Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

De ses ailes déployées (pv Aliah)

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 11 Mai - 12:07
Quelques jours on passait depuis ma première rencontre avec la colombe, une semaine peut être, je ne saurais trop dire depuis combien de temps. Je suis occupé par le cirque et mon différend..."affaires encours" cela fait que je ne suis pas retourné à la cachette des révolutionnaires depuis le temps. A-elle trouvé le billet ? Possible, peut-être, il n'existe que deux chemins possibles, des retrouvailles ou bien un oubli, c'est le jeu, toutes les fins sont à envisager.

Je prépare le spectacle du soir, comme à mon habitude, costume propre et bien repasser, dernière révision avec les artistes pour un nouveau show. Il est temps de plonger de nouveau les spectateurs dans notre monde. Les habitués, vieux ou enfants, comme les nouveaux. Je mets un point d'honneur à tous les satisfaire.
Le show commence, je fais mon entrée sur la scène, au milieu du public, je les plonge dans notre univers, parcourant la scène du regard. C'est à ce moment que dans un coin de la foule ici rassemblée, je remarque une robe d'une couleur qui m'est familière. Un suri se dessine derrière mon masque et je continue le spectacle comme si de rien n'était.
Arrivé à un moment crucial du spectacle, me voici en charge de choisir un volontaire dans le spectacle. Mon choix est déjà préparé depuis longtemps. Je pointe du doigt une jeune demoiselle à la robe autrefois étincelante, lui demande de venir sur la scène. Une fois cette dernière en place à mes côtés, je me penche vers elle le temps que les artistes mettent en place le prochain numéro.

Tu es revenus jouer avec finalement.

Le numéro suivant consiste à faire disparaître notre jeune volontaire. Je la place derrière des rideaux cachant le mécanisme d'illusion, en quelque seconde, elle tombe dans un espace situé sous la scène, remplie de matelas destiné à amortir sa chute. En quelque seconde, je la rejoins dans les coulisses, amusé par la situation.

Et bien et bien en voici une belle prise, je ne m'attendais pas à une si jolie spectatrice dans mon humble demeure.

Je lui tend la main afin de la faire sortir de cet amas de coussins.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 11 Mai - 16:11
Aliah avait bien trouvé le petit carton d'invitation d'Esteban. Le coin de grotte qui lui servait de chambre était si petit. Et la nuit qu'ils avaient passé ensemble avait été si agréable, qu'elle se décida à aller le voir. Elle pourrait, en plus, en profiter pour faire laver sa robe ! Elle prit un sac et quelques affaires de rechange et se rendit à l'adresse indiquée. Elle avait mis une écharpe autour du cou pour cacher le fait qu'elle n'avait pas de puce dans la nuque. Elle faisait bien attention à ne pas croiser la route de policiers ou d'humains aux allures belliqueuses et finalement, non sans avoir eu quelques frayeurs, elle arriva jusqu'au cirque.

Là, les hybrides côtoyaient les humains plus simplement, sans suspicion apparente. Aliah put s'installer dans les gradins du grand chapiteau tranquillement. Lorsqu'elle vit M. Loyal entrer en scène, un frisson lui parcourut l'échine. Il portait toujours son masque et cela ne plut pas trop à la colombe. Par contre, elle s'amusa beaucoup plus en voyant les premiers spectacles qui se présentaient sous ses yeux. Un moment donné, une drôle d’événement vint contrarier sa tranquillité : l'hybride masqué l'appela sur scène ! Rougissante, elle descendit des gradins après avoir épousseté sa robe. Elle se retrouva au milieu de la piste et Loyal lui chuchota :

- Tu es revenu jouer avec moi finalement.
- Je ne pensais pas que ça m’amènerait ici... Murmura-t-elle à son tour.

Rapidement, un rideau descendit et la cacha aux yeux du public. L'instant d'après, elle se sentit tomber dans une pièce située sous la scène ! Elle lâcha un petit cri de surprise et ses ailes n'eurent pas le temps de se déployer qu'elle se retrouvait déjà sur les fesses, sur un amas de coussins ! Elle regarda autour d'elle. C'était une toute petite pièce carrée aux murs gris foncés, sombre et peu rassurante. Sur un mur, une porte fermée, et de l'autre coté, une porte ouverte sur un couloir de la même couleur. Aliah avait à peine repris ses esprits qu'elle vit de ce couloir arriver l'hybride masqué.

- Monsieur Masque ! Commença Aliah en prenant la main d'Esteban pour se relever. Le specatcle est déjà terminé ?

A vrai dire, elle se demandait si Esteban la ramènerait en tribune ou si elle avait encore un rôle à jouer dans le spectacle... ou, enfin, si c'était ainsi que se terminait sa première expérience de cirque.

- Alors, quelle est la suite du programme ? Demanda-t-elle.

Sur son visage, un beau sourire légèrement charmeur. Elle n'avait pas lâché la main du Loyal et se demandait quelle expression son visage pouvait bien avoir derrière son masque.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 11 Mai - 22:12
Terminé ? Ho non pas encore, tout ne fais que commencer.....

Eh oui, bien que je sois heureux de retrouver la belle colombe, j'ai encore un ou deux tours à lui jouer. Le spectacle ne fait que commencer et je sais que mes amis sur scène occupent le public, nous avons du temps, mais pas beaucoup, alors l'heure n'est pas au calme mais à la surprise, et je sais très bien comment m'amuser encore un peu avec mon invitée.

Ferme les yeux et lève les bras.

J'attends une seconde que cette dernière s'exécute et passe derrière elle. Habitué à aider mes amis à retirer leurs costumes, je retire d'un geste rapide et expert sa robe laissant cette dernière quelques secondes en petite tenue. Je passe une seconde ma main sur sa nuque... mais le temps n'est pas propice à se laisser envoûter de nouveau. En à peine quelques secondes je passe un nouveau vêtement sur elle, un tissu léger la recouvre de nouveau. Je me place devant elle une seconde... j'hésite, je profite du fait qu’elle garde les yeux fermés afin de relever mon masque et lui donner un baiser de retrouvailles.

Très bien... prête à retrouver ton publique ?

La jeune colombe rouvre les yeux, j'ai volontairement gardé le masque surélevé, laissant apparaître le bas de mon visage sur lequel se dessine un sourire.

Le spectacle ne fait que commencer !

Rapidement je remets mon masque en place, attrape sa main et nous dirige d'un pas assuré à travers les gradins, en quelques secondes nous voilà au-dessus de la scène, apparus comme par magie au public, mes amis ayant parfaitement détourné leur attention. Des applaudissements se font entendre, le public peut contempler leur Loyal accompagné de la spectatrice choisit pourtant une robe blanche étincelante, épousant parfaitement ses courbes et redonnant de l'éclat à sa beauté. La principale sous le charme se lève pour ovationner mon assistante d'un soir que je remmène au centre de la piste.

Il semble que tu fais sensation ce soir !

Je salue le public et reconduis ma charmante assistante dans les gradins, lui laissant le temps de se remettre de ses émotions le temps de finir le spectacle.
La fin arrive vite, les gens repartent heureux de leur soirée, Pour ma part je suis repartis quelques secondes me rafraîchir le visage à l'arrière, dans les coulisses, désirant me redonner un petit coup de frais avant de revenir chercher la jeune colombe, passant mon visage dans l'eau, je ne sais pas pour le moment où cette dernière se trouve mais je pense la retrouver quelque part dans le cirque d'ici quelques minutes.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Mai - 13:17
Aliah fit comme lui demandait Esteban : elle leva les bras et ferma les yeux. Elle replia même ses ailes... et, alors, elle sentit sa robe glisser au dessus d'elle ! Elle lâcha un petit "oh" de surprise. Elle ne pensait pas qu'Esteban voudrait si vite remettre le couvert... d'ailleurs, elle-même n'était pas sûre de le vouloir. Et se retrouver ainsi, seins nus, face à lui la gênait un peu. Elle rougit et rouvrit les yeux tandis qu'il posait la main sur sa nuque. Heureusement, il était derrière elle. L'instant d'après elle vit et sentit un beau tissu blanc venir l'habiller. Il s'agissait d'une très belle robe à dos nu, idéal pour une colombe comme elle. Aliah referma les yeux en sentant Esteban venir face à elle. Elle sentit ensuite un baiser se poser sur ses lèvres et elle sourit.

- Très bien... prête à retrouver ton public ?
- Euh... oui, j'vais essayer, répondit la colombe en rouvrant les yeux et en ajustant un peu la belle robe "de mariée" !

Elle put d'ailleurs voir le bas du visage d'Esteban qui avait laissé son masque à moitié relevé. Il était parfaitement rasé et son bas de visage, fin et délicat, était agréable bien que différent de ce qu'Aliah avait pu imaginer l'autre soir !

- Le spectacle ne fait que commencer ! Lui dit-il en l'emmenant par la main à travers les coursives du cirque et jusqu'aux gradins.

Lorsqu'ils se montrèrent de nouveau au public, les gens applaudirent et quelques exclamations d'enchantement fusèrent jusqu'aux oreilles d'Aliah. Se sentir ainsi admirée la gênait un peu mais lui faisait également plaisir. Elle sourit et suivit M. Loyal jusqu'au centre de la piste. Comme lui, elle salua le public avant de retourner, toujours accompagnée par son élégant partenaire, à sa place. Les gens autour d'elle la regardaient d'un air admiratif et Aliah, légèrement rougissante, leur souriait en retour.

Le reste du spectacle fût plutôt plaisant pour Aliah... mais, à vrai dire, elle avait du mal à se plonger dans les numéros. Elle pensait à l'étrange monsieur Loyal et à ce baiser qu'il lui avait donné. En fait, elle y pensait depuis le lendemain de leur aventure. Qu'est-ce que celle-ci signifiait, y avait-il quelque chose de vraiment fort qui les liait à présent ? Elle n'avait pas vraiment su répondre à ces questions. Elle avait invité l'hybride à la rejoindre dans son lit car c'est ce qu'elle voulait. Elle avait eu envie de lui et ils avaient fait l'amour. Mais elle ne savait rien de lui - ou si peu. Et son visage masqué empêchait Aliah de se représenter cet hybride autrement que comme une sorte de robot, de chose, d'objet. Tout à l'heure il lui avait montré le bas de son visage... C'était mieux mais insuffisant, bien sûr. Et...

Ma robe ?! Se demanda-t-elle soudain.

Elle prit son sac, descendit des tribunes à la suite des autres spectateurs qui quittaient le chapiteau et demanda à l'employé à la porte du chapiteau où elle pouvait trouver M. Loyal. Celui-ci lui répondit qu'il repasserait certainement par là dans quelques instants. Bien sûr la robe blanche était belle et en meilleur état que sa robe bleue mais, tout de même, elle l'aimait sa robe bleue. Pleins de souvenirs s'y rattachaient. Elle ne comptait pas la perdre ici.

Elle attendit donc un moment, là, à la porte du grand chapiteau, échangea deux ou trois mots avec l'homme puis, lorsqu'elle vit Esteban arriver, elle souhaita une bonne nuit à l'ouvreur et approcha de l'hybride !

- Dis donc Monsieur Masque ! Tu n'aurais pas oublié quelque chose ? Lui demanda-t-elle avec malice.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Mai - 13:47
Une fois rafraîchis, je me devais de retrouver celle qui avait faits tout ce chemin afin de venir voir le cirque. Que nous réserve la suite, à dire vrai je n'en ai aucune idée, je ne fais que ce qui me plaît sur l'instant, laissant mon esprit ouvert à toutes les possibilités du futur. Une fin prématurée, une continuité, tout est possible et je ne me pose pas tellement la question, je profite,, de tout, ce que je connais, comme ce que je découvre. Après tout, une fois de l'autre côté, je n'aurais plus l'occasion de m'amuser comme je le fais dans cette vie.

Je retourne à la l'entrée du chapiteau et je trouve la colombe en compagnie d'un de mes amis, je suis content qu'elle n'ai pas eu à attendre toute seule.

Dis donc Monsieur Masque ! Tu n'aurais pas oublié quelque chose ?

Je fais mine de réfléchir un instant, je sais pertinemment qu'elle désire récupérer sa robe mais cette dernière est entre de bonnes mains et je ne peux donc pas lui redonner pour le moment.

Oublié quelque chose.... hummmmm je ne vois vraiment de quoi tu veux parler, il faut dire que ta beauté m'éblouis tellement que j'en oublis le reste du monde !

Ces mots prononcés sur un ton entre le sérieux et la théâtrale permettent à la jeune colombe de les prendre comme elle le veut en réalité ou bien en sérieux. Reprenant mon sérieux, je remercie mon ami de lui avoir tenus compagnie. Ce dernier repart donc à ses affaires.

Je plaisante, tu désire probablement récupérer ta robe, et bien.... elle est actuellement indisponible et comme tu m'a... gentiment accueillit chez toi la dernière fois, je comptais te faire découvrir ma demeure, laisse moi être ton hôte aujourd'hui et je te rend ta robe ensuite.

Je lui offre mon bras, prêt à la guider dans les quartiers du Loyal. Une fois là-bas, je la laisse s'installer, la pièce est toujours en désordre total, des vêtements de cirque partout, une table et un canapé sont pratiquement les seuls meubles accessibles.

Cette robe semble avoir beaucoup de valeur pour toi je me trompe ?
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 13 Mai - 15:36

Avait-il perdu sa robe ? Aliah fronça les sourcils et s'apprêta à lui expliquer qu'il allait devoir la chercher tout de suite ! Mais M. Loyal anticipa sa réponse :

- Je plaisante, tu désires probablement récupérer ta robe, et bien.... elle est actuellement indisponible et comme tu m'as... gentiment accueillit chez toi la dernière fois, je comptais te faire découvrir ma demeure, laisse moi être ton hôte aujourd'hui et je te rends ta robe ensuite.

Les petits jeux de ce genre n'amusaient pas trop Aliah. C'était sa robe et sa soirée ! Elle voulait récupérer sa robe et choisir librement si elle voulait passer un moment avec Esteban et visiter sa demeure ! Néanmoins, elle sent bien au ton qu'il emploie qu'Esteban n'est pas vraiment sérieux. Formant un pistolet avec sa main, elle le pointe sur le front du masque de l'hybride et d'un air se voulant celui d'un gangster lui déclare :

- Tu vas m'emmener chez toi et sans faire d'histoire... Une fois là bas, tu me donneras ma robe... Et seulement après je déciderais si je te laisse la vie sauve !

Elle prit alors le bras de l'hybride et, avec sa main pistolet, continuait de le menacer !

- Cette robe semble avoir beaucoup de valeur pour toi je me trompe ?
- Non tu ne te trompes pas, vilain voleur ! Elle pointa le "pistolet" sur la tempe d'Esteban. Un faux mouvement et je t'explose la cervelle !

Une fois dans la tente désordonnée, Aliah se mit à rire, oubliant son pistolet et son petit jeu. Son visage se fit plus souriant et amical.

- Je crois que la visite va être rapide ! C'est à peine plus grand que ma "chambre" dans la grotte !

Puis, sans demander la permission, elle s'assit sur le canapé et s'étira.

- Pfiou, quelle drôle de journée, n'empêche ! Ce matin j'ai fait ma première mission à l'extérieur : j'ai été voler des fringues dans un magasin avec Sinko... C'était pas évident parce que maintenant ils mettent des beep partout sur les t-shirts ou les robes. Mais bon, là on a pris surtout des caleçons, du culottes, des chaussettes... Y avait pas de système d'alarme là dessus. Enfin on n'a pas volé grand chose en fait : une dizaine de trucs. Après ça risquait de se voir.

Elle marqua une pause pour rajuster le décolleté de sa robe blanche qui était un peu descendue.

- Et puis pour venir ici j'avais un peu peur de me faire repérer. Une hybride qui se ballade seule c'est louche... Enfin j'ai réussi à venir quand même. Mais bon, moi qui croyait pouvoir me relaxer... Tu m'as joué un drôle de tour ce soir ! D'ailleurs la robe est un peu trop grande ! Je flotte dedans !

Même si, à la taille, elle tenait bien, le haut était un peu trop large et avait tendance à descendre un peu.

- Heureusement que tu as choisi un dos nu en tout cas... avec mes ailes c'est mieux !

Elle tourna la tête à droite et à gauche pour regarder un peu plus en détail la tente de Loyal.

- Et donc, c'est là que tu vie ? C'est pas mal, c'est plus coloré que la grotte en tout cas !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 15 Mai - 13:56
Je laisse la colombe prendre ses aises dans ma tente, cette dernière prend ses aises sur le canapé et semble se détendre.

- Pfiou, quelle drôle de journée, n'empêche ! Ce matin j'ai fait ma première mission à l'extérieur : j'ai été voler des fringues dans un magasin avec Sinko... C'était pas évident parce que maintenant ils mettent des beep partout sur les t-shirts ou les robes. Mais bon, là on a pris surtout des caleçons, du culottes, des chaussettes... Y avait pas de système d'alarme là dessus. Enfin on n'a pas volé grand chose en fait : une dizaine de trucs. Après ça risquait de se voir.

Je souris un moment en silence derrière mon masque, je ne sais pas trop si cette mission devait être qualifiée de succès ou bien si elle avait une quelconque utilité. À dire vrai, les conditions de vie des révolutionnaires, perdus dans leur grotte à vivre comme des animaux sauvages me fait bien rire, afin de combattre l'homme, les voilà qu'ils se rapprochent de plus en plus de leur condition animale. Il serait tellement plus facile de faire fonctionnaient les choses si on se servait des humains, ils sont tellement crédules, certains sont même prêts à nous aider quitte à se lever contre les leurs. Les humains sont vraiment des animaux amusants.

C'est un début si je puis dire, même si nous n'avons pas la même vision des choses, j'espère au moins qu'ils ne t'enverrent pas dans des situations trop dangereuses dès le début, les humains sont pire que des animaux sauvages envers les révoltés capturés, le traitement réservé est souvent pire que la mort elle-même.

- Heureusement que tu as choisi un dos nu en tout cas... avec mes ailes c'est mieux !

Je me retourne vers elle comme un créateur de mode observant son modèle.

Évidemment ! pourquoi cacher de si beaux attributs ce serait du gâchis ! ces ailes participent grandement à ton charme, elles mettent en valeur tes courbes et te donnent une aura de pureté envoûtante ! Un dos nu était la meilleure solution. Je m'excuse simplement de la taille, je n'avais pas tellement le choix.

- Et donc, c'est là que tu vie ? C'est pas mal, c'est plus coloré que la grotte en tout cas !

Je tend les bras, présentant les lieux, il n'y avait pas grand chose à présenter mais c'est ici que je me sens le mieux et je suis fière de lui montrer.

N’est-ce pas ? Je trouve les grottes tellement sordides,! Aucune magie, aucune ambiance ne s'en dégagent c'est si triste. Je sais que je te force un peu à venir ici mais si tu désires récupérer ta robe je n'allais pas te faire attendre à l’entrée ce ne serait pas courtoise ! En tous les cas bienvenus dans mon royaume, lieux de magies et d'illusion, où hybrides et humains oublient leurs différends tout en créant des choses uniques, ensemble. Sous les yeux de ceux qui désirent notre soumission totale, personne n'a jamais pensé que celui qui dirige ici n'est rien d'autre qu'un hybride. Il est vrai qu'il est difficile de le deviner au premier abord mais les humains sont prêts à tout croire si l'on sait s'y prendre.

Alors que je parle, un de mes amis me fais signe à travers l'entrée de ma tente.

Si tu veux bien m'excuser, je reviens de suite.

Je quitte alors la tente en compagnie de mon ami. Je laisse la colombe seule quelques minutes afin d'aller chercher ce pour quoi elle est ici. Une fois sa robe récupérée, je reviens dans la tente.

Ton supplice est terminé, voici ce pour quoi tu es ici

Je lui tend sa robe, la poussière ayant laissé place à des couleurs éclatantes, il est habituelle pour les gens du cirque de faire briller les costumes pour les représentations alors rendre à cette robe son éclat d'origine n'était pas compliqué.

Si tu désire te changer, il y a un paravent au fond de la pièce ou bien dans la salle de bain à coté.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 17 Mai - 10:05
Esteban et Aliah ne s'attardèrent pas longtemps sur la petite mission qu'elle avait vécu ce matin. Sa dure journée était derrière elle - même si sa fatigue en était la conséquence directe - et elle n'avait, d'ailleurs, pas très envie d'y penser. Le petit mot sur la robe blanche donna l'occasion à Loyal de complimenter la belle hybride. Celle-ci rougit un peu mais heureusement, le mâle lui parla un peu de son antre, ce qui permit à Aliah de retrouver sa couleur de joues habituelle. Enfin, un ami de Loyal arriva et le l'hôte de la colombe quitta sa tente un instant.

Aliah en profita pour se lever et regarder un peu plus en détail les nombreux objets, accessoires et costumes de cirque, qui traînaient ici ou là. Elle prit alors trois quilles et essaya de jongler avec elles... mais sans succès. Elles finissaient toutes inexorablement à ses pieds !

- Ton supplice est terminé, voici ce pour quoi tu es ici.

Aliah se tourna et vit sa robe, bleu ciel, belle comme au premier jour... Elle la prit dans ses bras et sourit à pleines dents !

- Oh merci Est...eban - c'était la première fois qu'elle l'appelait ainsi - ça me fait trop plaisir !

Elle s'approcha de lui, voulut l'embrasser, mais le masque l'arrêta. Elle se contenta de lui tapoter le bras. Elle déplia ensuite sa robe et vit que même la déchirure sur le coté avait été raccommodée. Les yeux d'Aliah brillèrent. Elle était à deux doigts de pleurer de joie mais elle parvint à se retenir.

- Vraiment, merci... Dit-elle, pleine de reconnaissance.
- Si tu désires te changer, il y a un paravent au fond de la pièce ou bien dans la salle de bain à coté.

Sans attendre, Aliah abandonna les trois quilles au sol et se dirigea vers le paravent. Derrière celui-ci, elle quitta la robe blanche et remit sa petite robe bleue. Elle y rentra sans peine. Elle était comme au premier jour : lumineuse et parfaitement ajustée à ses mensurations. Elle se décala du paravent pour se montrer à Loyal.

- Tadam ! Fit-elle en écartant bras et ailes comme si elle finissait un beau numéro !

Ensuite, elle récupéra la robe blanche et la tendit à Loyal.

- Je suppose que je ne peux pas la garder, monsieur Masque ? Demanda-t-elle quand même.

Il est vrai que cette robe blanche était belle. Très belle même. Elle devait coûter cher et était sûrement un costume du cirque. Aliah n'avait guère que quelques vêtements simples et peu féminins à la grotte. C'est pour ça qu'elle préférait toujours mettre sa robe bleue, même sale et éraflée. Alors elle avait tenté sa chance, sait-on jamais !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 18 Mai - 18:11
Rendre une personne heureuse est agréable également, j'aime prendre plaisir à voir des sourires sur les visages des spectateurs lors de notre show du soir, mais là je dois dire que la colombe semble prête à succomber à ses émotions quand cette dernière découvre sa robe remise à neuf. Elle perd un peu de son assurance face à ce bonheur, fait à retenir c'est le fait qu'elle m'est appelé par mon nom et non Monsieur masque pour le coup. Je souris silencieusement sous mon masque à cette attention.

Je la laisse partir pour se changer, quelques secondes plus tard, voici notre colombe qui ressort plus brillante que jamais. Il est vrai que cette robe bleue lui va à merveille. J'applaudis chaleureusement cette dernière alors qu'elle apparaît hors du paravent.

Magnifique ! tu es tout simplement magnifique belle colombe. Cette robe te rend maintenant, plus radieuse que jamais !

La colombe me tend la robe blanche dans le but de me la restituer. Je regarde la robe sous tous les angles comme quelqu'un qui observe un futur achat.

Mmmmm c'est gentil mais je n'ai jamais vu cette robe de ma vie, elle ne m'appartient pas, est-ce la tienne ?

Cette phrase prononcée sur le ton d'une fausse ignorance signifiait qu'elle pouvais la garder si elle le désirait, un costume peut facilement être remplacé ou bien recréer de nos mains, alors je lui laisse cette dernière en souvenir.

Au moins tu te souviendra du cirque de manière positive, autant amasser un maximum de bon souvenirs dès le début, qui sait quand ses derniers seront entachés par le hasard de notre existence.

Prenant sa main, je la fait tourner sur elle même afin d'admirer sa brillance dans sa tenue.

Et bien en voilà une soirée bien remplie, en espérant que le show de ce soir en plus de mon petit cadeau t'ai plus. Je serai ravis si tu repasse nous voir un de ces jours et puis qui sait, je verrais bien une aussi belle colombe se produire au centre de la scène, réalisant sa propre performance.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 19 Mai - 9:49
Les applaudissements d'Esteban firent plaisir à Aliah. Malgré sa volonté d'apparaître forte et rebelle, elle était coquette, féminine et aimait plaire.

- Magnifique ! tu es tout simplement magnifique belle colombe. Cette robe te rend maintenant, plus radieuse que jamais !
- Merci Monsieur Masque, vos compliments me vont droit au cœur ! Répondit-elle d'un ton théâtral en faisant une révérence.

Et quand Loyal lui offrit la robe blanche, la colombe ne sut comment réagir. Commençant par sourire, elle repensa aux pauvres vêtements qu'elle avait dans la grotte : des jeans informes et des survêtements démodés... Voilà pourquoi elle continuait de porter sa robe azur, même lorsqu'elle était tâchée ou déchirée ! Alors une seconde belle robe... elle ne pouvait la refuser.

- C'est vraiment trop gentil... Merci !

Elle s'approcha de lui, tenant sur son bras droit la belle robe blanche. De sa main gauche elle releva lentement le masque jusqu'aux lèvres de l'hybride, puis elle se mit sur la pointe des pieds pour déposer un baiser dessus. Peu après, Esteban lui prit la main pour la faire tourner dans sa robe retrouvée... Et il put admirer le galbe de ses cuisses qui se découvraient un instant, pendant cette courte pirouette.

- Et bien en voilà une soirée bien remplie, en espérant que le show de ce soir en plus de mon petit cadeau t'ai plu. Je serai ravis si tu repasses nous voir un de ces jours et puis qui sait, je verrais bien une aussi belle colombe se produire au centre de la scène, réalisant sa propre performance.
- Oui, c'était une belle soirée...

A vrai dire, Aliah n'était pas encore fatiguée, serait bien restée un peu auprès de lui et n'était pas très motivée pour retournée dans les rues mal-famées...

- Je...

Mais elle ne savait pas vraiment si elle voulait rester avec lui... Cela signifierait sans doute dans l'esprit de Loyal, qu'elle voudrait coucher avec lui, et ça, elle ne le savait pas...

- Je ne suis pas sûr d'être prête pour la scène ! Dit-elle pour changer de sujet.

Puis, d'un pas légèrement hésitant, elle se dirigea vers la sortie de la tente. Sur le seuil, elle se tourna vers lui et lui offrit un doux sourire.

- Alors à bientôt Monsieur Masque...

Son intonation était presque celle de l'interrogation.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 19 Mai - 10:26
Alors que la colombe semble sur le point de partir, je ressens dans l'ambiance que cette dernière ne semble, à la fois pas pressée de partir, et à la fois, pas motivée pour rester, elle semble être tirée par un petit dilemme intérieur

Que pense elle maintenant je ne saurai le dire, cependant, il y a une chose dont je suis certain, la laisser sortir à cette heure dans les ruelles serait presque cruel, une si petite colombe pourrait se faire dévorer vivante par le premier prédateur rencontré.

Je penche la tête sur le côté comme un enfant qui ne comprend pas la question.

Tucompte réellement repartir maintenant seule dans les ruelles de la ville à cette heure tardive ? Tu semble bien courageuse mais je trouverais cela quelque peu.... suicidaire pour une si petite hybride..

Puis je me tourne sur moi même présentant mes deux mains comme quelqu'un qui présente une choix.

Alors, devant ce choix qui nous est offert je ne peut t'offrir que deux choix, soit je te ramène à la grotte, ce qui ferait que tu n'aurai pas à te promener toute seul dans la nuit et dans les ruelles, ou bien préfère tu me tenir compagnie ce soir ?

Je laisse la seconde question en suspend, lui laissant le temps de cogiter un peu.

Pas d'inquiétudes, plus de surprises pour ce soir, je peux te proposer de dormir dans ma chambre et moi sur le canapé ou bien l'inverse je te laisse le choix, et si tu n'est pas encore fatigué que dirait tu de rester pour simplement discuter entre hybrides, sans masques et sans mensonges, enfin sans masque, c'est une image si tu vos ce que je veux dire.

Je laisse ainsi la jeune colombe décider de ce qu'elle préfère faire maintenant. Je ne cache rien et ne désire rien de particulier, je me dis juste que ces deux options sont les plus sûres pour ne pas qu'il lui arrive quelque chose.

Je reste ainsi, à attendre sa réponse.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 19 Mai - 15:39
- Tu comptes réellement repartir maintenant seule dans les ruelles de la ville à cette heure tardive ? Tu semble bien courageuse mais je trouverais cela quelque peu.... suicidaire pour une si petite hybride...
- Dis-donc, tu es rassurant, monsieur Masque ! S'amusa Aliah.

Les choix que lui proposait Esteban étaient tous intéressants ; tous plus intéressants que de rentrer seule jusqu'à la grotte. Seulement voilà, Aliah était indécise et le fait que Loyal ne donne pas sa préférence n'aidait pas du tout Aliah à faire son choix. S'il lui avait dit qu'il voulait qu'elle reste auprès de lui, elle aurait probablement accepté... Mais là, elle ne savait pas s'il le souhaitait - bon, le fait qu'il le propose indiquait tout de même qu'il n'y était pas opposé - alors elle se laissa tentée par...

- Une petite promenade nocturne... Ça peut-être sympa !

Elle pencha la tête vers l'extérieur et vit que la nuit était claire, que les étoiles brillaient et qu'une belle demi-lune éclairait les chapiteaux...

- Il fait beau, en plus...

Elle sortit de la tente de Loyal et l'attendit sur le seuil. Elle inspira l'air frais et, lorsque Loyal sortit, elle s'accrocha à son bras et marcha d'un pas souple et rassuré, en direction de la forêt. Quelques mètres à peine après le départ du cirque, elle tourna une mèche de ses cheveux autour de son index. Une question, depuis l'autre soir lui brûlait les lèvres :

- Dis-moi, monsieur Masque, est-ce que, par hasard, j'étais ta première... ta première partenaire ?

Elle avait dit ça d'un air un peu coquin. Elle ne voulait pas l'embêter ou le mettre de l'embarras, elle voulait juste savoir si elle comptait un peu pour lui, si :

- Tu aurais été triste si je n'étais pas venue te voir ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mai - 17:10
Le choix de la colombe se porta sur une promenade nocturne, direction la grotte ou bien simplement un aller-retour ? Je verrai bien comment tournent les choses et puis j'ai tout mon temps pour profiter de ces moments. Un peu de calme dans un océan de folie peut aussi avoir ses bienfaits.

Une fois à l’extérieur, nous voici partit vers la forêt. Tout est calme par rapport au jour, notre promenade est portée par les bruits de la nuit, mystérieux, angoissants, tapis dans l'ombre, une vie continue dans les ténèbres, lorsque les yeux des hommes ne sont plus capables de voir ce qui les entours.

Je ressent une sorte de légère gêne chez ma compagne de marche, je ressent une sorte de curiosité prendre le pas sur ses envies et la question ne se fait pas attendre.

- Dis-moi, monsieur Masque, est-ce que, par hasard, j'étais ta première... ta première partenaire ? - Tu aurais été triste si je n'étais pas venue te voir ?


Je pris un moment pour réfléchir à ses questions, la réponse à la première est simple, en revanche, à savoir si j'aurai été triste, cela est un peu plus compliqué, étant donné que je lui ai laissé le choix, j'étais préparé à toutes les possibilités qu'elle vienne ou non. Je ne me suis pas vraiment posé la question si cela me ferait quelque chose de ne pas la voir répondre à mon invitation.

Eh bien... pour répondre à ta première question, tu es effectivement la première avec j'ai été aussi... proche, je n'ai jamais eu l'occasion de tester de tel plaisir et je dois avouer que je suis plutôt satisfait que tu sois la première. Quant à savoir si j'aurai été triste si tu ne serais pas venu... je dirai que j'aurai respecté n'importe lequel de tes choix, en espérant qu'il te rende heureuse. J'aurai très bien pu comprendre que tu ne veuille pas revenir après tout, aucun de nous ne connaît réellement l'autre, chacun de nous garde sa part de mystère non .

Nous continuons de marcher, arrivant bientôt à la forêt.

Tu sais, je n'ai pas été "programmé" pour ressentir les choses comme le reste du monde, alors, je te remercie pour cette nuit.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 23 Mai - 11:22
La première réponse d'Esteban fit sourire Aliah. Sans vraiment savoir pourquoi, être la première avait qui l'hybride avait des rapports intimes lui faisait plaisir. Peut-être était-ce parce que pour elle aussi, c'était une première : C'était effectivement la première fois qu'elle faisait l'amour pour elle, juste parce qu'elle en avait envie - et non comme elle le faisait avant avec son ex-maître - pour contenter quelqu'un d'autre !

Sa deuxième réponse, elle, était plus ambiguë. Il disait qu'il aurait respecté son choix si elle n'était pas venu... C'était bien vague. Néanmoins, la suite de ses mots laissait sous-entendre qu'il aurait été déçu par ce choix. Aliah garda donc son sourire : elle aimait se savoir désirée !

Cependant, alors que l'on atteignait doucement la forêt, Aliah se fit songeuse : elle-même n'était pas vraiment sûre de vouloir continuer avec Esteban. Même si la nuit ensemble avait été délicieuse, il avait remis son masque et aussitôt, il lui semblait distant et impersonnel...

- Tu sais, je n'ai pas été "programmé" pour ressentir les choses comme le reste du monde, alors, je te remercie pour cette nuit.
- Programmé ?! S'exclama-t-elle, comment ça ? Tu veux dire que... tu n'es pas capable de sentiments ?

Aliah, elle, voulait aimer. Elle aimait son ex-maître comme un père, elle se sentait prête à aimer quelqu'un qui se livrerait à elle, Esteban, pourquoi pas, s'il lui offrait son visage autrement que dans l'obscurité d'une grotte... La jeune colombe avait ralenti le pas, elle avait été surprise par ce mot étrange de son compagnon : Programmé. Voulait-il dire que ses gênes devaient l'empêcher d'avoir des sentiments ? Elle ne avait d'ailleurs toujours pas de quel animal il était issu. Peut-être qu'elle le lui demanderait aussi cela, après tout, elle savait bien qu'il ne répondrait que si la question ne le gênait pas !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 23 Mai - 12:02
La colombe est naturellement surprise par mes propos, il est vraie que je ne parle jamais du passé, non pas par ce que je le cache, simplement que cela n'est en général pas utile de s'y pencher pour avoir des contacts avec des humains ou des hybrides.

Alors qu'elle ralentit le pas, je me retourne face à elle, faisant une révérence comme pour une première présentation, comme ci je venais de la rencontrer.

Laisse moi me présenter à nouveaux, je suis le sujet connus sous le matricule E5T384N, plus simplement Esteban. Je suis issu d'un programme humain visant à la créations d'une nouvelle génération, des humain possédants des capacités supplémentaires plus.... animales baptisé "Human révolution". L'idée était simple, rendre l'homme plus fort ou bien plus rapide ou encore en améliorant sa vue ou son ouïe enfin, tout ce qui permettrait d'améliorer leurs capacités sans changer leur apparence.

Je pose un main sur mon masque.

Seulement, aucun des sujets n'est arrivé à la conclusion voulue, aucun de nous ne ressemblait totalement à un humain. Ce qui ressemblait le plus à des hybrides furent tout simplement éliminés. Quand à ceux qui restaient, ils fut décider de cacher leurs attributs hybrides et l'idée de les utiliser à des fin....; peu légales vit alors le jours. Nous étions capables de nous faire passer pour des humain et en ce sens, de nous introduire au plus profond de leur société tout en ayant l'obéissance d'hybrides.

J'écarte les mains, mes gestes appuyant mes propos.

Nous avons été formés, programmés, les concepts de bien et de mal n'ont pas de valeur tout comme la confiance ou encore la trahison. Au contraire de nous cacher les codes avec lesquels fonctionnent ce monde, nous avons appris à les utiliser, les contourner, passant d'amis à assassin, de confident à collabo. Nous avons appris à jouer avec ce monde !

Je me calme une seconde, laissant à la colombe le temps de bien intégrer mes paroles.

Seulement... ils n'avaient pas prévus que leurs créations puissent se mettre à jouer avec leur maîtres. Le monde est un jeux, chaque être vivant dessus est une pièce de ce jeux, maître comme esclave. Et lorsqu'ils ont compris qu'ils ne pouvaient plus contrôler leurs pièces, il était déjà trop tard pour eux.

Je repose une main sur mon masque, comme si mon cœur et mon esprit étaient en désaccord sur le fait de l'enlever, juste pour elle, elle qui est si..... pure, du moins dans son esprit et ses envies. Elle ne semble pas chercher vengeance contre ce monde et n’aspire qu'à en profiter, simplement. C'est une chose que je ne pourrait jamais comprendre totalement. Je suis comme un chien qui court derrière une voiture sans m^me savoir ce que je vais faire une fois que je l'aurai attrapée.

Seulement, chacun de ceux qui restaient ce sont fondue dans la population humaine, utilisant leurs compétences pour se créer un personnage à incarner en fonction de leurs désirs et de leur projet pour l'avenir et ce monde. Je suis capable de sentiments Aliah, ce que je veux dire c'est que vos notions que l'on vous a  apprises, tout ce que vous croyez immuables et intemporel, n'ont pas le même sens pour toi que pour moi.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 23 Mai - 15:46
Esteban surprit Aliah. Il semblait dire la vérité, se livrant à elle avec beaucoup d'honnêteté, lui expliquant presque tout de sa naissance et de ce qu'il était. Elle avait vu juste. C'était une histoire de génétique. Il était un hybride très spécial et elle comprenait un peu mieux ce personnage et le choix qu'il faisait de porter un masque. Lorsqu'il porta la main sur son masque, Aliah crut réellement qu'il l'enlèverait... mais cela n'arriva pas et elle en fût un peu triste. Elle se sentait comme trahie. Elle s'était donnée à lui, en un sens, et il ne lui offrait même pas une image plus personnelle que son éternel sourire figé.

Les deux hybrides reprirent leur chemain vers la grotte dans un relatif silence... et Aliah décida de prendre sur elle pour redonner un peu de joie à cette conversation. Elle inspira longuement et dit :

- Moi qui croyait que j'allais finir par gagner notre petit jeu, monsieur Masque... Je crois que c'est perdu !

Elle sourit légèrement à Esteban alors que les lumières de la ville s'estompaient derrière eux à mesure qu'ils s'enfonçait dans la forêt.

- Alors donne-moi un gage, puisque tu as gagné !

Elle s'approcha de lui et glissa sa main dans la sienne.

- Pas un truc trop méchant, hein !

Autour d'eux, l'obscurité commençait à gagner du terrain. Heureusement, tous deux connaissaient bien le chemin jusqu'à la grotte des révolutionnaires. Aliah regardait les grands arbres autour d'eux, elle les connaissait bien, ils lui étaient familiers. Familiers aussitôt étaient devenus les bruits des animaux nocturnes : le hululement des chouettes, les grattements des hérissons, les glapissements des renards... Elle se souvint à quel point ces bruits l'avaient effrayée au début et elle en sourit intérieurement.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 24 Mai - 13:29
La colombe tente de manière douce de redonner un nouveau tournant à notre discussion, passant des aveux à la notion de jeux. Elle commence vraiment à comprendre comment je fonctionne et quels éléments me feront réagir.

Tu abandonne déjà c'est dommage ! Et puis je ne dirais pas que j'ai gagner notre jeu, je dirais simplement que je gagne la première manche non ?

Je sens sa main se glisser dans la mienne, une petite seconde d'hésitation me parcours, puis je referme doucement ma mains sur la sienne. Il me semble que cela représente un geste d'affection, un moyen de rester en contact physique avec une personne. Je réfléchis à sa proposition.

Et biennnnnn si j'ai réellement le droit de demander ce que je désire, je voudrai que tu continu de jouer avec moi, continu de me me chasser afin que je sois obliger de déposer les armes devant toi, Alors seulement, tu obtiendra le fin de tous les mystères, la fin de tous les mensonges et de tous les camouflages. Je désir voir si tu es assez joueuse, obstinée et prêté à tout pour me battre à mes propres jeu. Voilà ton gage.

Je suis conscient que cette demande peut sembler quelque peut étrange dis comme cela, seulement, je désire réellement qu'une personne puisse retourner mes propres armes contre moi ou encore qu'elle trouve un moyens de me faire hésiter, de me faire douter, de me faire perdre mes moyens. Car oui, une des raison qui fait que je me cache ainsi, est que contrairement à beaucoup, je matérialise le masque que je me suis créer, le personnage que je joue, je peux mentir sans le cacher, être quelqu'un d'autre sans avoir besoin d'être convaincant. Alors si elle est joueuse, si elle est prête à relever mes défis. Alors il est probable que ses questions puissent trouver leurs réponses. Je ne cache rien, seulement, je ne donne rien gratuitement.

Je la regarde, souriant sous mon masque.

Alors qu'en dis tu ?
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 25 Mai - 14:31
- D'accord, dit Aliah en se serrant un peu contre Esteban.

Tout ce qu'il avait dit, toute son attitude semblait dire : "Je veux bien être ton ami". Aliah venait de sortir de sa captivité et elle n'avait pas d'amis ; quelques connaissances simplement. Aussi, même si elle cachait moins les choses que Loyal, elle était heureuse de pouvoir se dire l'amie de quelqu'un... Evidemment, Esteban ne pouvait pas encore être considéré comme un ami... mais il lui avait déjà dit pas mal de choses sur lui, ils avaient déjà partager des moments de proximité, des bons moments. Alors, peut-être, quelque chose était prêt à naître entre eux.

Dans la forêt, Aliah se sentait bien. L'étrange hybride qui l'accompagnait la rassurait. Au lieu de prendre le chemin de la grotte, elle prit le chemin qui menait au lac. En temps normal, c'était un endroit calme, paisible. Alors cette nuit, nul doute qu'il serait plus doux que jamais.

- J'ai vécu une quinzaine d'années chez un humain. Mon maître... Il est colombophile. Il a été gentil avec moi... Toute ma jeunesse a été heureuse. Il m'a bien éduqué... Comme une humaine, comme si j'étais sa fille. J'étais juste à l'écart du monde. Je n'étais jamais sorti de la maison avant ma fuite. Et... c'est parce qu'il a commencé à vouloir plus de moi que je suis partie... Je l'aimais comme un père, pas comme un amant...

En quelques phrases elle avait résumé sa vie passée. Elle voulait lui dire parce qu'il lui avait également raconté son passé... Et elle sentait qu'elle serait heureuse de partager ça avec lui... Et elle le fût effectivement ! Un grand sourire décorait son doux visage. Elle avait besoin de raconter ça... pour s'en détacher un peu. Son départ, sa relation avec son ex-maître, c'étaient des choses qui l'avait plus touchée qu'elle n'aurait pu l'avouer. Ses yeux se mirent à briller. Elle s'arrêta au milieu des bois et tira par la main Esteban pour l’amener contre elle. Et elle le serra dans ses bras sans dire un mot.

Les bruits des animaux nocturnes, les frissons du vent, la quiétude des arbres, tout cela rassérénait la petite princesse tout autant que la chaleureuse présence de son ami.

- Ça t'embête pas de faire un p'tit détour par le lac ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 26 Mai - 13:19
Les bruits de la nuit nous accompagnent, comme une symphonie dont on ne peut voir les musiciens, un groupe invisible, jouant avec notre imagination, nos peurs, nos angoisses et sur l'inconnue. Je suis bien dans ce lieux, je le trouve reposant.

Étrangement, la colombe guide la route que nous empruntons non pas vers la grotte des révolutionnaires mais vers le lac. Je laisse cette dernière me guider, après tout, je profite des choix que suit la vie et je ne m'oppose pas à ce dernier. Ci c'est son envie alors pourquoi pas, j'ai tout mon temps, je ne compte pas mourir ce soir.

Durant notre promenade, c'est à son tour de me révéler son passé. Sa vie chez son maître et le fait qu'il en ai voulut plus d'elle. Les humains sont bien prévisibles, il suffit qu'il se trouvent devant une hybride dont le physique leur convient pour vouloir en abuser. Alors pourquoi la traiter comme une humaine ? Pourquoi nous donner la possibilité d'être différent si c'est pour nous élever comme eux ? Les humains sont toujours dans les extrêmes, ils nous traitent soit comme des animaux, soit comme des humains, alors que nous ne somme au final, ni l'un ni l'autre. Et puis, la tenir à l'écart du monde nous montre bien que l'Homme est éprit de possessions, lui qui a choisit la terre et al mer, laissant le ciel à ceux qui rêvent de liberté.

Malgré tout je suis plutôt content de connaitre ses détails, savoir le pourquoi du comment, la vérité sur le passé pour la confronter à ce que l'on s'imagine.
La jeune colombe me demande mon avis quant à notre destination.
Je répond sur un ton joueur :

Toute destination me convient si tu y es évidemment.

Je la laisse toujours nous guider, lui laissant prendre les devant pour créer la suite des événements.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 26 Mai - 16:50
Ses mots étaient gentils et même si le ton qu'il y mettait laissait croire qu'il exagérait un peu, Aliah croyait vraiment qu'il était prêt à la suivre où elle le souhaitait. C'est donc avec un certain entrain qu'elle sortit des bras d'Esteban pour l'emmener jusqu'au lac. Là, les derniers rayons du jour offraient une belle bande rose-orangée au devant des silhouettes noires des arbres qui commençaient à retrouver quelques feuilles, en cet agréable printemps.

- Dis-moi, Esteban : tu sauras me guider, quand il fera nuit, jusqu'à la grotte ? Je ne vois pas dans le noir...

Elle n'avait pas vraiment peur : au pire elle irait à tâtons, en profitant de la faible lueur de la lune et des étoiles en cette nuit nuageuse...

Elle avança jusqu'aux cailloux qui bordaient le lac et défit ses bottes et ses bas qu'elle posa au sol, à coté de la robe blanche que lui avait offerte Loyal. Ses pieds rouges pouvaient éventuellement choquer son compagnon mais elle s'en fichait. Si comme elle le pensait, il était son ami, il pourrait outre-passer cette particularité qu'elle trouvait disgracieuse. Elle entra ensuite dans l'eau et le froid lui fit du bien. Elle avança tout doucement, à pas de fourmi, jusqu'à ce que l'eau lui arrive aux mollets...

- Tu viens ?

Puis elle avança encore un peu, jusqu'à ce que l'eau atteigne le haut de ses genoux. Elle tremblait un peu mais elle était fière d'elle. Elle avait vaincu le froid ! Allez plus loin risquait de mouiller et de salir sa belle robe aussi ne s'aventura-t-elle pas plus loin.

- Elle est froooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiiiide ! Cria-t-elle pour se soulager.

Puis elle rit de sa bêtise. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle s'était lancé ce défi personnel... mais à présent, il lui paraissait bien idiot ! Son rire ne s'arrêtait plus. La quiétude des lieux étaient bien lointaine à présente mais Aliah s'en fichait, elle était bien, là, dans ce lac presque noir, glacé et immobile ; heureuse.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 26 Mai - 19:14
La colombe semble se demander comment nous allons rentrer si nous nous attardons dans la nuit. Un Loyal ne se déplace jamais sans différents objets utiles à la situation à venir et j'ai probablement sur moi quelque chose qui nous permettrait de rentrer sans soucis, ou peut-être pas qui peut le savoir ?

Arrivé près du lac, je regarde la colombe défaire ses bas et rentrer petit à petit dans l'eau, je reste tranquillement au bord à la regarder. À cette demande, j'enlève également mes chaussures, mes chaussettes et relève le bas de mon pantalon afin de ne pas le mouiller. J'entre dans l'eau en faisant attention à ne pas glisser, la situation est poétique et non humoristique pour le moment.

Nous arrivons tous deux assez loin pour avoir de l'eau aux genoux, puis la colombe pousse un cri que je n'attendais pas, ce dernier manque presque de me surprendre suffisamment pour me faire glisser. Je la regarde rire à tout rompre et ris moi-même de cette situation imprévue. Nous cassons le silence un moment, Je la regarde rire, elle semble heureuse, ici, perdue au milieu de nulle part. C'est ainsi qu'elle désire les choses, un instant de liberté totale, nous qui ne sommes que des grains de poussière en ce monde, nous pouvons rêver une seconde d'être libre totalement.

Une fois ce moment d'euphorie terminé, l'obscurité nous enveloppe petit à petit, il reste encore quelques bribes de lumières qui disparaissent à chaque seconde, les bruits de la nuit n'ont pas encore repris et un calme nous enveloppe tous deux, au bord de ce lac. Je fouille une seconde dans ma veste et en sorti une petite flûte, assez grande pour ne pas être un pipo mais suffisamment petite pour être transporté dans l'une des nombreuses doublures de ma veste puis sans rien dire je me mets à jouer.

Spoiler:
 

La musique envahit l'espace autour de nous, elle se forme et prend possession des lieux, une harmonie se crée avec les derniers rayons du soleil qui disparaissent de la surface de notre monde, durant quelques minutes, tout est suspendu et le temps retient son souffle, cette musique est reflétée en rythme par les ondes à la surface de l'eau qui partent de ma position formant des cercles qui suivent la musique jouée.

Après ces quelques minutes, le silence retombe, je range silencieusement cette flûte dans un plis de ma veste et me retourne vers la colombe.

Permet moi de t'offrir cette musique, toi qui est la personne qui représente le plus l'idéal de liberté en ce monde.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 27 Mai - 14:31
Esteban rejoignit Aliah dans le froid lac et, alors que les dernières lumières s'éteignait, joua un bel air de flûte. La jeune hybride écouta sagement malgré le froid qui commençait à l'embêter. La musique l'aidait à faire abstraction de ce désagrément. Et lorsque celle-ci s'arrêta, Aliah regretta presque que ce moment de grâce ne dure pas plus longtemps.

- Bravo Esteban, c'était trop beau...

Et elle s'accrocha à son bras pour retourner, dans l'obscurité, sur les cailloux. Là, par de rapide mouvement des ailes, elle s'essuya les jambes et s'assit à coté de ses affaires, entraînant Esteban à coté d'elle. La nuit était à présent tombée et Aliah ne voyait presque plus.

- Je crois que j'aime bien l'obscurité, finalement... Même si j'y vois rien, avec toi et ton masque... je me sens un peu plus... je me sens un peu plus proche de toi...

L'attirance qu'elle ressentait pour lui avait pour obstacle ce masque. Dans l'obscurité, elle ne voyait plus ce visage artificiel... et elle croyait mieux voir le vrai Esteban, ou du moins celui qu'elle imaginait être le vrai Esteban. Elle eut un mouvement vers ce masque, pensant à l'enlever elle même, mais elle s'arrêta, soupira et se dit que ce n'était pas encore le bon moment. Elle s'allongea alors sur le coté en posant son bras sur les cuisses de Loyal. Le sol caillouteux n'étais pas très confortable, mais Aliah avait la flemme de trouver une meilleur position !

- Si je m'endors tu me réveilles, hein ! Lui dit-elle pour s'amuser. Ici, j'aimerais pas me retrouver seule au réveil comme la dernière fois qu'on a dormi ensemble, vilain ! Tu sais pas que c'est malpoli de quitter une fille après l'amour sans lui dire au revoir ?

Le ton était évidemment celui de la taquinerie et non du reproche !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 27 Mai - 15:09
Une fois sortie de l'eau, j'en profite pour m'égoutter quelque peu les jambes, nous n'y voyons plus grand-chose à présent et nous nous installons à même le sol.
J'écoute en silence les dire de la colombe.

L'obscurité nous ouvre beaucoup de choses, elle nous empêche de juger, de critiquer ou encore de comparer, nous privant de notre vue, nous ne pouvons que nous reposer sur ce que l'on ressent et non ce que l'on voit en face de soi.

C'est vrai, cette nuit comme mon masque a cette utilité. Sans avoir la possibilité de voir, les deux obligent à se confronter à ce que l'on ressent, à ce que l'on imagine, les deux nous privent en quelque sorte d'un sens pour nous obligés à utiliser tous les autres.
Je sens un mouvement de la colombe vers mon visage, elle semble réellement désireuse de découvrir ce qui se cache derrière, elle le peut si elle désire. Je ne me cache pas réellement, j'oblige simplement les autres à devoir venir découvrir ce qu'ils ne peuvent voir, ou bien à s'en accommoder.
Finalement, elle n'en fit rien, elle s'allonge et se contente de critiquer mon départ discret de la dernière fois. Je souris sous mon masque car je suis en partie d'accord avec elle, mais le fait qu'elle soit revenue, pour cela je lui accorde le fait de rester cette nuit.

Je te l'accord mais que veut tu, il faut croire que je suis un hybride mal éduqué. Mais promis, je reste avec toi cette nuit.

Attrapant ma veste à bout de bras, je lui offre comme couverture de fortune et la place sur elle délicatement.

Merci pour cette soirée, je me suis beaucoup amusé.

Je me réveille le lendemain aux premiers rayons du soleil, la colombe dort encore. J'en profite pour me lever et me rapproche des bords du lac afin de me rafraîchir. Profitant du calme, je pose mon masque sur un rocher et me passe de l'eau fraîche afin de me réveiller un peu plus correctement.
Quand elle sera elle aussi debout, je la raccompagnerai à la grotte, je ne voudrais pas que le service s'inquiète de sa promenade si elle dure trop longtemps.
Je suis assis au bord du lac, les gouttes perlent sur ma figure et je profite des premiers rayons du soleil.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 30 Mai - 10:28
Aliah n'était pas vraiment partante pour dormir ici, sur ces durs cailloux mais, visiblement, cela allait très bien à Esteban. Elle, malheureusement, avait du mal à trouver le sommeil. Elle n'était pas bien installée et sentait de nouveau la même envie que l'autre soir lui réchauffer le bas-ventre. Elle s'approcha d'Esteban, mais, à en croire son souffle régulier, il dormait déjà. Aliah resta alors dans son dos, respirant avec délectation l'odeur de sa nuque. Tout était calme autour d'eux et la jeune femme sentait l'excitation grimper en elle. Elle avait tellement envie de lui... Sa main tremblante se glissa sous sa robe et caressa son entrejambe brûlant et humide...

*

Le soleil se levait et... Esteban n'était plus à côté d'elle. Heureusement, il était simplement parti jusqu'au lac. Il était assis juste au bord de l'eau, sur les cailloux. Son masque était posé à coté de lui ! Comme il était de dos, Aliah ne voyait que ses cheveux bruns, lisses et assez courts... Peut-être allait elle enfin voir son visage ! Peut-être n'était ce qu'une question de secondes ! Elle se leva et s'approcha de lui.

- Esteban ?

Elle ne voulait pas le prendre par surprise. Elle continuait d'avancer, lentement, lui laissant le temps de remettre son masque s'il le souhaitait. Puis, à quelque centimètres derrière lui, elle s'agenouilla et l'entoura de ses bras, passant ses mains sur l'avant de sa chemise.

- Tu as bien dormi ?

Elle, elle n'avait pas eu de mal à s'endormir après s'être offert quelque plaisir solitaire... mais ce matin, elle avait des petites douleurs un peu partout. Les cailloux étaient encore moins confortable que le matelas de fortune qu'elle avait dans la grotte ! Heureusement, sentir la chaleur d'Esteban sous ses mains la réconfortait et, même, la mettait de bonne humeur. Joueuse, elle ouvrit un bouton de la chemise blanche et glissa sa main contre le torse de Loyal, le caressant lentement.

- Es-tu pressé, ce matin ? Lui demanda-t-elle d'un air coquin.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 30 Mai - 11:50
Finalement, la colombe se réveille, je ne pense pas qu'elle ait passé la meilleure nuit du monde, peu habituée à dormir partout comme je le suis. Finalement, bien que passant beaucoup de temps au cirque, il m'arrive fréquemment de passer des nuits loin de tout comme celle-ci, dans les lieux ou le silence n'est brisé que par le naturel de la nature, et non par les innombrables créations de l'homme qu'elles soient.

Je ne suis pas spécialement pressé de recouvrir mon visage, après tout, j'ai joué à mon envie sur ce point avec elle et, si cela est son désir profond, je ne me cacherais pas plus que cela. Ce masque ne cache rien de particulier, il voile seulement la possibilité de rattacher un visage à des sentiments, qu'ils soient bons ou mauvais, je ne désire pas plus que cela graver les souvenirs du monde, alors c'est un moyen comme un autre qui, bien que surprenant dans le présent, ne laissera que peu d'empreinte dans le futur, la nature ayant naturellement tendance à effacer ce sur quoi elle ne peut mettre de visage.

Je l'entends arriver derrière moi, j'asperge une fois de plus mon visage avec de l'eau claire, profitant de la fraîcheur de l'eau du matin.
Elle me prend tendrement dans ses bras, je ressens la chaleur de son corps dans mon dos, réchauffant l'aire frais autour de nous. Puis la colombe se fait plus instante, passant une main sous ma chemise, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si... en forme après une nuit à dormir sur des rochers.

Bien dormis oui toujours, j'ai l'habitude de dormir à même le sol dans ce genre d'endroits, par contre j'aurais penser que tu aurais été plus fatigué après une nuit loin d'un lit digne de se nom.

Toujours de dos, je tend le bras en arrière et le pose sur son visage, caressant sa joue. Puis je me retourne, lui faisant réellement face pour la première fois, elle peut, après tout ce temps à me poursuivre, observer les traits fins de mon visage qui commence à être marqué par les âges malgré tout, sur ce visage, une légère barbe de deux jours. Je dirais que je suis plutôt agréable à regarder, mes concepteurs désireux que je puisse me fondre avec aisance dans n'importe quelle situation je me devais d'avoir un visage qui plaît au monde. Seule particularité qui ressort complètement, les deux yeux verts vif avec au centre, des iris entièrement noirs.

Ce n'est pas réellement ce à quoi tu t'attendais non ?

J'affiche un sourire amusé, découvrir la vérité après avoir tout imaginé est aussi quelque chose qui m'amuse, comme je l'ai dit, je n'ai pas de réelle raison de me cacher, je me fiche que l'on sache que je suis vraiment un hybride, seulement, le doute, le questionnement, l'imagination que cela apporte par le simple fait de ne pas donner toutes les informations obligent le monde à se poser des questions, à être curieux, à suivre ou fuir la vérité que je lui montre aujourd'hui.
Messages : 455
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-