait et bien c'était un putain de sadique !
En entendant elle devait se contentait de préparer son feu pour ensuite cuisiner le lièvre et le manger tranquille tant que la matinée n'était pas trop entamer et qu'il n'y avait personne pour l'ennuyer hormis Mr Treillis et regard de fusilier.
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 14 Mai - 12:26
Les deux se regardèrent l’un et l’autre un petit instant avant de parler, lui observait sa tenue, ses parties animales qui se mariaient plus harmonieusement à son corps qu’il ne l’aurait cru. Elle, elle le regardait de pied en cape, elle avait l’œil vif et semblait assez observatrice. Elle avait une intelligence bien humaine et sans doute des instincts animaux plus développés que ceux d’un humain. En même temps, l’instinct chez Kyle était supplanté depuis longtemps par la tactique et les réflexes de soldat professionnel. Elle acheva son lapin de façon nette et précise. En revanche, tordre le coup comme ça d’un lapin remuant nécessitait certes de la technique mais aussi de la force, elle était donc plus forte que ce que sa carrure laissait supposer. Il finit par baisser son arme et elle s’approcha un peu de lui, ce n’était qu’une jeune femme qui chassait à manger. Malgré tout, elle restait méfiante, un peu distante et encore sur ses gardes, ca se voyait à ses yeux et sa posture. En même temps, il l’était aussi, par réflexe, il ne connaissait rien d’elle ou de son espèce après tout. Notre homme commença donc la conversation de manière banale et elle se présenta comme une citadine qui aimait se ressourcer dans les bois.

Je vois ça… jolie prise d’ailleurs, tu permets que je t’aide pour le feu ?

Kyle avait de l’expérience en matière de survie forestière, faire un feu discret et sans danger, il savait faire. Il aida donc la jeune femme en lui trouvant les cailloux suffisant pour faire un foyer sûr. A son tour, elle lui demanda ce qu’il faisait ici.

Comme toi, je suis un citadin qui aime profiter de la forêt. Je chasse parfois aussi mais ce n’était pas le but aujourd’hui, je suis en exploration pour découvrir les lieux. Je suis arrivé sur l’île il n’y a pas si longtemps, j’ai besoin d’apprendre à la connaitre. Et comme j’ignore tout des dangers qui m’attendent ici, j’ai préféré ne pas prendre de risque.

Dit-il en tapotant sur son pistolet-mitrailleur MP5. Peut-être que s’assoir autour d’un feu permettrait de briser la glace… sans mauvais jeu de mot.

En fait, je n’ai jamais eu l’occasion de discuter avec quelqu’un comme toi. Une hybride je veux dire. Je vous trouve… fascinant. Je viens de l’extérieur, ce que je connais de vous ne tient que de la rumeur. Dis, accepterais-tu de faire la conversation avec moi ? En échange, moi et mon super couteau de chasse, on t’aide à dépecer proprement ton lapin, ça te convient ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 14 Mai - 15:40
"Merci et oui si tu le souhaites."

Elle venait d'accepter l'aide de l'inconnu, préférant le voir s'activer près d'elle et ainsi l'avoir à l'oeil plutôt que lui la surveille sans lâcher son arme. En effet, la jeune louve gardait un mauvais souvenir des armes à feu, le plus récent étant encore visible sur son flanc. La plaie n'était pas fermée et même si elle ne saignait plus trop, elle préférait éviter une nouvelle fusillade. L'avantage est que l'inconnu ne voyait pas la plaie donc ne savait pas sa faiblesse, les taches de sang sur ses vêtements pouvant passées pour de vieilles traces.
Elle s'attelait à la tache de dégager la zone du feu de camps puis récupéra du bois et de quoi lancer le feu tandis que l'inconnu cherchait des pierres. Elle le questionna à son tour sur les raisons de sa présence ici et de son arme. L'homme déclara être un citadin et qu'il venait d'arriver sur l'île. Lore redressa la tête en remuant des oreilles, curieuse tout en l'observant. Ainsi il connaissait le monde extérieur ? Intéressant. Cependant l'idée d'un mec innocent allant en forêt avec une arme sonnait quand même bizarre mais elle préféra ne pas insister.
Une fois le feu lancé, elle alla chercher le lapin et le posa sur une pierre plate afin de le dépecer mais le jeune homme prit la parole, reconnaissant ne rien savoir sur ceux de son espèce. La louve reporta une nouvelle fois son attention sur lui et eut un sourire en lui faisant signe de prendre place près d'elle.

"Bien sûr, je peux te dire ce que je sais sur les miens même si au final nous sommes tous aussi différents que vous autres humains. Par contre je me permet une remarque, ton arme je ne suis pas sûr que ce soit légale de la promener ainsi... Juste pour infos..."

Elle l'observa une nouvelle fois, comme pour essayer de voir s'il était digne de confiance ou non. Le fait qu'il soit armé lui laissait penser que non, aussi préféra-t-elle la prudence.

"Après avec les événements récents en ville, peut être que certains hommes doivent se montrer prudents avec les révolutionnaires qui rôdent mais même pour eux, je ne pense pas qu'ils iraient s'amuser à tuer un humain juste parce qu'il se promène... M'enfin je les connais pas donc j'en sais rien."


Elle alla chercher une branche afin de faire rôtir le repas et commença à bricoler un truc, laissant le soin à l'inconnu de finir de dépecer le lièvre. Elle le regardait faire, trouvant qu'il s'en tirait vraiment pas mal. Il respirait l'homme d'expérience et ainsi paré, il était impressionnant. C'était un peu le genre de type que la louve préférait fuir si elle se retrouvait face à lui.

"Au fait, moi c'est Lore."


Elle venait de lâcher son surnom, gardant pour elle le prénom complet tout en finissant sa broche de fortune et le regarda en souriant.

"On se le partage ce lièvre ? Au moins pour te remercier du coup de main."
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 15 Mai - 19:58
Il y avait encore de la méfiance et s’était parfaitement normale, au fond, ils n’étaient que deux étrangers l’un pour l’autre. Kyle était certes bien armé mais il compensait avec une certaine sympathie et le sourire. Quand à la jeune femme, il doutait un peu d’elle, il ne la connaissait pas et elle ressemblait plus à une sauvageonne qu’autre chose. Mais au moins, elle accepta son aide, elle n’était pas complètement hostile à sa présence. Alors qu’elle s’apprêtait à dépecer sa proie, avec quel instrument d’ailleurs ? Kyle reprit la parole et lui proposa son aide si elle acceptait de lui faire un peu la conversation, il avait avoué venir de l’extérieur et souhaitait connaitre plus de choses sur les hybrides. Elle lui fit une petite remarque qui le fit sourire et il lui répondit tout en se mettant au travail sur le lapin.

C’est là que le bas blesse, cette île n’est pas vraiment un pays, c’est la propriété privée d’une société située dans les eaux internationales, la législation ici est encore très bâtarde, les trois quarts des lois semblent avoir été fait pour la gestion des hybrides, ca ressemble plus à un règlement intérieur de société qu’on aurait bricolé, du coup, elle est pleine d’approximation et de vide juridique, personne ne pourrait me dire quoi que ce soit parce que je me balade armée en pleine forêt.

Tout en lui parlant, il s’était mis à dépecer et vider le lapin, ses gestes trahissaient une méthode sûre et efficace, il était chasseur depuis son enfance, il avait apprit les bons gestes. D’autant que lui, il n’était pas un chasseur stupide tuant pour le sport et le trophée, il respectait ses proies et mettait un point d’honneur à chasser des animaux qui se mangeaient. Ce n’était donc pas le premier lapin sauvage qu’il préparait.

Et puis, je suis militaire à l’origine, je l’ai été pendant une dizaine d’années. Je suis sans doute bien moins dangereux avec cette arme que le premier rigolo venu.

Ses gestes trahissaient aussi sa nature d’homme d’arme professionnel, méticuleux et organisé, du genre à ne pas agir sur l’impulsion tout en sachant prendre rapidement des décisions efficaces. La jeune femme se présenta ensuite, disant s’appeler Lore, vu qu’il ne connaissait pas la norme en matière de noms d’hybrides, il ne tiqua pas plus.

Enchantée Lore, moi c’est Kyle. Kyle Crescent. Tu m’excuseras de ne pas te serrer la main par contre.

Dit-il en désignant ses mains pleines de sang de lapin. Lapin qu’elle lui proposa d’ailleurs de partager, ce qui tira un sourire à notre homme qui était content d’avoir un peu plus briser la glace.

Je me verrais mal refuser l’invitation à déjeuner d’une si charmante demoiselle. Ha ! Et le repas est prêt pour partir à la cuisson.

Il présenta le lièvre parfaitement dépecé et vidé, prêt à se faire griller.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 17 Mai - 11:31
L'inconnu semblait s'être renseigné sur les lois de Togi par rapport aux ports d'armes car il n'avait pas l'air de s'inquiéter de croiser la police. La louve en revanche se retint de lui dire qu'il n'aurait pas peut être autant d'amabilité face à des révolutionnaires qui le prendraient surement pour un rabatteur...
Ensemble ils préparèrent le repas et la louve put constaté qu'il avait le coup de main. Était-il un chasseur ? Il en avait tout l'air. Ses gestes étaient clairs, nets précis, rien à redire. Lore n'avait pas autant de dextérité à la tâche mais elle le compensait par un estomac à tout épreuve. Elle, elle se contentait de retirer la peau et faisait cuire le reste, nullement inquiétée par le goût ou risque digestif. C'est donc une première pour elle de voir un humain faire et elle l'observait tout en l'écoutant.
L'humain déclara aussi être chasseur et la louve eut un sourire se disant que c'était assez marqué dans sa façon d'être. Il était très méticuleux et appliqué et même si son visage avait l'air aimable, il restait quand même un quelque chose de ... militaire en lui. L'hybride n'aurait su dire quoi. Ce n'était qu'un air après tout. Puis vint le tour des présentation et la louve lui fit un sourire à sa remarque en constatant ses mains pleine de sang.

"Ne t'en fait pas, les miennes ne sont pas impeccable non plus..."


Elle frotta ses mains, les essuyant du mieux qu'elle put et prit le gibier qu'elle embrocha et posa sur son trépied de fortune afin qu'il cuise. Puis elle reprit place à côté de l'humain en regardant le feu, pensive.
En effet elle se demandait ce qu'un ancien militaire venait faire ici. Et puis là encore elle trouvait ça vraiment étrange de trainer en forêt avec une arme. Après elle trouvait les armes aberrantes de toute façon, jugeant cela dangereux et déloyal. Mais bon elle devait avouer que sa vision des choses étaient étranges, peut être était-ce dû à ses gènes d'animaux qui lui disaient que le seul combat méritant étaient celui du corps à corps où les animaux usent de leurs armes naturelles...
Elle chassa ses pensées bien étranges et reposa ses prunelles sur Kyle avant de le questionner.

" Et que fait un ancien militaire ici ? Tu es à la retraite ou tu bosses dans un autre secteur ? A moins que tu sois venu pour découvrir les fameux hybrides de Togi...."

Elle lui fit un sourire amusé et observa le lapin qui cuisait afin qu'il ne brûle. La cuisine sauvage n'était pas son fort mais comme à son habitude, elle se débrouillait. Elle était de ses hybrides qui agissent même s'ils risquent d'échouer. Il fallait bien un début à tout non ?

"Et ses questions alors ? Que souhaites-tu savoir ?"
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mai - 9:44
Bon, en même temps, un révolutionnaire qui le trouverait et le prendrais pour un rabatteur n’aurait pas spécialement tord mais mal lui en prendrait de s’attaquer à lui. Kyle avait quand même eu le temps de se renseigner sur les profils génériques de ces soi-disant révolutionnaire et de la plupart des forces de sécurité de l’île. En gros, le jour où ce sera un soldat professionnel, bien entrainé et bien expérimenté qui leur rentrera dedans, cela risquera de leur faire tout drôle. D’ailleurs, il s’étonnait depuis le temps que les dirigeants de Togi n’aient pas encore choisi la solution d’engager une SMP pour disposer d’une vraie force armée, autant dire que le jour où ils le feront et qu’une bonne centaine de soldats compétents débarquera sur l’île, certains auront intérêt à sévèrement serrer les fesses…

Mais bon, ils étaient loin d’en être là, pour l’instant, cette louve l’intéressait plus, alors autant parler avec elle autour d’un bon gibier, fraichement découpé et prêt à aller sur le feu. Malgré sa méfiance envers lui, elle semblait se montrer petit à petit plus chaleureuse.

On a l’air malin avec nos mains pleines de sang.

Dès qu’elle eut finit de la mettre à la broche, Kyle lui tendit un tissu pour qu’elle puisse s’essuyer, il ne restait plus qu’à attendre que pampam soit à point pour la dégustation. La jeune femme lui posa ensuite quelques questions sur ce qu’il était et il y répondit bien tranquillement.

Techniquement, je suis à la retraite de l’armée depuis longtemps, jusqu’à il y a peu, je bossais pour une SMP.

Connaissait-elle seulement cet acronyme ? Bon, au pire, elle lui demanderait.

Je l’ai quitté il y a peu. Je suis venu sur l’île à l’invitation d’un pote qui a travaillé dans la même SMP que moi. Et comme dans le privé, je suis chasseur depuis tout petit, je me suis dit que j’allais en profiter pour explorer un peu les lieux. L’arme, c’est pour ma protection, après tout je ne connais rien de cette île mais je sais qu’il y a quelques troubles, mieux vaut être prudent.

Techniquement, il ne lui mentait pas, tout ce qu’il disait était vrai, il gardait juste pour lui son statut de rabatteur. La jeune femme était encore méfiante, il ne voulait pas l’effrayer inutilement. Elle lui laissa ensuite l’opportunité de poser ses questions.

Hmm… Je ne suis pas sûr que les questions que je pourrais poser soient pertinentes. A la place, tu veux bien simplement me parler de toi ? Je ne te demande pas de me raconter ta vie ou tes secrets. Juste de me parler… de ce que tu ressens à être ce que tu es. Toi qui est à la fois humaine et animale, comment vois-tu les choses ? Comment vois-tu ton environnement ? Quels instincts suis-tu ou non ? Vu que nous sommes tous les deux des chasseurs, ce sera peut-être plus facile d’apprendre par comparaison. Enfin, bref, parles-moi simplement de ce que tu veux…

Kyle avait encore cette forme de curiosité innocente, presque enfantine. Il souhaitait sincèrement comprendre ce qu’étaient les hybrides, il avait entendu beaucoup de choses, positives comme négatives mais il devait se faire sa propre idée…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 24 Mai - 17:06

On a l’air malin avec nos mains pleines de sang.

La louve eut un sourire, amusée par son propos et accepta volontiers son chiffon afin de s'essuyer les mains un peu mieux. Elle s'était installé à côté de lui, encore méfiante à cause de l'arme mais aucunement antipathique pour autant. Cependant elle avait toujours eu un certaine malaise face aux armes à feu et elle ne le cachait pas. Mais cet humain ne semblait pas mauvais pour autant alors elle lui faisait un peu confiance. Après tout il semblait pas attendre de faveur de sa part ou quoi que ce soit donc elle ne voyait pas de raisons de tenir des distances. Et puis quand bien même, il lui sauterait dessus, elle saurait l'accueillir comme il se doit : avec crocs et griffes.
En attendant elle le questionnait et écoutait ses réponses qui faisait naître de nouvelles interrogations.

"SMP ? Qu'est-ce ?"

Elle écoutait ses réponses, curieuse de savoir ce qu'il y avait au-delà de cette terre où elle était née. Puis elle lui proposa de la questionner vu que c'était ce qu'il désirait à la base. Pourtant Kyle lui avoua qu'il préférait que ce soit elle qui parle. Il voulait son point de vue sur sa vie et ses sentiments. La louve fit une mine surprise, trouvant que c'était une drôle de façon de faire la discussion, surtout face à un inconnu dont elle savait peu de chose. Elle l'observa un instant, ne sachant pas trop quoi faire puis poussa un léger soupir en se détournant, fixant le feu en réfléchissant.

Qu'y avait-il à dire ? Parler de sa vie ? Ce serait reconnaitre sa condition à un inconnu... Déjà ce serait une chose qu'elle comptais mettre sous silence pour le moment. Après tout elle ne le connaissait pas donc bon... Elle poussa un nouveau soupir en faisant une moue ennuyée, cherchant quoi dire puis finalement, prit la parole doucement, pensive et pesant ses paroles.

"Je suis née en élevage et non pas en laboratoire. Mes éleveurs étaient des gens gentils qui prenaient soin de leurs hybrides. Ils voulaient des loups gentils et loyaux et quand je suis née, ils étaient fiers et heureux. Ils m'ont bien élevé. Je les aimais beaucoup. J'ai été adopté jeune car j'étais mignonne....."

Elle se tut un moment et son visage s'assombrit. Elle déglutit difficilement, essayant de ne pas trop repenser à cette partie de sa vie puis reprit.

"Quand on est un hybride on doit se soumettre, quoi qu'il en coûte. On doit satisfaire celui ou celle qu'on sert qu'il soit bon ou non. C'était ce que j'avais appris et c'est ce que j'ai fait......"


Elle se tut une nouvelle fois. Elle ne savait comment poser la suite mais elle essaya.

"Mon maitre était un monstre, pas un homme. Il n'avait pas de limite, pas de respect, par d'amour. Chaque occasion était bonne pour me maltraiter, me battre et me dire que je n'était qu'une merde. Il se servait de moi pour satisfaire ses pulsions puis user des bons mots pour me faire tenir... Il pouvait se montrer gentil mais ce n'était que pour mieux conserver son contrôle..... A vos yeux, aux yeux des hommes nous valons moins que des animaux car c'est vous qui nous avez créé. Pourtant nous avons aussi des sentiments, des envies, des rêves et des souhaits... La seul chose qui nous différencie au final c'est que je suis un louve aussi...."

L'hybride posa son regard sur le jeune humain. Elle se foutait de ce qu'il pensait, qu'il ait pitié ou dégoût, qu'importe. Elle posa une main sur ses oreilles et les caressa, sentant sa fourrure sur ses doigts. Elle les bougea, les couchant et les relevant comme pour appuyer ses dires.

"J'ai des oreilles et une queue. Après je pense avoir aussi des instincts de loups. J'ai un bon flair et m'en sers pour traquer mes proies. J'ai aussi des crocs plus que des dents et je tiens bien la distance en course. Mais après je ne pense pas être différente.... Quand à mon instinct, je le suis car c'est ce qui m'a permis de rester vivante pendant tout ce temps... tout simplement..."


Elle haussa des épaules et reporta son regard sur le feu, laissant le silence se poser. Elle repensait à tout cela et aux questions du jeune homme. Ce qu'elle ressentait à être ce qu'elle était... Lorelaï ne savait trop quoi dire. Elle lui avait donner son point de vue sur les hybrides même si elle ne s'était pas trop attardée dessus, pourtant elle avait tant de choses à en dire. Mais ouvrir son coeur à cet homme était-ce un risque ? Elle reporta son regard sur lui un instant avant de le détourner à nouveau comme pour fuir ce qui passerait dans ses yeux à ses paroles.

"Ce que je pense de ma condition.... Et bien je ne sais pas. Enfant j'étais fière de servir mon maitre. Je voulais le rendre heureux. C'était mon souhait le plus cher. Mais aujourd'hui j'étais naïve de me dire ça. Car sans respect, il ne peut y avoir de bonheur pour nous, ni même de confiance. Je ne haïs pas les humains, ni ne les aime. Je me contente de vivre et d'être heureuse de ce que je suis....."

Elle eut un sourire en pensant à tout cela. Être heureuse... Elle l'avait été et elle se sentait bien aujourd'hui mais elle se demandait si elle le serait pleinement sans maitre ou compagnon. Cela faisait déjà longtemps qu'elle marchait seule sur la route de sa vie et elle ne savait pas si elle serait capable d'être à nouveau proche de quelqu'un. Elle se sentait trop apeurée à cette idée pour l'envisager et peut être aussi trop fière. Et pourtant elle savait au fond d'elle que c'était un de ses souhaits et c'était cela qui la faisait sourire. Encore aujourd'hui elle avait ce foutue rêve d'enfant....
Elle eut un sourire triste et reposa ses yeux sur Kyle et demanda :

"Tu veux savoir autre chose ?"
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 28 Mai - 9:56
La louve était plutôt ouverte à la conversation, cela lui faisait plaisir, elle était finalement bien sympathique, ou alors elle cherchait au fond d’elle quelqu’un à qui parler. Elle était curieuse aussi, à peu près autant que lui l’était d’elle. Même si la question qu’elle posait était en fait très courante, la plupart des gens ne connaissaient pas les SMP.

Une Société Militaire Privée. Ca fait plus poli que de dire mercenaires. En gros une société qui engage d’anciens militaires pour offrir des prestations de sécurité armée à certains pays ou organisations, le tout encadré par une législation internationale. J’ai travaillé pour l’une d’entre elle pendant un temps, ça payait mieux que l’armée et c’était moins hypocrite mais j’ai finit par me lasser de ca aussi.

Maintenant que Kyle avait répondu à sa curiosité, c’était à son tour de satisfaire la sienne. Il l’écouta alors attentivement. Plutôt détaché, il ne lui offrit ni pitié, ni dégoût, juste une oreille attentive qui l’écoutait. Quand elle eut finit, il s’était déjà fait une bonne idée à lui.

Non Lore, pas besoin d’en dire plus.

Il se laissa aller en arrière, croisant les bras sous la tête pour s’appuyer, avant de lâcher un rire qui était plutôt anormale au vu du discours de la louve. Mais à bien écouter, ce rire avait quelque chose de grinçant.

Je vais t’avouer un truc. Nous les humains, nous sommes vraiment une belle bande d’abrutis qui répétons les mêmes erreurs.

Il s’installa un petit mieux, histoire d’être plus confortable et recommença à parler.

Tu sais, il y a quelques siècles, les européens déportèrent massivement beaucoup d’africains pour en faire des esclaves dans les colonies des Caraïbes et d’Amérique. A l’époque, on se servait du racisme pour justifier, voir parfois de la religion, certains prêtres chrétiens allaient même jusqu’à dire qu’ils n’avaient pas d’âmes et que c’était justifié, de l’hypocrisie en boîte oui.

Et en prime, Lorelai gagnait un petit cours d’histoire rapide mais ce n’était pas là où Kyle voulait en venir.

Et la même chose se reproduit ici, on prétend que les hybrides ne sont que des animaux imitant les humains, qu’ils ne sont que des créations artificiels pour justifier d’en faire des esclaves. Vous les hybrides n’auriez jamais du voir le jour en premier lieu, mais ne te trompes pas, je ne souhaite pas votre extermination. Ce que je veux dire, c’est que la technologie qui vous a donné naissance est révolutionnaire, cette science auraient pu faire de grands progrès à l’humanité, à la place, des crétins ont préférés s’en servir pour jouer aux dieux et créer les esclaves de leurs fantasmes. C’est un pouvoir que l’humanité ne doit pas avoir, elle n’est pas assez mâture pour ça.

Kyle avait finalement un point de vue bien piètre de sa propre espèce mais après plus de dix ans sur des zones de conflits, on ne pouvait plus dresser un constat positif.

Quand je te parle, je n’ai pas le sentiment de parler à un animal savant, je parle à une jeune femme avec son vécu, son histoire et ses sentiments, le fait que tu ais des oreilles et une queue de louve ne change pas ça. A la limite, ca te donne un petit charme sauvage.

Dit-il en se redressant pour manger ensuite un morceau de lapin avant de se retourner à nouveau vers Lorelai.

D’ailleurs, j’aimerais te demander un truc. Est-ce que tu me permettrais de caresser tes oreilles de louves et ta queue ? J’avoue que ça titille ma curiosité.

Et au moins il demandait poliment, car ça lui donnait vraiment envie de les caresser pour voir à quel point c’était doux.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 29 Mai - 10:27
La jeune louve l'écouta lui expliquer ce qu'était une SMP et comprit que cet homme avait dû surement voir de nombreuses batailles. Peut être était-ce la raison de la présence de son arme en ces lieux pourtant si peu dangereux aux yeux de l'hybride. Elle se dit que quand on affrontait des situations à risque, on devait conserver des instincts de survie. Pourtant Kyle semblait rester un homme très ouvert et il la laissa parler de sa vie.
Lorelaï prit donc la parole ne sachant pas trop quoi dire et commença donc au début de sa vie, parlant de ses éleveurs puis d'un de ses maîtres. Elle ne voulut pas trop entrer dans les détails, d'une part car c'était trop personnel et puis aussi parce qu'elle ne voulait pas ressasser cette période sombre qui l'avait déjà suffisamment marqué. L'humain accueillit ses paroles sans faire d'effusion de sentiments ce dont la louve le remercia intérieurement, peu douée pour ce genre de choses.

Alors qu'elle achevait ses propos, elle entreprit de retirer un peu de lapin qui semblait cuit et le partagea avec Kyle puis mangea alors qu'il prenait à son tour la parole en lui disant que c'était bon. La petite hybride pensa un instant qu'elle avait trop parlé d'elle et craignait de l'avoir ennuyé mais non, elle avait tort. Il s'installa un peu mieux alors qu'elle se tournait vers lui en penchant la tête, curieuse.
Le mercenaire prit alors la parole, lui parlant des humains, en faisant un portrait bien triste et pessimiste, parlant d'un fait de leur Histoire dont elle ne savait que peu de chose au final. Ainsi donc ce n'était pas la première fois que les humains mettaient d'autres créatures au rang d'esclave ? Lore était un peu déçue de l'apprendre, cela sonnait comme une mise en garde. Si les humains faisaient des erreurs et ne pouvait que les répéter par la suite était-ce parce qu'ils étaient l'origine du mal ? Elle ne voulait pas trop y croire. Il y avait des humains bons quand même...
Kyle par exemple semblait être une personne franche avec une approche sur les hybrides qui semblait égalitaire et respectueuse. La louve se disait que s'il y avait plus de personnes comme lui, les hybrides n'aurait peut être pas un tel rang.

Quand il parla de ses attributs, elle eut un petit rire amusé, affichant un sourire franc et doux. Son visage s'éclaira un instant et malgré son air de sauvageonne, elle parut belle. Ses prunelles étaient posés sur cet humain et elle l'écoutait, le trouvant simple et droit. Elle l'appréciait bien et avait envie d'en savoir plus autant sur lui que sur ce qu'il savait du monde d'au-dehors.
Mais alors qu'elle allait le questionner à nouveau, ce fut lui qui lui posa une question qui la surprit. Elle se redressa un peu, sentant ses joues se teinter de rouge sur le coup de la surprise. Elle trouvait la demande bizarre et un peu étrange. Elle ne savait trop quoi répondre. Était-ce approprié ? Elle n'en savait trop rien. Elle observa un instant Kyle, essayant de voir si c'était une demande innocente ou pas. Il n'affichait aucun désir déplacé et la louve déglutit puis lentement elle se rapprocha de lui afin d'être à porté de main, couchant un peu les oreilles. Elle n'était plus habituée à se laisser toucher comme ça, de son plein gré, et ça lui faisait tout drôle. Elle pencha un peu la tête, ses cheveux cachant son visage et répondit.

"Va-y."

Elle eut un frisson au toucher, sentant de vieilles émotions remonter. Sans se rendre compte des caprices de son corps, sa queue commença à remuer doucement. Elle appréciait ce contact tout en la gênant. Ça faisait tant de temps qu'elle n'avait pas eu de contacts humains que ça la chamboulait comme une adolescente et cela l'agaçait un peu. Sérieusement elle n'avait pas quinze ans. Elle se dit qu'elle pouvait quand même faire preuve de contenance et décida de reprendre la parole, histoire de refouler un peu l'envie de réclamer plus.

"Dis Kyle, tu n'as pas de famille ? Tu sembles avoir beaucoup voyagé et appris mais tu n'as jamais eu l'envie de trouver une meute ?"

Elle releva un peu la tête pour le regarder, curieuse. Elle se dit que c'était peut être trop personnel comme question mais malgré tout elle se la posait. En effet l'humain était plus âgé qu'elle. Il était en âge d'avoir des enfants et une femme non ? Après peut être que son travail lui avait pris son temps et sa vie qui sait... Ou peut être qu'il n'avait pas trouvé celle qu'il cherchait... ou celui qu'il cherchait. Après tout les humains aimaient parfois ceux du même sexe. Elle attendit de voir s'il allait lui répondre et posa une nouvelle question.

"Le monde est grand au-delà de Togi ? Comment est-ce ?"

La louve reprit un peu de lapin et reporta son attention sur l'humain, restant près de lui comme une enfant près de son père, avide d'avoir son histoire du soir. Elle l'observait avec cette curiosité qui la caractérisait si simplement. Lorelaï rêvait de quitter l'île pour voyager et découvrir le monde. Elle ignorait si cela venait de son instinct nomade de louve ou si c'était aussi un trait de caractère humain de tant vouloir bouger mais au final elle s'en fichait, elle voulait apprendre.
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 4 Juin - 19:05
Cette discussion avec Lore lui en apprendrait bien plus que toutes les brochures à la con qu’on pourrait lui donner ou encore les tonnes d’articles complètement contradictoires qu’on pouvait trouver sur le net. Elle n’était pas non plus une petite chose soumise mais bien une personne avec son caractère, l’écouter parler était tellement plus instructif. Car pour lui, elle était bien une personne, capable d’éprouver des sentiments, de ressentir la tristesse d’un passé difficile, de se sentir flattée comme une femme ordinaire si on lui faisait un compliment. Car oui, les mots de Kyle semblait la toucher, il le remarqua car pour survivre en zone de conflit, il valait mieux être observateur et attentif aux détails. A l’origine, cela lui avait sauvé la vie plus d’une fois, il est parfois essentiel de savoir faire la différence entre un civil innocent et terrorisé et un fanatique prêt à tirer ou se faire sauter. Mais Kyle préféra aussi assouvir sa curiosité, tel un gamin, il voulait toucher, découvrir par les sens ces étranges appendices pas du tout à leur place. La jeune femme sembla gênée mais elle accepta de se laisser faire, s’approchant de lui un peu rouge.

Merci.

Dit-il simplement avant de doucement tendre la main. Il caressa le crâne de la demoiselle et dériva vers l’une de ses deux oreilles, il la caressa doucement et passa les doigts dessus de plusieurs façons, s’amusant à les titiller.

C’est fou, toute ta tête et te cheveux sont bien humains mais tes oreilles, j’ai vraiment l’impression de toucher ceux d’un loup… Hum… je serais tenté de dire loup gris à première vue.

Dit-il en s’amusant à essayer de deviner l’espèce exacte dont elle possédait les gênes animaux. Kyle posa ensuite la main sur cette queue animale remuante et s’amusa à en caresser la fourrure, un petit peu rêche d’ailleurs.

J’imagine que ca doit être compliqué à brosser toute seule… en tout cas, on dirait que tu adores quand je fais ça.

Car oui, il avait bien vu au visage de la demoiselle louve que cela ne la laissait pas indifférente et qu’elle appréciait ce genre de petites attentions. Ca lui semblait tellement étrange, surtout la queue. Il ne pourrait jamais appréhender ce que cela ferait, son cerveau n’avait pas de zone dédiée pour gérer les influx nerveux d’un appendice caudale. La conversation reprit quand il eut arrêter d’assouvir sa curiosité tactile. La question qu’elle lui posa ne lui tira pas vraiment de réactions, ce n’était pas quelque chose qui le touchait plus que ça.

Je n’ai plus de famille depuis quelques années, je suis fils unique. Mes parents sont morts il y a quelques années, mon père d’un bête accident domestique et ma mère de maladie. Il y avait bien mon oncle aussi, mais lui aussi est mort, un accident de chasse. Quand à l’idée de fonder une famille, je ne sais pas trop, je n’ai arrêté de courir autour du monde que depuis quelques mois, je ne pense pas que je vais rencontrer quelqu’un comme ça. Enfin, ça c’est le temps qui le dira.

Il ne lui retourna pas la question, pour elle, ce genre de sujet ne devait pas être facile à aborder.

Pour l’instant, je découvre cette île, je n’y connait vraiment personne à part un vieux copain de la SMP où je bossais. On verra qui je vais rencontrer et avec qui je vais sympathiser mais pour le moment, je pense pouvoir dire que j’ai fait aujourd’hui une rencontre plutôt sympa.

Dit-il en offrant un sourire à la louve, laquelle en profita à son tour pour assouvir sa curiosité. A sa question, Kyle ne perdit pas son sourire et leva les yeux au ciel pour répondre.

Il est immense dans tous les sens du terme. Togi n’est qu’une vulgaire goutte d’eau dans l’océan. C’est le monde qui s’étend au-delà de cette petite île. Ce serait difficile de te répondre pour le reste, il y a tant de chose à voir. Et comme avec les humains, on peut y trouver les pires endroits mais aussi les plus merveilleux qui soit.

Le regard de Kyle retomba alors sur le feu, son sourire se faisant plus mélancolique.

Qui sait, peut-être un jour les gens cesseront d’être des débiles et tu auras l’occasion de le découvrir…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 5 Juin - 11:27
La louve était bel et bien touchée par cette attention et cela la gênait. Elle qui était si indépendante d'ordinaire, elle n'appréciait qu'à moitié de se laisser toucher. Elle avait l'impression de prendre un risque. Non pas qu'il pouvait l'agresser, elle ne l'envisageait pas le moins du monde mais ce qu'elle craignait c'était de trop apprécier. Pourtant elle accepta malgré sa petite voix qui lui criait prudence. Elle s'approcha donc de Kyle et rentra un peu la tête en sentant sa main se poser sur ses cheveux. Le rouge vint peu à peu et elle baissa la tête pour pas qu'il ne le remarque de trop.

Cependant le jeune homme ne semblait pas dupe mais il ne fit aucun commentaire et Lore lui en fut reconnaissante. Sentir quelqu'un la toucher à ses endroits remontait à bien loin, un an au moins. Après c'était purement pour rendre service, rien d'autre se convainquit-elle. Mais quand il toucha la base de ses oreilles, sa queue remua doucement et elle retint son corps pour éviter de se pencher plus comme un chien avide de caresses. Quand même ! Elle se devait de faire preuve d'un peu de retenue, surtout elle se devait de conserver sa barrière qui la protégeait des humains. l'asservissement non merci. Elle ravala donc son désir de compagnie en même temps et serra les dents, tiraillée entre ses instincts sociaux et sa peur d'autrui.

Kyle semblait bien s'amuser et en entendant sa remarque, la louve releva un peu la tête, surprise. le rouge de ses pommettes s'estompa car elle pouvait penser à autre chose grâce à sa phrase et elle répondit :

"Je crois que ma mère était une louve de Sibérie. Pour mon père, je l'ignore, je ne l'ai jamais connu... Je dois être une croisée je pense..."

La main de l'humain changea alors d'attribut et la jeune louve frémit. Elle était moins gênée qu'on lui caresse la queue car le pelage était bien plus dense et touffu donc la sensation était plus ténue. Le poil était plus soumis à l'environnement et était un peu emmêlé par endroit, les plantes se coinçant dedans quand elle guettait, couchée dans les hautes herbes. Elle n'avait pas ce qu'il fallait pour l'entretenir aussi et ça se voyait. Pourtant son poil restait solide et compacte, signe de bonne santé. Seule une zone était sensible mais Lore n'était pas du genre à laisser qui que ce soit y toucher. Si Kyle aurait tenté de remonter vers ses fesses, elle l'aurait repoussée, jugeant cela indécent. Après tout cette zone était plus sensible mais plus intime aux yeux de l'hybride ! Mais il s'arrêta et Lore s'écarta un peu pour reprendre une distance acceptable, retirant le lapin cuit du feu par la même occasion.

"Oui ça l'est. Je me débrouille et use de mes doigts mais le résultat n'est pas aussi beau... Puis étant beaucoup dehors, ma queue se salit pas mal..."

Elle le questionna ensuite sur sa famille, intriguée. Il lui semblait être un humain bien seul et cela la rendait curieuse. Avait-il une famille ? Une femme et des petits ? Après tout il avait l'air d'être un humain droit et sympathique donc cela l'étonnait qu'il soit ainsi seul à chasser ici.
Kyle lui parla donc des siens et la louve se sentit triste pour lui. La vie n'était pas tendre pour certains mais l'homme ne semblait plus en souffrir, aussi ne fit-elle rien pour le consoler ou pour lui remonter le moral. Il disait cela simplement et d'un côté elle aurait bien voulu penser la même chose de ses propres pertes. Peut-être était-elle trop sentimentale pour rester aussi touchée par des morts.... Elle soupira puis changea de sujet, le questionnant sur le monde.

Sur ce sujet Kyle regarda en l'air comme s'il réfléchissait à ce qu'il allait dire. Ses propos titillèrent bien plus la curiosité de la jeune fille qu'ils ne l'apaisèrent. Elle l'observait alors qu'il parlait et imagina alors un monde immense, insondable qui n'attendait qu'elle. Elle rêvait tant de partir... Elle remarqua alors la mélancolie dans ses yeux et ses paroles. Ses oreilles se couchèrent et sans trop réfléchir, mue par son instinct autant que par de vieilles craintes, elle s'approcha et posa un main sur son épaule en lâchant un léger gémissement à peine audible.

Elle l'observait en l'écoutant puis chassa ses craintes étranges. Celles que l'on a sans trop savoir pourquoi, souvenir du passé et de ce qu'on a vécu. Puis elle retira sa main, se sentant un peu rassurée sans pour autant relever ses oreilles et prit la parole.

"Les gens ne sont pas forcément idiots. Ce n'est qu'une excuse. Ils ont peurs. Les hybrides sont de votre responsabilité et je pense que même si certains humains nous traitent mal c'est simplement parce qu'ils ont peur qu'on prenne le dessus... Nous avons des gênes d'animaux et cela accroit certaines de nos capacités donc peut être craignent-ils cela... Je n'en sais rien"

Elle soupira, repensant à ses paroles sur le monde. Un océan. Elle imaginait une terre s'étendre à perte de vue et sentait son désir de courir la prendre, comme une enfant. Elle désirait tant partir vers ce monde incroyable ! Un jour se disait-elle, elle irait au-delà de l'océan.... c'était sûr.
Mais en attendant elle observait le jeune humain et se décida à prendre un peu de lapin qu'elle lui tendit avant de se servir et de manger en silence. Elle réfléchissait. Elle aurait voulu en savoir plus sur le monde mais Kyle avait fait les guerres des humains semblait-il, alors peut être n'avait-il pas trop de bons souvenirs à partager. Après les mauvais, il voulait surement les garder pour lui. Ils ne se connaissaient pas assez non plus pour tout se dire, la louve le comprenait. Et pourtant....

"Kyle, comment nous considères-tu toi ? Car je t'ai donné mon avis mais je n'ai pas le tien sur la chose. Après tout nous ne sommes que des expériences et des croisements étranges. Quant aux humains, tu ne sembles pas les apprécier plus que ça, pourtant ils ne sont pas tous forcément mauvais. Il y a aussi des gens bien ne penses-tu pas ?"

Elle le regardait, les restes de son morceau de viande dans les mains, posés sur ses genoux. Elle se passa la langue sur les lèvres, les nettoyant du jus qu'il s'était échappé de la chair encore chaude. Ses oreilles étaient désormais droite et son regard toujours teintés de cette curiosité enfantine. La petite louve n'avait pas de réelles rancunes envers les humains malgré certaines expériences douloureuses, pour la simple et bonne raison qu'elle avait aussi rencontré des gens merveilleux. Après, elle ignorait aussi comment elle pourrait réagir face à des êtres mauvais, elle qui était si souple vis-à-vis des autres. Peut être était-ce pour cela qu'elle se montrait si méfiante à donner sa confiance à autrui...
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 5 Juin - 21:27
C’était étrange, il la touchait avec curiosité, elle se laissait faire avec plaisir, c’était un petit moment d’intimité qui n’appartenait qu’à eux, doux et agréable. En plus, Kyle pouvait se fier à ses réactions animales, elle remuait la queue en signe de contentement, cela lui donnait quelque chose de mignon. En plus, il avait trouvé une petite faiblesse au niveau des oreilles. Il se laissa aller à sa curiosité sur son espèce et la jeune femme lui répondit que finalement, elle n’était pas sûr de son héritage génétique.

Le plus simple, c’est de dire que tu es cent pour cent toi-même.

Il continua en passant sur sa queue de louve, elle était ébouriffée et avait visiblement besoin d’un bon petit coup de toilettage, elle l’affirmait elle-même, provoquant un vrai dilemme chez l’ancien soldat.

C’est horrible, d’un côté tu es une jeune femme adorable que je respecte en tant que tel et de l’autre côté, j’ai envie de te tapoter gentiment la tête et brosser ta queue de louve. Tu n’as pas honte de prendre ainsi les côtés les plus mignons de tout le monde ?

Demanda-t-il avec une pointe d’amusement dans la voix. Ils arrêtèrent ensuite la séance de câlin et parlèrent de sujets plus sérieux. Quand il parla de sa famille, Lore vint poser une main compatissante sur son épaule tout en poussant un petit son adorable. Pour le coup, il ne savait pas si c’était le côté humain ou loup qui lui avait valu cet élan de compassion. En silence, Kyle la prit doucement et la porta contre sa joue pour apprécier la chaleur et la douceur de sa peau avant de la laisser aller. Puis, la philosophie reprit ses droits et la conversation avec.

L’histoire montre que par nature, l’humain se méfie simplement de ce qui est différent, je ne pense pas que ce soit une question de force ou de capacité. Les hybrides représentent… peut-être un début de changement. Et c’est le paradoxe humain, enfin, un parmi tant d’autres. Les humains veulent le changement, l’évolution mais ils en ont aussi peur. Quand ca va trop vite, tout le monde s’affole. Et la création des hybrides… bordel, niveau accélération des choses, c’est violent, du coup, tout le monde veut que ça reste sous contrôle et ainsi de suite, bienvenue chez les humains et leur dualité.

Dit-il en prenant un morceau de lapin que Lorelai lui tendait. Puis vint le moment où ce fut elle qui lui demanda son avis sur la question. Kyle prit un moment pour réfléchir et répondit.

Ce n’est pas que je n’apprécie pas les humains, je suis juste plus détaché et cynique les concernant. J’ai passé dix années dans des zones de conflits, j’ai plus souvent vu le pire que le meilleur d’eux mais j’ai conscience que chaque individu est unique et que ca va dépendre de pas mal de paramètres. Pour ce qui est des hybrides, je pense que c’est la même chose, chacun m’a l’air unique, avec son vécu et sa façon d’être et de pensée. Tu en es la preuve pour moi. Tu es une jeune femme comme les autres, je ne vois pas de différence quand je te parle. La seule chose que je vois en plus, ce sont des attributs animaux qui te donnent ton charme et ton identité.

Dit-il en lui offrant un sourire et une petite caresse sur la tête, il n’avait vraiment pas pu s’en empêcher…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 9 Juin - 17:19
Lorelaï n'était pas du genre câline ou plutôt elle esquivait les câlins. Après tout pourquoi se laisser toucher par des gens juste pour se satisfaire le temps d'un moment ? En plus il y avait un risque très élevé qu'elle apprécie et ça elle s'en méfiait. Pourtant aujourd'hui Kyle venait de recevoir une autorisation surprenante. En effet la louve venait d'accepter de se faire toucher. Un consentement qui la surprenait elle-même.
C'est donc avec appréhension qu'elle se laissa faire mais les gestes de l'humain était doux et peu à peu, la louve se détendit, laissant ses craintes disparaitre. Elle retrouvait ses instincts animaux et sa queue remuait sans qu'elle ne le remarque, savourant cette chaleur humaine. Elle qui était si distante d'ordinaire, la voilà douce et câline comme la petit fille qu'elle était. Mais ça ne l'empêchait pas d'être gênée et hésitante, heureusement Kyle prit la parole et se questionna sur ses origines. Lore ignorait si elle était pure race ou non et son compagnon répondit qu'elle était simplement elle-même et l'hybride eut un sourire et hocha la tête.

Alors qu'il caressait sa queue, il prit une nouvelle fois la parole et à ses mots les yeux de Lore s'arrondirent de surprise alors que le rouge lui montait aux joues. Avait-elle vraiment bien entendu ? Elle tenta de reprendre contenance et ouvrit la bouche pour répliquer mais rien ne sortit. Elle la referma puis recommença en vain. Elle baissa la tête et se passa une main dans les cheveux. Non mais sérieux elle passait pour quoi maintenant ?! Elle n'avait plus quinze ans quand même, un peu de tenue ! Voilà les pensées qui se heurtaient dans sa caboche de louve. Elle reprit sa respiration et lâcha d'un ton un peu vif :

"Je n'ai rien de mignon !" Elle se tut un instant et reprit : "Et puis tu peux parler !  C'est toi et tes caresses qui me rendent comme ça !"

Elle s'enfonçait et préféra se taire tandis que Kyle cessait de la caressait, comprenant peu être sa gêne. Elle reprit ses distance et entreprit de s'occuper du lapin afin de retrouver un semblant de calme. Tant d'années à réfuter ses besoins affectifs et voilà que tout lui explosait à la figure... C'était bien joué se dit-elle. Elle proposa de la viande à Kyle puis ils parlèrent à nouveau. Cette fois ce fut Lore qui s'approcha de lui, inquiète. Elle le sentait étrange.

Mais le jeune homme prit la main de l'hybride et la porta à sa joue. Elle le laissa faire, trouvant cela agréable puis reprit la parole, poursuivant la discussion. Il la libéra et alors qu'il parlait elle le resservit, prenant à son tour la parole.

"Le changement vous effraie ? Pourtant cela fait partie de la nature. Après si ça va trop vite il faut vous en vouloir et non pas en vouloir à ce que vous avez engendré. Nous ne sommes que le fruit de vos manipulation..."

En effet, elle trouvait cela étrange que les humains cherchent tant à brider leurs création alors qu'elles pouvaient offrir beaucoup. Après sa vision des hybrides était troublée par le simple fait qu'elle en était une donc bon. En attendant elle le questionna une nouvelle fois, lui demandant son point de vue. Kyle réfléchit puis répondit.
Sa réponse était pleine de justesse et la louve eut un sourire en l'écoutant, le laissant lui faire une caresse sur la tête en redressant ses oreilles.
Cependant c'était la seconde fois qu'il la touchait sans qu'elle n'ai pu lui rendre la pareille aussi tendit-elle à son tour sa main et caressa la joue de l'humain puis effleura ses propres oreilles, curieuse. Entendait-il bien avec des oreilles immobiles et placées ainsi ? Elle se le demandait. Elle le regarda, pour voir si son geste l'avait surpris, puis alors que les lèvres de la louve s'agrandissaient, elle se releva un peu et passa ses doigts dans les cheveux de l'humain, les caressant doucement en souriant. Elle se disait qu'elle allait remettre les choses à égalité ainsi et surtout elle avait envie de changer de sujet, se disant qu'ils s'étaient tout dit sur les hybrides et demanda simplement :

"Tu veux qu'on parle de quoi maintenant ?"


Elle retira sa main, remuant légèrement le nez comme pour garder en mémoire l'odeur qui émanait de son interlocuteur. Elle voulait en garder une trace afin de mieux l'identifier à l'avenir. Pourquoi ? Peut être parce qu'elle l'appréciait tout simplement...
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 14 Juin - 15:33
Lore était adorable, sa façon de réagir aux caresses et aux gratouilles la rendait toute mignonne. Elle était humaine dans sa façon de parler, d’être, de penser. Mais comme chez les canidés, il suffisait de gratter doucement pile derrière une zone de l’oreille pour la rendre toute chose, au point qu’elle en remuait la queue de plaisir. Et Kyle eut une nouvelle fois la preuve de son humanité, son corps avait des réactions d’animaux, c’étai vrai, les animaux pouvait apprécier les caresses, la gentilles d’un ton de voix et les intentions mais ils ne pouvaient pas réagir aux compliments en eux-mêmes, les mots n’ont pas de sens en soit pour eux, mais pour Lorelai, ils en avaient clairement.

Désolé, mais moi je te trouve très mignonne et tu ne me feras pas changer d’avis. Et si te gratouiller derrière les oreilles te rend encore plus mignonne alors je n’ai qu’à continuer jusqu’à ce que tu l’admettes.

De fil en aiguille, ils partageaient un instant douceur tout ce qu’il y avait de plus adorable, douceur qu’elle lui rendit à sa façon avec cette main douce qui vint se poser sur lui. Le débat reprit après et cela prouvait que les hybrides comme Lore ne savait finalement pas grand-chose de leur naissance.

Correction, vous êtes le fruit de manipulations de quelques scientifiques dénués de moral selon les expérimentations d’un seul homme de talent qui a mit le monde devant le fait accomplis. Si on avait posé la question à la population mondiale avant votre création, la majorité aurait répondu que cela serait se prendre pour dieu et une terrible erreur. Mais maintenant, ce qui est fait est fait. Et puis, je préfère me dire que sans ça, je ne t’aurais pas rencontré.

Kyle coupa donc court le débat sur la création des hybrides, leur existence était là maintenant, il fallait faire avec et essayer de se focaliser sur les bons côtés. Kyle lui donna ensuite son opinion sur les hybrides en général et cela sembla plaire à la jeune femme qui accepta sa caresse et lui rendit à sa manière, ils devenaient drôlement tactiles ces deux là avec le temps. A la question de la jeune louve, Kyle eut un rire amusé.

J’avoue ne pas être si doué que ça pour faire la conversation, on peut parler de ce que tu veux, si tu as des questions, je serais ravi d’y répondre à mon tour. Et sinon, on peut aussi ne pas parler et je peux me contenter de te gratouiller les oreilles vu que tu as l’air d’adorer ça.

Dit-il avec un ton taquin, il aimait bien cette belle hybride lupine et il espérait bien la revoir un jour, elle semblait être ce qu’il y avait de plus proche de sa première amie ici.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 15 Juin - 15:11
Elle se sentit rougir à ses propos et eut un éclat de rire devant sa menace amicale. Kyle était gentil et avait une approche qui plaisait à l'hybride. Il faut dire qu'il était franc et ça c'était ce qui mettait la louve en confiance. Il ne semblait rien attendre d'elle et prenait ce qu'elle donnait sans chercher plus. La jeune hybride appréciait cela. C'était un homme simple qui se promenait tranquillement en forêt. Point.
Elle appréciait ses caresses, elle ne pouvait le nier même si sa part humaine se sentait gênée de voir qu'elle aurait pu en redemander. Ce moment rare était privilégié, pour elle en tout cas et elle se disait que Kyle ne devait pas être comme ça avec tout le monde. Tout du moins l'espérait-elle sans trop savoir pourquoi.

Elle l'écouta et ses oreilles se couchèrent un peu devant ses propos. Elle se sentit un peu vexée de s'entendre dire qu'elle était une erreur. Elle savait que ce n'était pas ce que voulait dire Kyle certes, mais il y avait de quoi ne pas apprécier la remarque. Au final les hybrides n'avaient jamais demandé à naître et se devaient de vivre avec leurs différences. Se plaindre ne changerait en rien ce qu'ils étaient : des essais de laboratoire.
Cependant Kyle avait raison, il ne l'aurait peut être pas rencontré si les hybrides n'étaient pas nés même si la jeune louve se demandait quelle humaine elle aurait était et comment elle serait aujourd'hui si la vie avait été autrement. Cependant ça elle ne le saurait jamais...

Elle lui demanda par la suite de quoi il avait envie de parler et c'était reculer, le laissant respirer avec les caresses, se disant qu'à la longue il en aurait peut être assez de cette louve en manque affectif. Et puis elle devait aussi penser à sa réputation quand même ! Mais la réponse de Kyle la fit rire et elle voyait qu'il disait ça pour l'embêter et rien que pour lui rendre la pareille, elle lui sauta sur les genoux et s'allongea sur lui en affichant un sourire moqueur et pencha la tête comme pour signifiait qu'elle n'était pas contre.

"Tu prends des risques à t'attacher à moi. J'ai des puces et si je peux t'en filer je ne suis pas contre."

Elle tira la langue en riant sans pour autant quitter sa position et posa même ses coudes sur son torse pour poser sa tête en appuis dans ses mains et le regarda. Elle bougea un peu pour placer ses jambes de chaque côté afin qu'il n'est pas non plus tout son poids sur lui et l'observa en souriant. Elle se sentait en confiance et ça se voyait. Elle avait un regard franc et doux et surtout, elle était contre lui et se laissait toucher. Une telle position de faiblesse n'était pas courant chez elle. Elle pouvait tendre des mains secourables et discuter avec autrui mais de là à se laisser faire docilement, c'était une autre histoire.

"Tu as adopté un hybride ?"

Cette question était sortie simplement de ses lèvres. Elle n'attendait pas de réponse précise et cherchait seulement à faire la conversation. Elle avait les oreilles droites en attente de réponse, curieuse comme à son habitude. Sa queue était posée sur le jeune homme et remuait doucement sur ses hanches et ses jambes, s'arrêtant parfois au son de la voix de Kyle comme pour signifiait que l'attention de l'hybride était porté sur lui.

"Tu aimes quoi ?"


Encore une question sans réel intérêt même si elle la posait encore avec simplicité et innocence. Elle penchait un peu la tête comme ses chiens qui semblent se demander ce qu'on leur veut et ce qu'on attendent d'eux, intrigués. Sauf que elle c'était sa curiosité qui en était à l'origine. Il faisait beau et les oiseaux chantaient. L'air était doux et tout semblait lui dire que cette journée serait belle et agréable et ça, c'est ce qui suffisait à son bonheur de sauvage.
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 16 Juin - 15:27
Ce n’était pas Kyle qui lui en voudrait de faire preuve de manque affectif. D’ailleurs, il se sentait honoré si c’était sur lui qu’elle jetait son dévolu pour le combler. Au fil de la conversation, il lui donna son avis, il était un peu sec, voir cynique mais au moins, il était honnête. Cependant, elle ne sembla pas mal prendre son avis, elle ne dit simplement rien. Peut-être qu’il n’y avait finalement rien à dire. Au point d’ailleurs qu’ils ne savaient pas comment continuer la conversation et Kyle décida d’alléger l’ambiance par une boutade à laquelle Lorelai lui répondit… en lui grimpant littéralement dessus. Bon, elle ne pesait pas bien lourd alors il se laissa faire.

Je ne crois pas que m’attacher à une personne que j’aimerai voir comme une amie soit un risque. Et puis, tant pis pour les puces, je n’aurais qu’à mettre du produit antipuces.

Dit-il d’un air amusé. Malgré la boutade de sa phrase, il laissa paraitre l’affection que lui aussi commençait à porter à cette adorable louve qui pour le coup se comportait un peu comme un chat. En tout cas, il ne se fit pas prier, sa main s’enfonça dans le chevelure argent de la louve et commença à lui gratouiller derrière les oreilles. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver le point sensible, l’endroit exact qui semblait la rendre toute chose. Et tout en faisant ça, il répondit à ses questions.

Non, comme je te l’ai dit je voulais d’abord en connaitre plus sur vous et ça me donne moins envie encore d’en adopter un… juste comme ça. Vous êtes des gens avec un cœur et des pensées, pas des animaux de compagnie. « Adopter un hybride » c’est un euphémisme hypocrite pour dire « acheter un esclave ».

Et lui ne donnait pas là-dedans. Il avait déjà vu dans certains pays pourris des gens prêt à vendre d’autres humains pour l’argent et même au sein des Steel Sun, ces collègues et lui avaient toujours la même réaction à l’époque : faire le ménage, c’était le genre de prestation qu’ils offraient volontiers en supplément gratuit. A son autre question plus généraliste, il réfléchit et commença à répondre.

La nature je dirais… quand j’étais encore enfant, mon oncle a commencé à m’emmener dans ses parties de chasse en forêt, j’aimais ça mais pas seulement pour la chasse, surtout pour la rencontre avec la nature, les paysage qu’on découvrait et plein d’autres petites choses. Je m’amusais vraiment… Et toi, qu’aimes-tu donc Lore ? Hormis les gratouilles derrière les oreilles ?

Lui demanda-t-il en lançant un regard plein d’affection avec cette louve. En fait, s’il devait adopter un hybride, ce serait plutôt une personne comme elle mais pour la protéger des autres et lui donner un endroit où rentrer, un sanctuaire de paix.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 17 Juin - 14:19
Je ne crois pas que m’attacher à une personne que j’aimerai voir comme une amie soit un risque. Et puis, tant pis pour les puces, je n’aurais qu’à mettre du produit anti-puces.

Lore se sentit touchée par ses mots et un sourire éclaira son visage. Il était sincère et Kyle pouvait sans mal lire dans ses yeux que c'était réciproque même si elle préféra rien dire pour le moment. Les effusions d'amour n'étaient pas son fort et elle reconnaissait avoir des difficultés à dire ses sentiments aux autres surtout quand ses derniers étaient liés à un attachement certain. Elle était plutôt le genre de personne à montrer son affection par des gestes comme celui qu'elle venait de faire.

Être contre lui pouvait paraitre étrange, surtout si Kyle envisageait qu'elle ait un maître car au final elle n'avait pas avouer être sauvage mais il ne semblait pas être gênée outre mesure par son geste. Aussi s'installa-t-elle un peu mieux sur lui, penchant la tête au contact de ses mains comme l'aurait fait un canidé. Elle se sentit sourire comme une enfant tandis que sa queue remuait au rythme des grattouilles. Elle en avait des frissons dans le dos tellement elle aimait ça surtout qu'il venait de trouver où elle était le plus sensible. Elle ne put alors se retenir de fermer les yeux de plaisir, un sourire niais aux lèvres. Lore savait à quel point elle avait l'air idiote quand on la caressait mais elle n'y pouvait rien.

Kyle répondit à ses questions et la jeune hybride paru un peu surprise de sa réponse sur les hybrides, aussi lui répondit-elle sur le sujet.

"Certains de mes congénères aiment servir. En adopter un serait la possibilité de le sortir de sa cage et de lui faire découvrir le monde et aussi que la servitude n'est pas une fin en soit. Tu es un homme bon et je pense que si un jour tu adopte un hybride, ce dernier sera heureux à tes côtés."

Elle qui était libre et indépendante, voilà qu'elle semblait prôner la vente d'hybride, cependant elle s'expliqua.

"Comprends-moi, à ce jour, les hybrides n'ont pas d'autres choix que de servir pour espérer quitter l'enfer des animaleries. Être sauvage ou révolutionnaire c'est risqué d'être abattus ou pire, capturés et dressés. Le juste équilibre serait de trouver des maitres assez tolérants pour nous aider à faire entendre notre voix tout en échappant à notre propre précarité... La liberté a un prix et certains hybrides ont trop peur de le payer parfois..."

Elle se tut puis écouta sa seconde réponse sur un sujet bien différent. Cette fois elle eut un sourire, amusé. Elle imaginait Kyle enfant en forêt à courir partout. Cette image lui donna envie de rire et elle regretta un peu de ne pas l'avoir connu à cet époque, peut être auraient-ils pu jouer ensemble qui sait. Il la questionna à son tour et la louve ne put retenir un rire amusé alors qu'il la taquinait encore.
Son regard dériva alors autour d'eux, se perdant dans la forêt avant qu'elle ne les ferme, se laissant imprégner par son environnement et répondit enfin.

"J'aime la liberté, elle m'est vitale mais en dehors de ça, je me contente de peu de choses. Une belle rencontre, à manger, à boire. Ces petits rien suffisent à mon bonheur."

Elle le regarda avec son sourire et ses yeux clair brillants de joie. En effet, depuis qu'elle était enfant, Lore avait appris à prendre ce qui venait et à s'en satisfaire. Elle n'imposait que rarement ce qu'elle voulait à autrui et se contentait de ce qui venait à elle. Elle jugeait que sa liberté ne devait pas gêner autrui et c'était peut être l'une des raisons qui la rendait aussi solitaire. Cependant elle reprit doucement en fermant les yeux, se laissant caresser.

"Mais ce que j'aime surtout c'est être auprès de ceux que j'aime. Quand je porte une personne en mon coeur, la liberté passe après. Je suis comme ça."

Elle se laissa doucement glisser, posant ses mains sur Kyle puis sa tête sur ses dernières, prête à s'endormir sous ses caresses. Mais elle ouvrit les yeux, battant des paupières pour ne pas se laisser sombrer et releva sa bouille afin d'apercevoir le visage de l'humain.

"Et toi, comment es-tu ?"
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 19 Juin - 21:01
La vie était vraiment étrange, deux heures auparavant, ils ne se connaissaient pas encore, il leur avait suffit d’un lapin autour d’un feu, perdus dans les bois et d’un peu de conversation pour se découvrir pas mal d’atomes crochus. Etait-ce cela qu’on appelait le coup de foudre ? Pas forcément mais pour une fois dans la vie, il se sentait prit totalement d’affection pour quelqu’un, elle inspirait des parties de lui qu’il s’ignorait, lui qui prenait recul et distance sur tout. Et il était quasiment évident qu’elle ne faisait pas ce petit numéro affectif à n’importe qui. Elle avait sincèrement l’air d’adorer ses attentions, elle aurait été féline, peut-être aurait-elle ronronné. Mais à la place, elle se vautrait sur lui d’un air heureux en remuant la queue. Il avait trouvé le petit point faible et il avait l’impression qu’il aurait pu rester des heures comme ça à s’occuper d’elle. Ils parlèrent ensuite des hybrides et de l’adoption et Lore lui donna un point de vue assez particulier, un peu en contradiction mais finalement logique dans son ensemble. Kyle prit un instant pour réfléchit et répondit.

Je ne sais pas trop… Je ne suis pas un homme aussi bien que tu le crois, j’aurais du mal à aller sauver un parfait inconnus. Pour moi vous n’êtes pas des animaux, un hybride à la maison, c’est accueillir quelqu’un chez soi… un peu… comme une collocation particulière… Je crois que je ne pourrais faire ça qu’avec quelqu’un que je connais… ou avec quelqu’un que j’apprécie vraiment.

Il appuya ses derniers mots en plantant un regard intense dans les yeux de la louve. Peut-être par instinct ou par déduction, il lui semblait que Lore n’était pas une gentille petite hybride qui rentrait chez son maître tous les soirs, elle avait ce petit côté sauvageonne qui faisait son charme et qui disait qu’elle était peut-être une sauvage. Alors, inconsciemment, il lui donna un message, celui qu’il serait prêt à lui offrir à elle ce lieu idéal où elle pourrait rester. Elle lui disait aimer la liberté mais aimer surtout être auprès des gens qu’elle aimait, parole qu’elle eut en se laissant aller contre lui. A ce moment-là, il se laissa doucement aller en arrière, il se retrouva allongé sur le dos et la louve installée sur son torse alors qu’il continuait à la câliner comme il faisait depuis le début.

Tu es quelqu’un de bien toi aussi, ceux qui ont ton amitié ont de la chance.

Peut-être qu’au fond d’elle, elle cherchait aussi ce lieu, ce maître qui saurait la traiter et l’aimer comme il se doit. Elle lui demanda comment il était et il répondit sans détour.

Un homme qui a vu trop de mauvaises choses et qui a finit par se détacher de tout. Avant, je pensais que plus grand-chose ne pouvait me surprendre ou presque, j’avais trop de recul sur tout. Peut-être que je cherchais la clé pour me prouver que la vie me ferait un jour dire le contraire. Et finalement, c’est ce qui arrive, un jour je fais un tour en forêt, sans véritable but que l’exploration, et je tombe sur une louve adorable à qui je m’attache tout de suite et que j’aimerais garder contre moi des heures durant…

Allons bon, voilà que notre homme se faisait poète du dimanche. Mais l’ambiance y était et il s’était prit d’affection pour elle, ca s’était fait, point, il ne valait mieux pas chercher le pourquoi du comment mais en profiter pleinement…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Juin - 17:21
Notre louve, si sauvage d'ordinaire se laissait aller contre cet humain dont elle ne savait que peu de choses. Il s'était montré cordial et franc. Elle qui d'ordinaire était si méfiante envers autrui, elle avait décidé d'en apprendre plus et ce qu'elle avait découvert sur lui, lui avait suffit. Son regard et ce qu'il était lui allaient, le reste viendrait en temps et en heure. Mais elle lui avait offert sa confiance, tout du moins, jusqu'au jour où il la briserait.

Pour le moment ils parlaient de l'adoption et la louve écoutait ses propos, comprenant ce qu'il voulait dire. Ainsi il n'était pas du genre à prendre un hybride qu'il ne connaissait pas. Après tout c'était normal, elle-même n'était pas du genre à prendre un inconnu sous son aile. Les seuls exceptions qu'elle pourrait faire seraient les enfants et ceux en position de faiblesse. Après la jeune louve comprenait que Kyle privilégie ses proches.
A ses dernières paroles, elle sentit son regard sur elle, insistant, désireux de faire passer un message. Elle le croisa, posant ses prunelles dans les siennes, faisant passer un message qui voulait signifiait que tout allait bien et qu'il ne devait pas s'en faire. Ainsi, peut-être savait-il pour sa condition... Elle l'acceptait même si elle ne comptait rien avouer et se laissa aller alors qu'il en faisait de même, s'allongeant sur la mousse et les feuilles qui craquèrent sous leurs poids. Elle l'écouta et eut un sourire. Beaucoup de ses amis n'étaient plus. Aujourd'hui ils lui restaient plus de connaissances que de réels amis. Elle s'en accommodait sans mal, habituée à cela. Et pourtant, ses oreilles se redressèrent un peu et elle reposa son regard sur le visage de Kyle.

Qui était-il, voilà la question qu'elle lui posa et à laquelle il répondit avec franchise. Elle eut un sourire et se tourna pour se mettre sur le ventre et s'avança sur lui pour retrouver son visage au-dessus du sien, en souriant. Ses yeux le caressait du regard et elle passa un main dans ses cheveux, repoussant une mèche rebelle. Les yeux de l'hybride se plissèrent, conservant son visage au-dessus du sien. Elle aurait voulu lui dire qu'elle l'appréciait mais ça ne sortait pas. Elle n'était pas douée pour ça. Aussi se pencha-t-elle sur lui et frotta-elle le bout de son nez avec le sien avant de déposer un bisou sur son front puis elle se redressa et s'étira avant de prendre la parole.

"Cette louve a bien de la chance. Tu penses ne pas être une bonne personne et tu en doutes même mais c'est normal. Chacun doute de soi un jour. Cependant tu es ce que tu veux être. Qu'importe que les autres te brisent ou te blessent, relève-toi plus fort et fait front. Ceux qui ont foi en toi seront là."

Elle le regarda en souriant et reposa une nouvelle fois sa main dans ses cheveux puis revint contre lui sans cesser de sourire et se laissa de nouveau faire. Elle n'avait pas reconnu son attachement ouvertement, pourtant ses paroles signifiait déjà beaucoup. Si lui ne s'appréciait pas, elle ne pensait pas la même chose de son côté. Elle appréciait cet humain. Était-ce une bonne chose ? Peut être pas mais au final elle s'en fichait elle était comme ça. Si son coeur disait d'avoir foi en quelqu'un, elle le suivait quitte à en payer le prix. Elle était comme ça. Point.
Elle ferma les yeux, en respirant doucement. Et tendit sa main vers la joue de l'humain et la caressa doucement, se disant qu'il serait plus équitable de lui offrir un peu de douceur, se disant qu'il n'avait pas du en avoir des masses au cours de sa vie. Elle avait la sensation qu'ensemble, ils pourraient peut être panser leurs plaies mutuellement. Un havre de paix au creux d'une personne, était-ce ce qu'elle venait de trouver ?
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Juin - 18:36
Etait-ce sa nature hybride qui rendait Lorelai ainsi ? Ou alors était-ce simplement son caractère naturel qu’il n’avait jamais trouvé chez une femme humaine ? Au fond, il s’en fichait, il était heureux de l’avoir rencontré, une nouvelle amie, bien que la relation semble de plus en plus ambigüe à mesure que le temps passe et que le lapin se mette à refroidir. Il lui avait implicitement fait passer un message, elle l’avait comprit et lui avait rendu son regard, elle n’était pas prête à venir tout de suite chez lui. Mais la porte était ouverte en tout cas, Kyle était quasiment sûr qu’elle était sauvage, il suffisait de voir son état général témoignant d’un accès restreint à une vraie salle de bain et ses vêtements qui semblaient sortir d’une poubelle. Ou elle vivait comme une sauvage ou son propriétaire la traitait vraiment mal.

Quand il s’allongea, elle se laissa choisir sur lui et se mit en position allongée, bien sur lui. A ses dernières paroles, elle se redressa pour se mettre le visage contre le sien, elle sembla vouloir parler, chercher ses mots, mais elle ne dit rien. Un instant, Kyle crut qu’elle allait venir l’embrasser et il sut au fond de lui qu’il n’aurait pas eu envie de la repousser. Mais à la place, elle se frotta le nez contre lui et lui fit un bisou sur le front. Une femme adorable et affectueuse que la vie forçait à la méfiance et l’empêchait d’exprimer pleinement son véritable caractère.

Elle répondit à ses paroles et se voulut la plus encourageante possible. Kyle sourit à ses mots avant de l’accueillir de nouveau contre lui quand elle vint se blottir contre son corps à nouveau. Une main de Kyle retourna dans la chevelure emmêlée de la louve pour revenir gratter derrières ses oreilles, l’autre caressait doucement le dos de l’hybride et descendait parfois jusqu’à la queue où il perdait ses doigts dans la fourrure épaisse. Ils profitèrent de cet douceur en silence quelques moments puis les mains de Kyle s’arrêtèrent et il enlaça simplement la louve par la taille.

On vient à peine de se rencontrer, du coup on ne s’est pas encore tout dit. Je peux te demander une faveur ? Celle de m’écouter jusqu’au bout sans rien dire, car ce que j’ai à dire est un peu complexe et je ne voudrais pas que tu te fasses de mauvaise idée avant la fin.

Il ne pouvait pas lui cacher son statut sur l’île plus longtemps, pas alors qu’elle lui avait donné sa confiance. Sa relation avec Lore n’était pas lié à son métier, c’est totalement personnelle mais si elle le découvrait d’un autre, leur relation pourrait s’écrouler comme un simple château de carte.

Je suis venu sur cette île en ne sachant pas trop quoi faire de ma vie, sur invitation d’un ancien collègue de la SMP où j’ai travaillé et il m’a recommandé aux forces de l’ordre. Tu devrais connaître ce nouveau groupe officiel qui s’est formé, les rabatteurs. A cause de mon expérience militaire, on m’a fortement démarché pour les intégrer comme agent de terrain. Je n’ai pas encore signé les derniers papiers, j’étais hésitant. Mais ta rencontre Lore, m’a convaincu que je devais vraiment intégrer les rabatteurs. Les objectifs de cette nouvelle force officielle ne sont pas claires, certains cherchent encore la place qu’elle doit occuper. Certains idiots voudraient juste qu’on soit des chasseurs d’hybrides sauvages et criminelles uniquement là pour protéger les intérêts humains. Mais moi, je ne vois pas les choses comme ça. Je pense qu’on devrait protéger tout ceux qui veulent vivre ici en paix et en bonne entente, aussi bien les humains que les hybrides. Je dois intégrer le système, il n’y a qu’à l’intérieur que je pourrais faire en sorte qu’il ne fasse pas n’importe quoi. Bon, je ne suis pas idiot, je ne vais pas changer le monde à moi seul mais je peux essayer de faire de mon mieux pour modérer certaines choses et protéger ceux à qui je tiens.

Dit-il en serrant Lorelai dans ses bras à sa dernière phrase. Maintenant, le pavé était lancé dans la mare, allait-elle comprendre ce qu’il disait ou simplement se sentir trahie par son statut de rabatteur en devenir. Il ne pouvait compter que sur sa sincérité et espérer que la louve comprenne que son engagement était sincère, tout comme son affection pour elle.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Juin - 20:31
Elle se sentait bien, là posée sur son torse, écoutant le monde vivre autour d'elle et profitant simplement de ce moment sans avoir à tendre l'oreille ou prendre garde au danger alentour. Elle se sentait en sécurité et en paix. Ses caresses dans ses cheveux et sur la base de ses oreilles lui plaisaient et il caressait son dos, dérivant parfois vers sa queue et un frisson la prenait quand il effleurait la base de cette dernière et elle se cambrait par réflexe, aussi bougea-t-elle un peu afin qu'il puisse caresser sa queue sans toucher cette zone qui la gênait un peu. Elle ne voulait pas qu'il s'imagine quoi que ce soit mais essaya de la faire de façon discrète, se tournant un peu et ramenant sa queue à porté de main. Elle espérait qu'il n'aurait pas senti ses réactions et alors qu'elle se disait ça, il vint l'entourer de ses bras.

Elle le regarda, interrogative, rouvrant complètement ses paupières, l'entendant alors prendre la parole. Elle se crispa un peu, se demandant ce qu'il allait lui révéler. Allait-il lui annoncer qu'il lui avait menti sur toute la ligne ? Elle déglutit, sentant une pointe de crainte se faire au fond d'elle. Ses yeux se firent soudain un peu inquiet mais malgré cela, elle resta immobile. La prise de Kyle n'était pas agressive, aussi attendit-elle qu'il entre dans le fond du sujet et c'est ce qu'il fit enfin après un moment d'hésitation.

La jeune louve voyait bien qu'il craignait sa réaction et au fur et à mesure qu'il laissait ses paroles venir, elle comprit la raison de sa prise. Elle se redressa progressivement et finis assise sur lui, le regardant avec hésitation. Ainsi il était un rabatteur... Elle déglutit, se doutant que sa propre réaction serait révélateur de sa condition. Elle continuait de l'écouter, réfléchissant à ses paroles. Il voulait protéger les hybrides alors ? Elle le regarda dans les yeux, cherchant le piège mais ne trouva rien d'autre que ce regard qu'elle appréciait, franc et droit et eut un sourire. Elle revint contre lui alors qu'il la serrait doucement contre son torse et répondit à son étreinte. Ses oreilles étaient couchées et elle fermait les yeux, sentant son coeur battre au creux de sa poitrine. Elle aimait bien ce son. Le son de la vie.
Elle rouvrit les paupières et se redressa à nouveau , restant à cheval sur lui et le regarda dans les yeux. Il avait été franc avec elle alors elle se disait qu'elle lui devait la même chose.

"Kyle, j'ai grandi et eut deux maitres. L'un était malsain et je l'ai fui puis j'ai accepté de servir un autre maitre qui m'est venu en aide alors que j'allais mourir. Je l'ai servi jusqu'à sa mort. Depuis je suis une hybride sauvage... Je erre sans réel but ou intérêt pour les conflits actuels même si j'ai dû pourtant payer le prix des actes des révolutionnaires."

Elle souleva son haut, dévoilant son vente et la naissance de ses côtes. Sur son flanc droit se trouvait un pansement sale. Elle eut un sourire et laissa tomber son haut, cachant à nouveau la plaie dû à une balle de rabatteur.

"Être rabatteur est ton choix Kyle, ça ne remet pas en cause l'affection que j'ai pour toi. Malgré tout je pense qu'un jour ou l'autre on sera surement amené à se retrouver face à face. Je te l'ai dit, j'aime ma liberté et je pense que j'en paierais le prix un jour. Je trouve ton idée de rentrer  dans le système bonne mais je pense que tu devras malgré tout faire des choses que tu regretteras. Après c'est ton choix alors je l'accepte."

Elle lui fit un sourire. Il était rabatteur oui. C'était désormais un fait. Mais elle venait de reconnaitre qu'elle l'appréciait et ça c'était aussi un fait concret. Elle ne pouvait le remettre en cause. Elle venait de le comprendre et le regardait droit dans les yeux. Ha que faisait-elle à apprécier cet homme qui était dans l'autre camps même si elle se considérait dans aucun des camps. Elle se demandait ce qui allait se passer entre eux désormais. Après tout il savait qu'elle était sauvage, elle venait de l'avouer. Allait-il la capturer et la faire sienne ? Après tout il semblait l'apprécier et cela n'était pas impossible... Pourtant elle en doutait, il semblait plutôt désirer qu'elle vienne d'elle-même. Pourtant elle ne pouvait le faire. Pas maintenant. Elle restait donc assise sur lui, attendant de voir sa réaction. Ses mains étaient posés sur son torse et elle sentait sa respiration sous ses dernières. Son ventre bougeait en rythme, la soulevant à intervalle régulier. Il était si calme. Elle se détendit un peu, continuant malgré tout de l'observer sans se départir de son visage franc.
Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Juin - 20:58
Comme il la caressait d’un geste presque inconscient, il ne fit pas attention aux réactions de Lorelai qui essayait de tout faire pour qu’il ne lui touche pas la base de la queue. Non, il était plutôt occupé à réfléchir à comment lui dire ce qu’il était sans qu’elle ne s’enfuit. Et avec simplicité, il lui avoua tout, ce qu’il était, ce qu’on lui avait demandé, ses intentions et ce qu’il voulait faire. Bien sûr, il la sentit gêné quand elle comprit qu’il était un rabatteur. Mais elle ne le prit pas comme une trahison, pas plus qu’elle ne l’eut fui. Elle révéla à son tour quelque chose sur elle, les maîtres qu’elle avait eu et le fait qu’elle était donc sauvage, dévoilant une sale blessure qui tira une mine sombre à Kyle, la preuve qu’il s’inquiétait sincèrement pour elle.

C’est une sale blessure. J’espère que tu as réussi à… récupérer du désinfectant et des médicaments pour empêcher les infections. Ce n’est pas parce qu’une blessure n’atteint aucune zone mortelle qu’elle ne peut pas devenir dangereuse.

Là, c’était le soldat d’expérience qui parlait, une blessure par balle n’est pas si souvent mortelle sur le coup qu’on veut bien le croire, c’est souvent les hémorragies et les infections qu’elles provoquent qui tue. Mais la douceur reprit ses droits, elle lui avoua son affection cette fois. Elle acceptait son statut malgré tout, Kyle lui sourit tendrement et leva la main pour caresser doucement le visage de cette louve qu’il aimait beaucoup.

Je ne pense pas qu’on soit condamné à être dans des « camps antagonistes », le monde n’est pas si manichéen. Tant que tu ne fais pas de grosses bêtises ou que tu ne prends pas part aux actions des révolutionnaires, personne n’aura de vraies raisons de te courir après. Etre dans le système, ca me permettra aussi de venir en aide différemment aux gens que j’apprécie…

En gros, il lui avouait plus ou moins qu’il était prêt à la couvrir pour ce qui concernait les rabatteurs, c’était une fille perdue qui ne demandait qu’un peu de paix, pas une criminelle en puissance.

Je ne vais pas te mentir, j’aimerai que tu viennes vivre chez moi, que tu acceptes d’être mon hybride, comme ça, plus personne ne pourrait te faire de mal sans avoir des comptes à me rendre et ça te protègerait. Mais… je sens aussi que tu n’es peut-être pas prête pour ça. Alors je te propose autre chose, je vais te donner mon adresse, j’habite une maison dans un quartier tranquille où il est facile de passer inaperçue. Tu es libre de venir chez moi quand tu en auras envie. Que ce soit parce que tu as des ennuis et besoin de te mettre à l’abri, pour avoir accès une fois de temps en temps à une vraie salle de bain, ou simplement pour le plaisir de notre présence commune.

Sa main caressa de nouveau le visage de la louve, en profitant pour faire en sorte qu’elle le regarde bien droit dans les yeux.

Mais viens sans faute si tu as vraiment des problèmes, je peux t’aider et je le veux alors promets-le moi Lore.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-